Ce que je disais sur la loi HADOPI et le téléchargement illégal semble loin d’être complètement faux

[ 4 ] Commentaires
Share

Hé oui : souvenez-vous, j’ai déjà parlé plusieurs fois ici ou , de la loi HADOPI, et de mon point de vue sur la question. En gros, j’expliquais que le téléchargement illégal agissait comme un gros système de publicité : les consommateurs téléchargent, visionnent (ou écoutent), puis, s’ils aiment, achètent. Et oui : la dernière étape n’est que très rarement court-circuitée (ou elle l’est, mais que pour la tranche la plus faible en pouvoir d’achat, comme les adolescents), contrairement à ce que l’on pourrait penser.
Et voilà qu’à mon grand plaisir, j’apprends dans un article du Read Write Web France que des études scientifiques tendent à penser la même chose, et, mieux, à le prouver :

Certes, cette étude [le rapport HADOPI], qui porte sur les années 1998-2002, conclue à une perte en terme de ventes induite par le téléchargement illégal, ce que peu d’économistes contestent sur cette période. Par contre, la plupart se rejoignent pour dire qu’une fois cette pratique adoptée par un large public (2005-2008), l’effet “sampling”, qui a fait des gros téléchargeurs des découvreurs/prescripteurs et des surconsommateurs de produits culturels légaux, a fait, au minimum, plus que compenser les pertes induites par le téléchargement. Pourquoi donc utiliser un chiffre portant sur une période datant d’il y a dix ans alors que le monde fourmille de données à jour ? Mystère. Mais le plus important ici est ailleurs. Retenez le nom de l’auteur de l’étude sur laquelle s’appuie le chiffre fondateur de tout le Rapport Hadopi, et qui lui permet d’arriver à 1,2 milliard de pertes : Waelbrock. Nous y reviendrons par la suite.

Tiens donc ! C’est bizarre, quand les scientifiques se mettent d’accord sur le contraire, alors que les agences qui pondent ce rapport ont un certain nombre de conivences avec ceux qui se disent le plus floués dans l’affaire. Bizarre.
Bon, bref : si le sujet vous intéresse et que vous avez envie que l’on arrête de vous polluer les oreilles avec des problèmes qui n’en sont pas (à savoir : conserver/ajouter des privilèges pour des gens déjà privilégiés), lisez le très bon article du RWW.

[Photo]

Vous serez peut-être intéressé :

4 commentaires sur ce billet

  1. Fabrice dit :

    Merci pour le lien 🙂
    Sinon, si vous n’avez pas envie de vous prendre la tête à lire un long texte, allez directement à la conclusion, et prenez ensuite 20 min de votre temps à regarder cette conference ébouriffante de Lawrence Lessig.

    Enjoy 😉

    RépondreRépondre
  2. Top streaming dit :

    « Le « Rapport Hadopi » n’est ni plus ni moins qu’une opération d’intox »

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *