Chine, Jour 6. Chengdu

[ 3 ] Commentaires
Share

Depuis la France, j’avais communiqué avec les gens de l’auberge de jeunesse Sim’s Cozy Garden Hostel. Ceux-ci s’étaient montrés très disponibles. Je leur avais demandé s’ils organisaient des tours pour aller de Chengdu au parc national de Jiuzhaigou, ce à quoi ils m’avaient répondu qu’ils pouvaient nous greffer à un tour opérateur qui le faisait, et le tour prenait quatre jours. Sauf que, arrivés à Chengdu, les gens de Sim’s Cozy nous expliquèrent qu’ils ne travaillaient plus avec le tour opérator dont ils m’avaient précédemment parlé, car les clients s’étaient trop plaints du guide. En effet, en Chine, les guides ne sont fréquemment pas payés du tout, car ils doivent se rémunérer sur les pourboires, ou plus exactement sur les ventes qu’ils feront lors des multiples arrêts dans des magasins soigneusement choisis sur la route ! Mais nous n’avions pas trop le choix, donc nous avons demandé aux gars de Sim’s Cozy s’ils avaient un autre tour opérateur à qui faire confiance, ce à quoi ils répondirent oui mais celui-là faisant un tour plus court (= allant dans moins de magasins), sur seulement 3 jours. Ce qui nous laissait la première journée pour visiter Chengdu !

La vue depuis notre chambre ce matin. On voit pourquoi on est dans un « Garden Hostel ».
Chengdu, Sichuan

Bon par contre, faut pas relever la tête, parce que c’est moins glamour (mais plus typique !)
Chengdu, Sichuan

En faut je crois que c’est le quartier tout entier qui est un peu moche…
Chengdu, Sichuan

Chocolats chauds au petit dej. Le café coûte assez cher dans l’auberge de jeunesse.
Chengdu, Sichuan

Le jardin de l’auberge de jeunesse est joli, mais je préférais celui de Phranakorn Norlem à Bangkok.
Chengdu, Sichuan

C’est un peu organisé à la tibétaine, avec plein de rubans et de couleurs.
Chengdu, Sichuan

On loue des vélos pour aller visiter la ville de Chengdu. La location nous coûte 15CNY par 24h et par personne. Ce à quoi il fait rajouter 300CNY/personne de caution. C’était ça ou payer 250CNY pour un tour en Van.
Chengdu, Sichuan

Avant de partir en vélo, je prends quelques photos des tours proposés par l’auberge de jeunesse.
Chengdu, Sichuan

On prend nos vélos vers 12h00, puis on roule jusqu’au monastère Wanshu.
Chengdu, Sichuan

L’entrée du monastère Wanshu. Dans le guide, ils disent que l’entrée dans le monastère coûte 5CNY, mais on ne nous a rien demandé…
Chengdu, Sichuan

Ce monastère date de la dynastie Tang (618-907).
Chengdu, Sichuan

Le monastère Wenshu (et pas Wanshu) est dédié à Wenshu, le Bodhisattva de la sagesse.
Chengdu, Sichuan

C’est en fait le temple bouddhique le plus grand et le mieux préservé de Chengdu.
Chengdu, Sichuan

Dans le temple Wenshu.
Chengdu, Sichuan

Le monastère Wenshu compte différents temples.
Chengdu, Sichuan

Dans le temple Wenshu.
Chengdu, Sichuan

Ceci semble être plus ou moins un poisson…
Chengdu, Sichuan

Dernière photo du monastère et on s’en va.
Chengdu, Sichuan

On mange dans un restau conseillé par un employé de l’auberge de jeunesse. À 50m de la sortie du monastère Wenshu, on tombe dessus : c’est le Long Chao Shou.
Chengdu, Sichuan

On y mange des Xiaochi (« encas »), pour 10CNY. Pas mauvais, mais pas trop de goût…
Chengdu, Sichuan

On y mange également des raviolis chinois : Jiaozi. Ça par contre c’est très bon (et ça ne coûte que 6CNY).
Chengdu, Sichuan

Depuis la fenêtre du restau, on voit la vie réelle et non touristique de Chengdu.
Chengdu, Sichuan

Après manger, on continue notre balade en vélo pour aller à People’s Park.
Chengdu, Sichuan

Alors à Chengdu, on ne gare pas son vélo en l’attachant quelque part, sinon on se le fait voler, parait-il. Donc ce qu’on fait, c’est qu’on laisse son vélo dans un des « garages » privés à vélo. Ça coûte 1CNY de se le faire garder, c’est pas cher.
Chengdu, Sichuan

On rentre ensuite dans People’s Park. Le parc est très grand, et est constitué de « zones ». On commence par la zone He Ming Teahouse. En fait c’est une grande maison de thé avec plein de gens (majoritairement des personnes âgées) jouant au majong sur les tables devant la maison de thé.
Chengdu, Sichuan

La maison de thé He Ming. En fait c’est pas grand chose de plus qu’un joli restaurant…
Chengdu, Sichuan

Des gens qui jouent au Majong.
Chengdu, Sichuan

On continue vers une autre zone. On passe devant lac sur lequel des gens louent des barques afin de faire une virée dessus.
Chengdu, Sichuan

Et on croise des mamies en train de danser une chorégraphie (la musique à fond s’entend très loin). Ah on me dit dans l’oreille droite que ce serait du Tai Chi Chuan.
Chengdu, Sichuan

Pour traverser les quelques cours d’eau croupie du parc, il y a des jolis ponts.
Chengdu, Sichuan

Ah un jeune chinois m’a vu en train de la prendre en photo, il vous dit bonjour !
Chengdu, Sichuan

Une autre zone du parc, avec cette fois-ci la Shao Cheng Teahouse. Et les gens qui jouent au Majong à côté, bien sûr.
Chengdu, Sichuan

Un joli passage.
Chengdu, Sichuan

Une jolie maison avec des grosses carpes dans la mare.
Chengdu, Sichuan

On en a même vu qui donnaient le biberon aux carpes (avec un biberon le plein d’eau accroché au bout d’un bâton).
Chengdu, Sichuan

Encore une autre zone, appelée « Kids Paradise ». On comprend vite pourquoi.
Chengdu, Sichuan

Les attractions ne manquent pas. Et elles font plutôt envie.
Chengdu, Sichuan

Genre celle là où on est dans des petites cabines tournantes autour d’une énorme pieuvre en plastique. Et chaque cabine dispose de canons à eau pour projeter sur la pieuvre géante.
Chengdu, Sichuan

Une montagne russe.
Chengdu, Sichuan

En sortant de la zone « Kids Paradise », on est assourdis par le bruit. En fait, les gens viennent pour faire du karaoké. Sauf que la musique du karaoké est mise à fond (on l’entends depuis l’extérieur du park). Et que y’a pleins de petit karaokés en même temps.
Chengdu, Sichuan

Autre zone : celle dans laquelle on trouve le monument dédié à la Révolution de 1911.
Chengdu, Sichuan

Et devant ce monument, des gens écrivent des trucs par terre.
Chengdu, Sichuan

Dernière zone. Dédié au Tai Chi Chuan. Musique à fond. Et différents groupes avec différentes musiques LES UNS A CÔTÉS DES AUTRES. De quoi devenir sourd au bout de 5 minutes.
Chengdu, Sichuan

Autre groupe de Tai Chi Chuan. Certains dansent même avec leur ombrelle (le soleil tape dur).
Chengdu, Sichuan

Et parce que ça ne suffisait pas, y’a aussi des spectacle (avec musique à fond). Peu de spectateurs européens. Quasi totalité de chinois.
Chengdu, Sichuan

On sort de People’s Park, puis on marche une grosse dizaine de minutes, jusqu’à arriver à Kuan-zhai Lane (nouvelle rue, mais construite en style ancien).
Chengdu, Sichuan

C’est du tout neuf, mais construit à l’ancienne.
Chengdu, Sichuan

Ils se sont même amusé à en rajouter un peu pour les touristes chinois.
Chengdu, Sichuan

Le chinois aime l’attraction ludique. Moi aussi.
Chengdu, Sichuan

Voilà les dessins que ça peut produire.
Chengdu, Sichuan

Il devait y avoir des écuries. Avant.
Chengdu, Sichuan

Le style ancien.
Chengdu, Sichuan

Une reproduction (plutôt fidèle à mes yeux) d’un ancien pas de porte.
Chengdu, Sichuan

Dernière photo, pour vous montrer qu’on peut profiter du paysage de la rue pour prendre des photos sympa.
Chengdu, Sichuan

Sortie de la rue Kuan-zhai afin de récupérer nos vélos et aller dans le sud de Chengdu.
Chengdu, Sichuan

Au passage on note que des voies cyclables suffisamment larges sont aménagées de part et d’autre de la voie pour automobiles.
Chengdu, Sichuan

Et on arrive à JinLi Street (nouvelle rue, style ancien).
Chengdu, Sichuan

Cette rue est représentative de la ville à l’époque de la dynastie Qin (210 av JC).
Chengdu, Sichuan

Cette rue était une des plus commerçantes à l’époque du royaume Shu (221-263 ap JC).
Chengdu, Sichuan

Ça a beau être tout neuf, c’est quand même photogénique.
Chengdu, Sichuan

Cette rue est en fait la synthèse des trois grandes dynasties qui se sont succédées : Qin, Shu Han et Qing.
Chengdu, Sichuan

Petit escalier pour faire des photos.
Chengdu, Sichuan

Une ancienne scène de théâtre.
Chengdu, Sichuan

Pour le touriste chinois, tout est bon. Même les mimes.
Chengdu, Sichuan

Devanture d’échoppe de la rue JinLi.
Chengdu, Sichuan

Les fenêtres au dessus des boutiques sont toutes ouverte. J’ai quelques doutes sur le fait qu’il y ait des appartements au premier étage.
Chengdu, Sichuan

On peut aussi se faire promener dans toute la rue en pousse-pousse.
Chengdu, Sichuan

Une vieille porte.
Chengdu, Sichuan

Au bout de la rue, une très belle maison en style ancien. Aujourd’hui occupée par une chaîne de fastfood chinoise (c’est un peu le Ying et le Yang !)
Chengdu, Sichuan

On quitte la rue, et on croise un escargot. Ou bien quelqu’un qui porte sa maison sur son dos.
Chengdu, Sichuan

Le quartier tibétain de Chengdu. Pas franchement fantastique.
Chengdu, Sichuan

Le tibétain n’est pas trop d’accord pour être pris en photo. Donc je prends la devanture de sa boutique.
Chengdu, Sichuan

Les devantures sont écrites en chinois et tibétain, et quelque fois même en anglais.
Chengdu, Sichuan

Sortis déçus du quartier tibétain, nous retournons chercher nos vélos là où nous les avions laissé à un gardien de parking à vélos.
Chengdu, Sichuan

Et parce que ça a l’air d’être autorisé, on prend la piste cyclable à contre-sens. Autorisé mais un peu dangereux.
Chengdu, Sichuan

Au centre de la ville de Chengdu, la place Mao.
Chengdu, Sichuan

L’autre côté de la place Mao. On notera que les policiers sont partout.
Chengdu, Sichuan

J’aime bien le fait que la place Mao soit entouré de boutiques de luxe et de centres commerciaux, temples de la consommation.
Chengdu, Sichuan

Tiens, encore un escargot !
Chengdu, Sichuan

Pour le dîner, on mange des plats typiques du Sichuan : Ma Po Tofu pour celui là.
Chengdu, Sichuan

Diced pork with Chili and Peanuts. Attention, c’est vraiment bon mais ça arrache (ils n’hésitent pas sur le piment. Ce plat était noté « 3 piments » sur la carte).
Chengdu, Sichuan

Vous serez peut-être intéressé :

  • Chine, Jour 9. Retour à Chengdu
    Le dernier jour de notre tour avec les Chinois, c'était la quille ! Nous allions enfin revoir des gens parlant à peu près couramment l'anglais ! L'impatience était de mise, même si nous ne sommes arri...
  • Chine, Jour 12. Les pandas du Sichuan
    Pour notre dernier jour dans le Sichuan, nous avions prévu d'aller visiter une des plus grandes attractions du coin : les pandas ! Et nous n'avons pas regretté. Déjà, nous avons pu voir pas mal de pan...
  • Chine, Jour 5. Retour en bus à Shanghai, puis vol jusqu’à Chengdu
    Après avoir visité la ville de Tunxi puis le mont Huang, notre programme devait nous amener à Chengdu, au centre de la Chine. A l'origine, j'avais réservé un vol partant de Tunxi et allant jusqu'à Che...
  • Chine, Jour 7. Le parc national de Huanglong
    Le septième jour de notre périple, nous sommes donc partis vers le nord du Sichuan (le Sichuan étant à peu près grand comme la France), afin de visiter deux parc nationaux chinois, inscrits au patrimo...
  • Chine, Jour 14. Pingyao
    Pingyao, l'avant dernier stop de notre voyage. On m'en avait dit beaucoup de bien, mais j'étais septique. Ne le soyez pas, si vous y allez. Ca vaut le détour. On y trouve la Chine comme on la voit dan...

3 commentaires sur ce billet

  1. Romain dit :

    Bonjour. Super page ….
    Je pars en mai 2016 et escale a chengdu avant randonnée au emei shan .
    Je bois vos conseils. Auriez vous la possibilite de me dire ou se trouve jinli street et kuan zhai lane
    Merciii

    RépondreRépondre
  2. Louis dit :

    Bonjour Romain.
    Jinli Street se situe au sud de People’s Park et la Kuan Zhai Lane se situe à l’ouest.
    Nous ce qu’on avait fait, c’est qu’on avait laissé nos vélos devant People’s Park (il y a des parkings à vélo), puis on était allé à pied à la Zuan Zhai Lane (c’est à 200m à l’Ouest, facile à trouver). Puis on était revenu, on avait visité People’s Park. On avait ensuite repris nos vélo, descendu vers le Sud sur le grand boulevard Nord-Sud de Chengdu (peut-être sur 1 ou 2km pas plus) puis nous avions posés nos vélo dans un parking juste à l’entrée de Junli Street. Pas lojn de Jinli Street, il y a également le quartier tibétain.

    Le mieux de toute façon c’est que vous récupériez un plan précis de Chengdu auprès de l’auberge ou de l’hôtel dans lequel vous serez, ils vous écrirons dessus les endroits où aller, et même les emplacements où garer vos vélos. Mais honnêtement, c’est super bien organisé. Chengdu, nous avons vraiment aimé.

    Emei Chan ça a été plus dûr (j’ai fais un billet dessus aussi) car nous sommes arrivés le soir, après avoir bien marché au bouddha le Leshan, et nous avions déjà les jambes lourdes…

    RépondreRépondre
  3. Romain dit :

    Bonjour
    Je lis tout juste votre commentaire…. Oui je suis un mauvais garcon 🙂 mais plutot couche tard (il est 2h49) mdr
    Merci pour les conseils.
    Pouvons nous echanger par mail ?
    J attends deja votre retour 🙂
    J ai des questions sur tout mdr
    Merciii

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *