Lidl ne quitte pas la France, mais abandonne le hard discount

Donnez votre avis !
Share

J’ai cru quelques jours avoir lu que Lidl quittait la France, mais après une recherche sur internet, il semble que non. Les magasins resteront là où ils sont, mais simplement Lidl va continuer sa « normalisation », qui consiste, comme on a déjà pu le voir ces dernières années, à faire entrer de la boulangerie, des fruits/légumes et des marques classiques dans ses rayons. Pour autant, et de ce que j’ai pu lire, Lidl ne reviendrait pas sur les quelques produits « marques Lidl » qui sont souvent moins chers que ce que l’on trouve en supermarché classique, à qualité égale.

Voilà ce qu’on peut lire sur Le Monde (dans deux articles du 26 octobre) :

[Lidl] va accélérer la mise en place dans ses magasins de « terminaux de cuisson de pain et de rayons boulangerie ». La disposition des linéaires devrait être remaniée, tout comme celle des lignes de caisses. Il serait aussi question de consentir un gros effort sur le rayon fruits et légumes. Enfin, la gamme des produits mis en vente aurait vocation à s’élargir à de nouvelles marques – en particulier celles qui sont numéro un sur leur marché.

Et sur les marques leader sur leurs marchés :

S’agissant de Lidl, le changement a été amorcé durant la précédente décennie, lorsque l’enseigne a commercialisé plusieurs dizaines de références nouvelles, parmi lesquelles de « grandes marques » (Coca-Cola, Heineken, etc.).

Autrement dit, la réorientation stratégique dévoilée mercredi est moins une rupture que l’amplification d’une tendance déjà à l’œuvre. « Le plus intéressant, commente M. Dauvers, c’est de voir que Lidl le dit et l’assume publiquement. »

Pas de départ de Lidl de la France, mais plutôt l’amplification d’un mouvement déjà constaté. Des prix moins bas par rapport à la concurrence, mais une présence de produits plus classiques dans les magasins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *