Chine, Jour 16. Pékin : le Temple des Lamas et le Temple du Ciel

Donnez votre avis !
Share

Dernière étape de notre périple en Chine, la capitale ! Arrivés par le train, l’entrée en matière fut un peu rude, mais j’aime bien être directement mis dans le bain, ça permets de ne pas avoir d’image erronée de la ville. Je redoutais particulièrement la pollution, j’avais peur de ne pas parvenir à respirer. Finalement, je n’ai pas eu de problème, mais j’ai pu constater quand même la faible visibilité. Par chance, nous avons eu juste après notre arrivée une tempête de sable. Cela nous a permis de vivre un moment un peu particulier (notamment dans le temple des Lamas, où ils éteignaient tout, de peur que le vent contribue à faire brûler tous les bâtiments !), et nous avons bénéficié dans les jours qui ont suivi d’un temps radieux et de niveaux de pollution particulièrement bas (grâce au vent).

Arrivée à Pékin le lendemain matin à 10h30, après quasiment 13h de trajet. Sur le quai, une voiture (???).
Chine Château souterrain de Zhangbi

À l’arrivée à Pekin, la pollution est de rigueur.
Chine Pékin

En début d’après-midi, nous tentons de visiter la Bell Tower et la Drum Tower (l’une et l’autre sont à côté), mais la Bell Tower est fermée. Donc nous n’en visitons aucune, et nous reviendrons un autre jour.
Chine Pékin

Plan de rechange : nous partons visiter le Temple des Lamas. Ça nous permets de constater que le métro de Pékin est plutôt propre, mais pas autant que celui de Shanghai.
Chine Pékin

Arrivés devant le Temple des Lamas. Le vent souffle fort ! (On apprendra plus tard que c’est une tempête de sable). L’entrée coûte 25cny par personne.
Chine Pékin

Juste après l’entrée, un grand parc emmène jusqu’au temple en temps que tel.
Chine Pékin

Juste après la porte Zhaotai, on arrive dans une grande place contenant 4 petits pavillons. Celui là est la Tour de la Cloche.
Chine Pékin

Et le East Tablet Pavillon.
Chine Pékin

La salle des Quatre Gardien Célestes. Ces quatre gardiens sont disposés à l’intérieur, deux de chaque côté de la pièce.
Chine Pékin

Et au centre de cette salle, on trouve un Bouddha Maitreya en bois doré. De chaque côté, un grand stupa (on en voit un à droite de la photo) contenant 500 bouddhas.
Chine Pékin

Puis, derrière, la salle de la Concorde Harmonieuse (Yonghe Gong Hall), qui contient trois bouddhas alignés en bronze.
Chine Pékin

Puis la salle de la Protection Eternelle (Yongyou Hall), contenant également 3 bouddhas (un pour la médecine, un pour la Longévité, et le troisième pour l’enseignement).
Chine Pékin

La Salle de la Roue du Roi.
Chine Pékin

C’est une salle caractéristique d’un temple tibétain. Au centre, un statue en bronze de plusieurs dizaines de tonnes, dédiée au fondateur de la secte lamaïque des Bonnets Jaunes, Tsongkapa. Devant et autour de la statue, les bancs des moines en rangées parallèles.
Chine Pékin

À gauche de la salle, le trône du dalaï-lama (dont la photo est absente).
Chine Pékin

Et sur la droite de la salle, le trône du panchen-lama, avec sa photo. Le dalaï-lama et le panchen-lama sont les deux patriarches de la secte des Bonnets Jaunes (Gelugpa).
Chine Pékin

Et enfin, le dernier et le plus grand : le Pavillon des Dix Mille Bonheurs (Wanfu Hall).
Chine Pékin

Avec, de chaque côté, des petites dépendances reliées par un petit pont.
Chine Pékin

À l’intérieur, une statue de Bouddha de 26m de haut, 8m de diamètre. Ce bouddha fut taillé dans un seul tronc de santal blanc. Cette statue fut offerte par le 7ième dalaï-lama à l’empereur Qianlong.
Chine Pékin

En ressortant du temple, e constate que les plaques informatives étaient écrites en tibétain, en mandchou et mongol en plus du chinois et de l’anglais.
Chine Pékin

Après le Temple des Lamas, nous reprenons le metro pour aller vers le temple du Ciel. La tempête de sable à Pékin semble arriver à sa fin, et le ciel est complètement dégagé ! Nous entrons par la porte Est. Beaucoup de monde se rend directement vers le Pavillon des Bonnes Récoltes. Nous préférons faire un petit crochet pour arriver par l’entrée Nord (la North Heavenly Gate).
Chine Pékin

Pas de pot, en fait on entre par le Sud (la Porte des Prières pour les Bonnes Récoltes)
Chine Pékin

Le Temple du Ciel, construit en 1420, était un endroit où les empereurs des dynasties Ming et Qing venaient prier le ciel et offrir des sacrifices pour avoir de bonnes récoltes et de la pluie. La plupart des bâtiments que l’on voit aujourd’hui fut construite sous la dynastie Qing, tout en respectant le style du règne de Jiajing (dynastie Ming). Le mur d’enceinte est en fait un demi-cercle pour la partie nord et un carré pour la partie sud. L’idée est que cette base rectangulaire symbolise la Terre, et elle est couronné d’un demi-cercle qui symbolise le Ciel. Notons également que grâce à la tempête de sable sur Pékin, nous avons des photos avec du ciel bleu !
Chine Pékin

Ce bâtiment est le Hall pour les Bonnes Récoltes. Avec ses trois toits, il fait 38 mètres de haut, pour 36 de diamètre. Il est bâti sur une base de trois terrasses de marbres. Comme expliqué plus haut, ce bâtiment est en fait une reconstruction faite sous la dynastie Qing, car le bâtiment original a brûlé en 1889 à cause de la foudre.
Chine Pékin

J’ai des photos avec ciel bleu (+ soleil déclinant du soir), donc je me fait plaisir.
Chine Pékin

La dernière et on s’en va.
Chine Pékin

On ressort par le Sud, par la Porte des Prières pour les Bonnes Récoltes.
Chine Pékin

Au bout d’une longue allée, on trouve la porte dans le mur des échos (la porte de Chengzhen).
Chine Pékin

Puis, après la porte de Chengzhen, le mur des échos entourant le Temple de la Voute Céleste Impériale. L’entrée est également au Sud. Ce temple fut construit en 1530 (durant la 9e année du règne de Jiajing, pendant a dynastie Ming), avec un double toit. Au départ, le nom de ce pavillon était celui des Dieux Appaisés.
Chine Pékin

Mais ce pavillon fut renommé en Voute Céleste Impériale en 1538, et reconstruite en sa forme actuelle en 1752 (sous les Qing, donc).
Chine Pékin

L’intérieur du Temple de la Voute Céleste Impériale.
Chine Pékin

Après un tour sur l’Autel Circulaire, nous marchons vers le Palais de l’Abstinence. Mais il est fermé. Donc nous continuons jusqu’au Pavillon de la Longévité.
Chine Pékin

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *