Nicolas Sarkozy avant son interview sur France 3 en off

[ 2 ] Commentaires
Share

La vidéo est très… intéressante. Ne souhaitant ni alimenter les critiques et/ou compliments à son égard, je vous laisse seuls juges après le visionnage de cette vidéo.

Via Rue89

Voilà d’ailleurs l’article associé sur le site :

Les images de Sarkozy en « off » avant son interview sur France 3

Installé dans le studio du 19/20 à quelques minutes du début de son intervention, Nicolas Sarkozy est entre les mains des techniciens et maquilleuse de France 3. Face à lui, le directeur de l’information de la chaîne, Paul Nahon, et les trois journalistes Audrey Pulvar, Véronique Auger et Gérard Leclerc. L’ambiance est glaciale.

Un technicien vient mettre un micro au Président, qui le salue. Le technicien ne répond pas, ce qui choque Nicolas Sarkozy. Après s’être plaint de ce manque de politesse -« on n’est pas dans le service public, on est chez les manifestants »-, il finira par dire: « Ça va changer, là. »

Ensuite, il plaisante sur la « placardisation » de Gérard Leclerc, qui est -avec Audrey Pulvar et d’autres présentateurs et rédacteurs en chef de France 3- l’un des signataires d’une tribune très critique sur la réforme en cours, publiée la semaine dernière dans Le Monde: « T’es resté combien de temps au placard? »

Juste avant que le son ne soit coupé depuis le studio, Nicolas Sarkozy s’assure que France 3 évoquera bien son déplacement du jour à Carcassonne. Paul Nahon lui répond que c’est prévu. Avant, pour plus de certitude, de donner un ordre dans son micro: « Donc on parlera de Carcassonne avec le Président après, hein? Yes! Parfait! »

Augustin Scalbert

2 commentaires sur ce billet

  1. Yrix dit :

    Mmmmh… pourquoi le son est-il parfois coupé lorsque M. le Président parle ? Louche ça…

    RépondreRépondre
  2. Louis dit :

    @Yrix : Ben j’imagine qu’à moins de 3 ou 2 minutes du direct, les régisseurs coupent les micro pour pouvoir mettre le son à 100% pour le générique.

    D’ailleurs tu entends bien que juste après le générique, le son des micros reviens, et on entends Sarkozy parler à nouveau.

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *