Mexique – Jour 3 : L’arbre de Tule, Teotitlan Del Valle, Mitla et Hierve El Agua

Donnez votre avis !
Share

Cette première nuit à Oaxaca aura été plutôt bonne. Oaxaca est beaucoup plus calme que Mexico, on s’y sent bien. Aujourd’hui, il est prévu de faire le tour classique associé à la vallée d’Oaxaca : l’arbre de Tule, le village de tisserand Teotitlan Del Valle, avec la fabrique de Mezcal juste à côté, puis le site archéologique de Mitla, et enfin le site magnifique de Hierve El Agua. Des tours sont organisés dans la ville (l’hôtel nous greffant dessus), et c’est plutôt bien fait, je vous le recommande.

Les photos :

Départ ce matin à 10h dans un tour booké à l’auberge de jeunesse la veille au soir (prix : 200 pesos, qui ne comprend pas les prix des entrées).
Mexique Oaxaca

Devant l’arbre de Tule, les caractéristiques sont rappelées. 58 mètres de circonférence, 42 mètres de haut, 14 mètres de diamètre.
Mexique Oaxaca

Et voilà l’arbre de Tule !
Mexique Oaxaca

Une autre vue de son tronc. Cette arbre est de la famille des cyprès (cyprès de Montezuma, très exactement).
Mexique Oaxaca

La jolie église qui jouxte l’arbre de Tule.
Mexique Oaxaca

À noter que dans le village de Tule, il y a pas mal d’autre arbre immenses, certes moins grand, mais de la même famille, et dans des proportions comparable. Mexique Oaxaca

Celui-là par exemple a 1000 ans.
Mexique Oaxaca

Dans le parc de l’arbre de Tule, on trouve aussi des plantes un peu bizarres… En tout cas du jamais vu pour moi.
Mexique Oaxaca

Après Tule, on reprend la route pour aller dans un village de tisserands traditionnels : Teotitlan Del Valle.
Mexique Oaxaca

Suit une démo de création de rouleau de fil de laine, ainsi qu’une explication sur l’origine des couleurs (cochenille pour le noir + citron pour le rouge, indigo pour le bleu). Il faut bien voir que Teotitlan fait des tissus depuis assez longtemps : à l’époque Aztèque ils se faisaient plus ou moins racketer par les Aztèques, qu’ils payaient en tissus.
Mexique Oaxaca

J’admets que j’étais bien content d’avoir vu un métier à tisser en fonctionnement (et d’avoir pu comprendre comment ça fonctionnait !).
Mexique Oaxaca

Pour autant, chacun imagine bien qu’on est là AUSSI pour acheter des tissus (et que le tour opérator va prendre une belle commission là dessus).
Mexique Oaxaca

Quelques motifs me plaisent, certes, mais je n’ai aucune envie d’avoir des tapis chez moi.
Mexique Oaxaca

Au passage, un des gars dans le tour avec nous a un t-shirt très sympa !
Mexique Oaxaca

Étape suivante : une fabrique de mezcal (de l’autre côté de la route 190 par rapport à Teotitlan Del Valle).
Mexique Oaxaca

Le mezcal est un alcool fait à partir du tronc de l’agave (comme la tequila), l’agave étant une sorte de cactus (visuellement proche de l’ananas)
Mexique Oaxaca

Voilà un agave avant la récolte. En gros ils coupent les feuilles et il ne reste qu’une grosse boule : le tronc.
Mexique Oaxaca

L’agave est d’abord cuit à la vapeur…
Mexique Oaxaca

… Puis broyé…
Mexique Oaxaca

Puis mis dans des grandes cuves pour fermenter. C’est très filandreux. Au goût, ça rappelle un peu l’ananas trop mûr.
Mexique Oaxaca

Et une fois que ça a bien fermenté, ils le mettent dans une cuve, qui le chauffe (je pense que c’est pour la distillation, mais j’avoue ne pas beaucoup m’y connaitre là dedans).
Mexique Oaxaca

Et au bas de la cuve chauffante, on a un pseudo-mezcal qui sort. Il devra être encore distillé, puis mûrir dans des fûts avant d’être vendu.
Mexique Oaxaca

On remonte dans le minibus afin d’aller voir le site archéologique de la journée : Mitla.
Mexique Oaxaca

Mitla est un ancien centre religieux zapotèque. Il présente comme intérêt particulier des mosaïques (encore très bien conservées) qu’on ne retrouve nulle part ailleurs au Mexique.
Mexique Oaxaca

Dur le site de Mitla, on peut voir un jardin avec pas mal d’espèces différentes de cactus, dont des coussins de belle-mère !
Mexique Oaxaca

Les frises en question. Notons que Mitla est divisé en 5 groupes de ruines. Nous n’avons visité que le groupe « des Colonnes » (qui, d’après les guides, est le plus intéressant avec le groupe « de l’église »).
Mexique Oaxaca

Le bâtiment principal de ce groupe de ruines. Très bien conservé, il contient encore des salles. On voit en face les colonnes à l’entrée, en haut des escaliers.
Mexique Oaxaca

Les colonnes du bâtiment, qui ont donné sont nom au groupe.
Mexique Oaxaca

On accède aux salles par une petite porte (moins d’1m60 de haut). Notez le panneau à droite disant de faire gaffe à la hauteur.
Mexique Oaxaca

Après ce petit couloir, on accède à un patio avec encore des frises, et quatre salles, une de chaque côté.
Mexique Oaxaca

L’idée dans les fresques était de représenter les éléments. Ici, on voit les nuages avec les éclairs et la pluie.
Mexique Oaxaca

Là c’est probablement le vent, les tourbillon de vent (fresque du haut), et l’eau et les vagues de la mer (fresque du bas).
Mexique Oaxaca

Mitla est un des seuls sites du Mexique (le seul ?) où l’on a retrouvé des linteaux de pierre. Bien sûr, on ne sait pas comment ils ont pu les transporter…
Mexique Oaxaca

La cour Sud du groupe des colonnes contient deux tombes, de plan cruciforme, elles aussi ornées de frises.
Mexique Oaxaca

Par contre c’est vraiment pas haut, les tunnels d’accès font moins d’un 1m20 de haut. À l’intérieur, c’est plus grand, mais il y règne une chaleur et une humidité étouffantes.
Mexique Oaxaca

Pause déjeuner. Le tour opérator nous emmène dans un resto buffet, cher et pas forcément très bon. Arnaque (pas bon et très très cher) ! Pensez à demander lors de vos réservation où vous serez arrêté pour déjeuner, et prévoyez un casse croute en conséquence !
Mexique Oaxaca

Après le déjeuner, on refait une bonne heure de route, route qui se finit par un chemin en terre/cailloux. C’est suffisamment large, contrairement à ce qui est dit dans le Routard, par contre j’avais mal pour les pneus et je me suis dit plusieurs fois qu’on allait crever. Mais bref, on arrive à Hierve El Agua.
Mexique Oaxaca

Hierve El Agua est un site de cascades pétrifiés faites de carbonate de calcium. Il y a deux grands bassins dans lesquels on peut se baigner. L’eau est à une température d’environ 24 degrés. C’est tiède mais pas froid.
Mexique Oaxaca

Les couleurs sont franchement superbes, et la vue n’enlève rien.
Mexique Oaxaca

Hierve El Agua veut dire « l’eau qui bout ». Mais en fait, elle sort juste du sol et est plutôt froide que chaude !
Mexique Oaxaca

Depuis le site principal de Hierve El Agua, on peut accéder à un autre site similaire (mais moins adapté à la baignade), à une centaine de mètres à vol d’oiseau.
Mexique Oaxaca

Le ciel qui se reflète dans les eaux de Hierve El Agua.
Mexique Oaxaca

Je me suis fait plaisir. On voit au fond de la photo le deuxième site.
Mexique Oaxaca

Le paysage et les couleurs sont superbes. C’est lunaire. Mais pas évident à prendre en photo en fin d’après-midi (car en contre-jour).
Mexique Oaxaca

Dernière photo de la journée, avec ici le deuxième bassin (celui où tout le monde préfère se baigner). Après, on rentre à Oaxaca en minibus (une heure et demi de route minimum).
Mexique Oaxaca

Rentrés à notre hôtel, on repars quelques minutes après pour refaire un tour en ville.
Mexique Oaxaca

La ville de Oaxaca est belle, même de nuit.
Mexique Oaxaca

D’ailleurs, la ville d’Oaxaca (son centre historique, plus exactement) est classée patrimoine mondial de l’UNESCO.
Mexique Oaxaca

On passe notamment devant le Couvent Santo-Domingo.
Mexique Oaxaca

Et puisqu’on ne change pas une équipe qui gagne, on se prend un bon petit diner sur la place Juarez avant d’aller se coucher. Ici un tostadas à 10 pesos.
Mexique Oaxaca

Et là deux tacos à 8 pesos chacun.
Mexique Oaxaca

Tous les billets de ce voyage

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *