Pub HSBC « Lumberjack » (Bûcheron) et musique : « Clam, Crab, Cockle, Cowrie » de Joanna Newsom

[ 7 ] Commentaires
Share

J’ai découvert au cinéma samedi dernier une très jolie pub doublée d’une douce musique, que voici ci-dessous. La publicité, « Lumberjack » (bûcheron en français), c’est celle pour les banques HSBC, où l’on voit un conflit amoureux au sein dans un couple sur fond d’écologie et de lutte pour la sauvegarde des arbres centenaires ou de la sauvegarde de son emploi. Là dessus, HSBC nous dit « We recognise how people value things differently. So what we learn from one customer helps us better serve another. » (ce qui signifie à peu près : « Nous admettons que les hommes attribuent une valeur différente à chaque chose. Ainsi, ce que nous apprenons d’un de nos clients nous sert pour tous les autres. »).

La superbe chanson qui colore cette pub est « Clam, Crab, Cockle, Cowrie » de Joanna Newsom, que voici :

Les paroles de Joanna Newsom : « Clam, Crab, Cockle, Cowrie »

That means no
Where I come from
I am cold
Out waiting for the day to come
I chew my lips
And I scratch my nose
Feels so good to be a rose

Oh don’t, don’t you life me up
Like I’m that shy
No no no no no
Just five it up
There are bats all dissolving in a row
Into the wishy-washy dark that can’t let go
I cannot let go
So I thank the Lord
And I thank his sword
‘Tho it be mincing up the morning, slightly bored

Oh, oh morning without warning like a hole
And I watch you go

There are some mornings when the sky looks like a road
There are some dragons who were built to have and hold
And some machines are dropped from great heights lovingly
And some great bellies ache with many bumblebees
And they sting so terribly

I do as I please
Now I’m on my knees
Your skin is something that I stir into my tea
And I am watching you
And you are starry, starry, starry
And I’m tumbling down
And I check a frown
It’s why I love this town
Well, just look around
Just see me serenaded hourly !
And celebrated sourly :
Dedicated dourly
Waltzing with the open sea
Clam, crap, cockle, cowrie
Oh will you just look at me

Vous serez peut-être intéressé :

7 commentaires sur ce billet

  1. Dami dit :

    Moi je la trouve plutôt limite cette publicité, surtout qu’elle joue sur les deux extrêmes, et je pense que le discours d’une banque ne doit pas entrer dans ce domaine. D’ailleurs, dans la salle de cinéma où j’ai vu la pub, le public l’a vraiment prise de manière négative, du genre « ils ne savent plus quoi inventer » ou « c’est abusé, on ne blague pas avec ça ».
    Bref, en même temps le but d’une publicité et de faire réagir, et je pense qu’ils ont réussi leur coup là dessus.
    Dernier point, je suis tout à fait d’accord au sujet de la musique, elle est très belle.

    RépondreRépondre
  2. Louis dit :

    @Dami : Je suis assez d’accord avec toi. Au début, je n’ai vraiment pas compris le rapport entre une histoire de couple et une banque. Mais finalement, je crois que c’est ça le premier atout de cette publicité. Elle va tellement chercher loin, que cela fait réagir le spectateur, et finalement, ce dernier se triture le cerveau à propos de HSBC. Le but de la pub est atteint.

    RépondreRépondre
  3. fani dit :

    Je reviens du ciné, avec cette musique en tête… Il m’avait bien semblé reconnaître la voix enfantine de Joanna Newsom… merci, merci beaucoup d’avoir retrouvé le titre !
    Je vous invite par ailleurs à écouter plus avant ce que fait cette artiste, c’est vraiment pas mal. Son dernier album s’appelle Ys, et est sorti en 2006.

    RépondreRépondre
  4. Hum… je ne suis pas certain que ce soit un conflit amoureux dans la mesure ou le monsieur semble être le Papa de la jeune fille… lol
    M’enfin je me trompes peut être.

    Quoi qu’il arrive, HSBC joue là dessus depuis longue date.. c’est leur ligne de communication : on accepte tous les points de vue.
    D’où l’idée d’une parodie mettant côte à côte un défilé nazie/skin head et un défilé gay… portant chacun la mention « Honneur » et « Honte » respectivement… puisque, comme le dit le let motiv de HSBC « We recognise how people value things differently » les choses « reconnues » n’ont bien peu d’importance dans leur discourt… -_- »

    RépondreRépondre
  5. Louis dit :

    Tu as l’adresse de la parodie (arf, je suis intéressé) ?

    RépondreRépondre
  6. ah nan… en fait c’est une parodie qui me traine dans la tête depuis que je vois ces pubs partout dans les aéroports, tv, ciné…
    Mais il faudrait que je songe à la réaliser, en photo au moins.

    RépondreRépondre
  7. ceci dit ça a surement déjà été fait depuis le temps… en cherchant bien…

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *