Quand Facebook promeut les logins anonymes et que Google s’empêtre dans le scan des emails

[ 1 ] Commentaire
Share

Encore un pavé dans la mare pro-Google, et une fleur qui fleuri dans le pré de Facebook. La loi des séries ? Cette fois-ci c’est Michael Arrington, fondateur de Techcrunch, qui vient taper sur Google et féliciter Facebook (même s’il n’est pas dupe et répète que l’un comme l’autre ne sont pas des anges).

Facebook se voit féliciter à propos de la fonctionnalité « login anonyme » dont on ne connait pas encore grand chose, mais qui a été dévoilée lors de la conférence F8 (prononcer « fate » – le destin). L’idée serait de permettre aux utilisateurs d’utiliser le FB-login pour accéder à des applis, mais sans pour autant leur donner accès à vos données. Je ne vois pas bien par conséquence l’intérêt que les développeurs d’applications auraient à implémenter le truc, mais bon, j’imagine que je ne me suis pas assez renseigné et qu’il y a en fait un intérêt pour eux.

De l’autre côté, voilà Google qui ne scannera plus les données (mails) de certains étudiants (suite à un procès perdu par Google), mais continuera de le faire pour tous les autres compte Gmail.

Je mets ici un petit extrait de l’article, ça fait assez mal :

I don’t know the details (…) but it doesn’t really matter. Facebook is addressing a strong desire for privacy by its users.

Distill that even further and it comes down to this – Facebook is treating its users, at least in this case, like its customers.

Then there’s Google. Today I read that they’re going to stop scanning student Gmail accounts (because of a lawsuit). Of course the rest of us who haven’t sued Google get the same old treatment.

(…)

But even though no one wants to use Google+, Google is pushing, whining and pleading with you constantly to sign up – because it’s the only way they can continue to push higher numbers of “active users.”

No one uses Google+, but the whole Internet has an account there.

We’re not Google’s customers. Never were. We’re just a bundle of data to be sold to advertisers, and they don’t give a damn what we think about that.

Facebook may not be all that different, really. But at least today they treated us like human beings. And for that I’m grateful.

Vous serez peut-être intéressé :

Un commentaire sur ce billet

  1. darknote dit :

    Bonjour,
    hélas tout le monde n’est pas anglophone, une petite traduction de l’extrait aurait été la bienvenue.

    il ne manque par les balises open graph pour le partage sur Facebook?

    Vous êtes 1&1? Si oui, pas de www dans l’url.
    http://www.site-analyzer.com/fr/report/http://www.abricocotier.fr/24712-quand-facebook-promeut-les-logins-anonymes-et-que-google-sempetre-dans-le-scan-des-emails
    trop de H3, iframes pas bon !

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>