Chine, Jour 14. Pingyao

[ 5 ] Commentaires
Share

Pingyao, l’avant dernier stop de notre voyage. On m’en avait dit beaucoup de bien, mais j’étais septique. Ne le soyez pas, si vous y allez. Ca vaut le détour. On y trouve la Chine comme on la voit dans nos rêves d’européens, même si ils ne restent plus vraiment de chinois « en rapport » avec les bâtiments qu’on trouve dans la ville. Les Chinois ont évolués, le centre-ville est resté sans bouger depuis plus d’un siècle. Et c’est tant mieux !

Le matin, à l’heure prévue, nous arrivons en gare de Pingyao !
Chine Pingyao

En fait, notre train allait jusqu’à Da Tong.
Chine Pingyao

Alors Pingyao, c’est peut-être mignon en journée ET dans la vieille ville. Parce que entre la gare ferroviaire et la vieille ville, au petit matin, ça donne surtout envie de vomir.
Chine Pingyao

Au bout de 10 minutes de marche, on voit la muraille de Pingyao !
Chine Pingyao

Pour dire vrai, je m’attendais à un truc un peu plus niquel, un peu plus fastueux. Mais bon, il n’est pas encore 7h du matin, on va dire que tout le monde se réveille.
Chine Pingyao

La rue commerçante vide, car trop tôt.
Chine Pingyao

À midi, nous décidons de tester un petit restau conseillé par le Routard Et le Lonely Planet. C’est le « Petit Resto Dejuyuan ».
Chine Pingyao

Les commentaires des clients à l’intérieurs sont plus que positifs.
Chine Pingyao

On attaque par une bière locale. Bilan : c’est pas mauvais, mais moins bon que la Tsing Tao.
Chine Pingyao

Un poulet haché à la coriandre. Fantastique.
Chine Pingyao

En dessert : pommes caramélisées. Pas mauvais, mais pas aussi bon que le plat.
Chine Pingyao

La ville se visite par petits bouts. Et les petits boûts ne se visitent pas avec chacun leur ticket d’entrée. Il faut acheter un billet donnant accès, sur 3 jours, à une entrée dans chaque site de la ville. Le prix : 150cny.
Chine Pingyao

Premier site que nous visitons : la Banque Rischengchang.
Chine Pingyao

Cette banque fut, en 1923, la première banque ouverte à Pingyao.
Chine Pingyao

Le bâtiment (une siheyuan) renferme plusieurs cours successives, avec des reconstitutions du fonctionnement de la banque lors de son âge d’or.
Chine Pingyao

Visite suivante : le musée Huiwulin.
Chine Pingyao

Cette grande maison appartenait à l’époque à Wanglun, maître en arts martiaux, qui faisait profession de protéger les clients (ex : banques) faisant appel à ses services.
Chine Pingyao

Et comme Pingyao était la 1ère place financière de Chine entre 1800 et 1900, et bien le transport de fonds rapportait gros.
Chine Pingyao

La Chine, son humour à CHAQUE panneau (pour ceux qui n’auront pas compris : lisez l’instruction puis regardez bien le pictogramme à gauche).
Chine Pingyao

Notez que cette maison est sympa pour les touristes. Des armes factices (mais suffisamment lourdes pour se dire qu’elles pourraient être vraies) sont disponibles pour que les visiteurs puissent prendre des photos.
Chine Pingyao

Visite suivante : le musée des Anciennes Résidences.
Chine Pingyao

… Où l’on peut prendre LA photo la plus connue de Pingyao : celle là.
Chine Pingyao

Celà dit, y’a d’autres jolis plans à prendre.
Chine Pingyao

Pas forcément noté dans les guides (qui ne listent que ce qu’ils ont trouvé de mieux) : le musée de l’ancienne Chambre de Commerce de Pingyao.
Chine Pingyao

Quelques jolis plans à prendre.
Chine Pingyao

Et encore une perle sur un panneau.
Chine Pingyao

En continuant jusqu’au bout de la rue, on arrive au temple Taoïste Qingxuguan.
Chine Pingyao

Le temple, aujourd’hui Musée de la Ville, est le plus grand et plus ancien temple taoïste de la région.
Chine Pingyao

Le gars n’a pas l’air commode.
Chine Pingyao

La cour du temple.
Chine Pingyao

Le plus important à voir dans ce temple : la charpente de la salle du Dragon et du Tigre.
Chine Pingyao

À l’arrière du temple, on peut monter sur un toit et avoir une vue sympa sur la ville. Et sur les toilettes du temple (femmes dt homme) aussi, mais la vue et l’odeurs sont moins sympa.
Chine Pingyao

Retour dans une des rues principales de Pingyao. Nous allons maintenant visiter la Tour du Marché. Alors attention, c’est la seule chose à visiter qui n’est pas comprise dans le ticket global (mais bon, ça ne coûte que 5cny, donc c’est pas la ruine).
Chine Pingyao

Depuis cette tour, on a une jolie vue sur la rue qu’elle enjambe. Vers le Sud…
Chine Pingyao

Et vers le Nord.
Chine Pingyao

Visite ensuite d’une autre maison de banque : la Xietongqing (Remittance) Bank.
Chine Pingyao

Encore des jolis plans à prendre.
Chine Pingyao

Xietongqing (Remittance) Bank.
Chine Pingyao

Xietongqing (Remittance) Bank.
Chine Pingyao

Puis nous marchons une bonne vingtaine de minutes vers le sud ouest de Pingyao pour aller visiter la résidence de Lei Lütai.
Chine Pingyao

Lei Lütai est en fait le fondateur de la Rischengbank (c’est son buste qu’on voit sur la photo). L’espèce de siège en pierre en bas à droite de la photo est en fait la forme donnée aux lingots d’argent (qui servaient à étalonner la quantité/valeur d’argent).
Chine Pingyao

Sa résidence aurait été construite il y a 180 ans. Elle est aussi sur le modèle d’une siheyuan.
Chine Pingyao

Par contre, malgré ce qu’on voit sur les photos, on sent que ça manque d’entretien et de dépoussiérage. Peu de touristes doivent venir jusque là…
Chine Pingyao

Sortis de là, nous marchons quelques dizaines vers le Nord jusqu’à notre dernière visite de la journée : l’ancien « siège du gouvernement ».
Chine Pingyao

La façade de l’ancien siège du gouvernement.
Chine Pingyao

À droite de l’entrée, la Tour qui Ecoute La Pluie, que l’on ira voir en fin de visite.
Chine Pingyao

Ça commence par quelques beaux ensembles type siheyuan.
Chine Pingyao

Bon, je vous passe les détails, mais cet ancien siège du gouvernement est immense. Nous le visitions vers la fin de la journée, et le lieu était tellement désert qu’on s’est plusieurs fois demandé si ils allaient pas nous enfermer à l’intérieur… D’autant que des instruments de torture sont exposés dans plusieurs pièces (pas éclairées, les lumières avaient été éteintes), donc c’était quand même un peu glauque.
Chine Pingyao

La Tour Qui Ecoute la Pluie.
Chine Pingyao

Et la vue (vers l’Est) depuis celle-ci.
Chine Pingyao

Ce bâtiment a une tête bizarre !
Chine Pingyao

Il est tard, nous retournons à l’Auberge de Jeunesse « Harmony Guesthouse » avant d’aller diner.
Chine Pingyao

Puis nous retournons diner au Petit Resto Dejuyuan, car ça nous avait bien plus. Là ce sont des Steamed Ping yao special mountain noodles (pas mal, notamment la sauce chaude).
Chine Pingyao

Et des Fried chicken with scrambled eggs and dried mushrooms. FANTASTIQUE. Le diner, accompagné de Tsing Tao, ne nous coûtera (pour deux), jamais plus de 70cny.
Chine Pingyao

Sortis du restaurant, on constate que les rues illuminées ont un certain charme.
Chine Pingyao

Les magasins vendant des luminaires en tissus sont sympa aussi.
Chine Pingyao

Vous serez peut-être intéressé :

  • Chine, Jour 15. La résidence de la famille Wang et le château souterrain de Zhangbi
    On nous avait dit de rester 3 jours à Pingyao. En moins d'une journée, nous en avions vu facilement l'essentiel... Chacun peut avoir son rythme de visite, mais bon, il se trouve qu'à l'arrivée, notre ...
  • Chine, Jour 2. Shanghai
    Cette journée fut passée à visiter Shanghai. On ne peut pas dire que la visite était exhaustive (on se réservait le lendemain en matinée pour passer du temps à People's Square), mais au moins avait-on...
  • Chine, Jour 17. La Muraille de Chine à MuTianYu
    Pour notre deuxième jour à Pékin, nous avons décidé d'aller à la muraille de Chine. Coup de chance, la tempête de sable de la veille avait complètement dégagé le ciel, et cela nous a permit de prendre...
  • Chine, Jour 6. Chengdu
    Depuis la France, j'avais communiqué avec les gens de l'auberge de jeunesse Sim's Cozy Garden Hostel. Ceux-ci s'étaient montrés très disponibles. Je leur avais demandé s'ils organisaient des tours pou...
  • Chine, Jour 4. Huangshan
    Arrivés à Tunxi la veille, nous avions prévu de passer au moins cette journée aux Monts Huang (= montagne jaune en français). Beaucoup de gens sur internet conseillent d'y rester la nuit afin de pouvo...

5 commentaires sur ce billet

  1. Woolyss dit :

    Waooow ! C’est vraiment magnifique ! Je ne connais pas du tout la Chine. Vos photos donnent vraiment envie de découvrir ce pays. Merci pour le partage.

    RépondreRépondre
  2. Louis dit :

    @Woolyss : Merci beaucoup ! Par contre ça me prend un temps fou à les faire/ajouter les commentaires. Une série sur le Mexique arrive d’ici quelques semaines.

    RépondreRépondre
  3. Woolyss dit :

    Oui, j’imagine bien que c’est long. Votre travail est remarquable. Je me suis baladé durant quelques minutes dans le beau pays de Confucius. J’ai lu tous vos commentaires et ai même dévoré les plats des yeux. 😉

    Je vois que vous êtes un grand voyageur ! ^^ Le Mexique maintenant. Et le Groenland, c’est pour quand? (humour) 🙂

    Merci pour tout votre travail.

    RépondreRépondre
  4. Louis dit :

    @Woolyss: Merci ! Si vous voulez d’autres photos, n’hésitez pas, y’a aussi la série sur le Pérou qui est sympa (les liens sont ici : http://www.abricocotier.fr/tourisme ).

    Et pour le Groendland, non, pas en premier. Quitte à voir de la neige, j’aimerais bien aller dans le Nord de la Norvège ou en Islande, ou alors carrément en Terre de Feu ! Mais va falloir que j’économise, parce que ces voyages ne me sont pas gratuits :-/

    RépondreRépondre
  5. Woolyss dit :

    Merci Louis. Oui, je check vos séries de voyage! 😉 Merci.

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *