Chine, Jour 12. Les pandas du Sichuan

Donnez votre avis !
Share

Pour notre dernier jour dans le Sichuan, nous avions prévu d’aller visiter une des plus grandes attractions du coin : les pandas ! Et nous n’avons pas regretté. Déjà, nous avons pu voir pas mal de pandas, et les voir d’assez près. Cerise sur le gâteau, le parc des Pandas comprend une petite partie fermée dans laquelle vivent des pandas roux, et les visiteurs peuvent y marcher sur une passerelle accessible à ces pandas. Par chance, un de ces petits pandas roux a traversé la passerelle pile quand on y était, et en fait il nous a simplement marché entre les jambes (c’est gros comme un gros chat ou un chien moyen), sans se préoccuper de nous, puis il a continué son chemin hors de la passerelle. Pas eu le temps de prendre de photo du panda entre mes jambes, AHH LA HAINE. Mais bon, contentons nous de ce que l’on a eu, c’était déjà pas mal !

Le lendemain, départ à 7h45 de l’auberge de jeunesse pour aller voir la base de recherche sur la reproduction des Pandas !
Chengdu Panda Base

Le Panda est LA spécialité biologique de la région de Chengdu. Ce parc de protection et de recherche, classé patrimoine mondial de l’Unesco, a été ouvert en 1987.
Chengdu Panda Base

Alors attention, le parc se visite majoritairement le marin. En effet, les pandas ne sortent pas quand il fait plus de 25 degrés. Ce sont des animaux qui n’aiment pas beaucoup la chaleur (au fil de la visite, on peut voir leur habitat « intérieur », avec 8 climatiseurs par panda !).
Chengdu Panda Base

Donc au fil de la visite, on voit des pandas géants, souvent assis/couchés en train de manger continuellement des pousses de bambou. La position serait en fait un moyen de conserver le maximum d’énergie (ou d’en dépenser le moins), car ils ne peuvent digérer que 20% des pousses de bambou qu’ils avalent !
Chengdu Panda Base

On voit aussi pas mal de pandas (grands et petits) en train de dormir dans des positions souvent assez drôles.
Chengdu Panda Base

Je me demande encore comment des animaux en apparence aussi mous peuvent réussir à se hisser si haut.
Chengdu Panda Base

Dans le parc, on voit également des pandas roux.
Chengdu Panda Base

Chose amusante : une zone du parc est dédiée aux jeunes pandas roux (avec leur mère). Vous vous baladez sue un chemin, et vous être séparé du parc par un grillage proprement troué. En c’est pour permettre aux pandas roux de traverser le chemin des hommes sans soucis. Et c’est comme ça que nous nous sommes retrouvés avc un panda roux nous marchant entre les pates pendant quelques secondes, puis reprenant sa route dans la zone « naturelle ». Par contre il parait qu’il vaut miux ne pas emmerder le panda roux : il serait un peu plus agressif que le panda géant (il envoie des coups de griffes quand on tente de l’approcher de trop près).
Chengdu Panda Base

Puis on revient aux pandas géants. Celui-là, avec sa teinture plus blanche que la normale…
Chengdu Panda Base

…N’est autre que Mei Lan, le représentant officiel du WWF Earth Hour.
Chengdu Panda Base

Un autre panda dormant dans un arbre.
Chengdu Panda Base

Un groupe de 4 pandas.
Chengdu Panda Base

Celui-là veut sans doute venir nous voir.
Chengdu Panda Base

Un bébé panda géant dormant dans un arbre.
Chengdu Panda Base

Un autre, particulièrement mignon.
Chengdu Panda Base

Un panda adulte dormant sur le dos, pattes écartés, en nous montrant sa virilité.
Chengdu Panda Base

Ah ben tient, voilà une photo de l’habitat intérieur des pandas avec leurs climatiseurs personnels.
Chengdu Panda Base

Une mère et son petit.
Chengdu Panda Base

Et la visite du parc se finit par la projection d’un film sur la capacité du parc à aider les jeunes pandas à naitre, même quand ceux-ci sont rejetés par leur mère, par exemple.
Chengdu Panda Base

Sur ce, on quitte avec regret Sim´s Cozy Garden Hostel, qui était effectivement une excellente auberge de jeunesse.
Chengdu Sims Cozy Garden Hostel

Quand les anciens clients renvoient des photos d’eux, donnent des nouvelles, c’est que c’est vraiment bien.
Chengdu Sims Cozy Garden Hostel

Et je teste une Breezer, une bière à la crème de pêche (et au colorant rose).
Chengdu Sims Cozy Garden Hostel

Une auberge dont le bar vous fait des jolis cafés.
Chengdu Sims Cozy Garden Hostel

Avec des burgers fantastiques.
Chengdu Sims Cozy Garden Hostel

Pour mémoire, le bar de chez Sim’s Cozy.
Chengdu Sims Cozy Garden Hostele

Bar qui disposait d’un coin musique.
Chengdu Sims Cozy Garden Hostel

Et d’un coin lounge tibétain.
Chengdu Sims Cozy Garden Hostel

Et les gens de l’auberge de jeunesse d’une gentillesse sans limite.
Chengdu Sims Cozy Garden Hostel

Chez Sim’s Cozy.
Chengdu Sims Cozy Garden Hostel

L’entrée de l’auberge de jeunesse.
Chengdu Sims Cozy Garden Hostel

Et enfin la rue (moche) sur laquelle donnait l’auberge. Moche mais vivante !
Chengdu Sims Cozy Garden Hostel

Dire que ce n’était pas dangereux d’y rouler à vélo serait mentir !
Chengdu Sims Cozy Garden Hostel

Départ de Chengdu vers Xi’an. On monte dans un 737-700 de Hainan Airlines. L’avion a un tapis rouge par terre (dans la cabine). Ça fait très Russie, et beaucoup moins occidental que d’autres companies comme Air China. Mais le pilote ne parle que anglais (il ne s’exprime jamais en chinois, et a un vrai accent américain). Ça rassure.
Chine Xian

Au cours du vol, on reçoit de quoi manger (enfin, ça reste frugal…)
Chine Xian

À l’atterrissage, on voit un brouillard assez épais sur la région. Le temps était annoncé couvert, ça doit être ça. L’aéroport semble tout petit par rapport à Chengdu (mais on a peut-être atterrit dans un ancien terminal). En même temps, ce n’est pas illogique. L’agglomération de Xi’an compte 8,5 millions d’habitants, contre 14 millions pour Chengdu. Pareil, je ne vois seulement que 4 tapis pour récupérer les bagages… De même, les toilettes ne sont pas les plus propres que j’ai vu en Chine. Nos bagages sont les premiers à sortir, on a de la chance. Le taxi venu nous chercher à l’aéroport nous attendait déjà, tout roule. Il a une Citroën, cocorico !
Chine Xian

Sur l’autoroute qui nous amène en ville, 4 fois je sens des sales odeurs (comme si ils avaient des élevages porcins dans la région, le même genre d’odeur qu’on sent sur l’autoroute dans le nord est de l’Espagne, vers Figueres). En arrivant dans la ville de Xi’an (après 15 minutes d’autoroute), on constate que le brouillard ne donne que 300m de visibilité. La Chine de Xi’an parait beaucoup moins riche qu’à Chengdu. On voit beaucoup moins de berlines neuves et de marques étrangères. Pour autant, on voit moins de scooters et de vélos qu’à Chengdu.
Chine Xian

On retrouve quand même des constructions dans tous les sens.
Chine Xian

La ville semble grise, poussiéreuse.
Chine Xian

On arrive vers 19h à l’auberge de jeunesse. De dehors, elle ne paye pas de mine.
Chine Xian

Par contre, à l’intérieur de l’enceinte, l’auberge « 7sages » (Qixian) est magnifique. Elle fait partie des 10 plus belles auberges de jeunesses du monde !
Chine Xian

Cette auberge de jeunesse aurait pu être un musée.
Chine Xian

Nous mangeons le soir au restaurant de l’auberge de jeunesse. Leur carte est plutôt jolie.
Chine Xian

Madame prend des eggplant with garlic in spicy sauce. Correc.
Chine Xian

Et je prend des jiaozi. Mauvaise pioche, c’est pas bon.
Chine Xian

La chambre est très bien mais nous n’avons pas bien dormi à cause de la présence de moustiques autour de nos oreilles pendant toute la nuit.
Chine Xian

Vous serez peut-être intéressé :

  • Chine, Jour 6. Chengdu
    Depuis la France, j'avais communiqué avec les gens de l'auberge de jeunesse Sim's Cozy Garden Hostel. Ceux-ci s'étaient montrés très disponibles. Je leur avais demandé s'ils organisaient des tours pou...
  • Chine, Jour 9. Retour à Chengdu
    Le dernier jour de notre tour avec les Chinois, c'était la quille ! Nous allions enfin revoir des gens parlant à peu près couramment l'anglais ! L'impatience était de mise, même si nous ne sommes arri...
  • Voyage en Chine : le programme complet
    En mai dernier, j'ai eu la chance de faire un voyage d'une petite vingtaine de jours en Chine. Je vous en propose le programme que j'avais concocté pour l'occasion. Je mettrai progressivement des lien...
  • Chine, Jour 7. Le parc national de Huanglong
    Le septième jour de notre périple, nous sommes donc partis vers le nord du Sichuan (le Sichuan étant à peu près grand comme la France), afin de visiter deux parc nationaux chinois, inscrits au patrimo...
  • Chine, Jour 14. Pingyao
    Pingyao, l'avant dernier stop de notre voyage. On m'en avait dit beaucoup de bien, mais j'étais septique. Ne le soyez pas, si vous y allez. Ca vaut le détour. On y trouve la Chine comme on la voit dan...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *