Portugal, Jour 5 : Le Palais royal de Queluz

Donnez votre avis !
Share

Dernier jour à Lisbonne : visite du Palais Royal de Queluz, ce « gâteau d’anniversaire très coûteux », mais « plus exquis que magnifique », qui se trouve dans le district de Sintra. Ce palais royal est « un des plus grands bâtiments Rococo construits en Europe, et il a été conçu comme lieu de villégiature estivale pour Pierre III de Bragance, roi consort et futur mari de la reine Maria Ire, sa nièce. À la suite de l’incendie du palais d’Ajuda en 1794, le palais de Queluz devint la résidence officielle de la Régence portugaise, Jean VI, et sa famille qui y restèrent jusqu’à ce que la famille royale s’enfuie au Brésil en 1807 à la suite de l’invasion du Portugal par les armées napoléoniennes. » d’après Wikipédia. J’ai donc mis dans le billet ci-dessous les photos que nous avons pu prendre lors de notre visite à Queluz.

Alors pour être tout à fait honnête, ce Palais m’a fait penser souvent à Versailles, mais je lis sur Wikipédia que cette comparaison est hors de propos:

Des comparaisons avec Versailles, bien plus grand et plus baroque, seraient hors de propos : Versailles est considéré comme possédant « une aura de majesté » et son but, lorsqu’il a été construit, était d’exposer dans le marbre « toutes les gloires de la France », tandis que le palais de Queluz, bien plus petit, a été décrit comme « exquis plus que magnifique » et ressemblerait à « un gâteau d’anniversaire très coûteux ». Dans sa légèreté, l’architecture de Queluz reflète le style de vie que menait la famille royale portugaise au moment de la construction, c’est-à-dire au cours du règne du frère de Dom Pedro, Joseph Ier, lorsque le Portugal était en fait gouverné par un valido (ou favori), le marquis de Pombal. Ce dernier encourageait la famille royale à passer son temps à la campagne et à lui abandonner les affaires de l’État.

Pour aller au Palais national de Queluz, on prend le train à Restaurantes, prix de 4,10€. On sort à Monte Abraaro, le trajet de train dure 24 minutes. Après un petit quart d’heure de marche, on arrive au Palais National de Queluz. Le prix est de 3 euros si on ne visite que le palais, 7€ pour le Palais + Jardin. Et c’est gratuit le dimanche. L’endroit n’est pas trop touristique, par rapport au centre de Lisbonne.
Palais royal de Queluz train

L’entrée dans le Palais Royal de Queluz sefait sur le coté : ici précisément.
Palais royal de Queluz entrée

Cet ancien bâtiment devant le palais national de Queluz, utilisé autrefois par la Garde Royale de la Cour, a été reconvertie en un hotel de luxe : le Pousada De Queluz Hotel
Pousada De Queluz Hotel

Entrons.
Palais royal de Queluz

Les lustres de cette petite pièce de passage donnent dèjà un aperçu de la suite.
Palais royal de Queluz lustres

La salle du Trone, aussi connue comme la Grande salle. Cette salle est aussi une salle de bal. C’est la dernière des trois plus grandes chambres du palais, elle a été dessinée par l’architecte français Jean-Baptiste Robillon en 1760, sa construction débuta en 1768 et fut achevée en 1774. Pour créer cette pièce ovale, l’architecte a réuni cinq pièces plus petites.
Palais royal de Queluz salle du Trone grande salle

La Salle de Musique. Cette salle est décorée avec du bois doré et peint. Elle a été repensée en 1768. Le plafond, avec ses cartouches, est notable pour l’arrangement complexe des nervures, semblable à celui du vestibule du palais de Caserte. La salle de musique est décorée dans un style plus néoclassique que celui des autres salles de réception qui reflètent les modifications faites dans la période suivant le baroque rococo, dans la seconde moitié du 18e siècle. Cette pièce accueillait les grands concerts pour lesquels le palais était connu. Elle contient toujours le grand piano de style Empire décoré d’appliques dorées.Comme beaucoup d’autres salles du palais, celle-ci est éclairée par un grand chandelier en cristal.
Palais royal de Queluz Salle de Musique

La Salle de la Lanterne. Initialement connue comme la salle Sombre, elle donne sur la Chapelle. L’ouverture dans le plafond fut réalisé selon les ordres du général Junot durant l’invasion française de 1807.
Palais royal de Queluz Salle de la Lanterne

Le boudoir, dans les appartements de la Princesse Maria Francisca Benedita. Décoration inspirée de thèmes de Pompei, cette pièce faisait partie des appartements privées de Maria Francisca Benedita, la plus jeune soeur de la reine Maria 1ère.
Palais royal de Queluz boudoir

La chambre de Dona Maria, dans les appartements de la Princesse Maria Francisca Benedita. C’est une chambre décoré dans le style de Dona Maria, inspiré de thèmes de Pompéi avec des feuilles de palmier, des sphinx ailés et des guirlandes.
Palais royal de Queluz chambre de Dona Maria

La chambre empire français, dans les appartements de la Princesse Maria Francisca Benedita. Cette chambre décorée dans le style Empire Français reflète le style à la mode qui était prédominant en France durant le début du XIXe siècle.
Palais royal de Queluz chambre empire français

Toujours cette chambre empire français.
Palais royal de Queluz chambre empire français

L’Oratoire, dans les appartements de la Princesse Maria Francisca Benedita. Datant de 1788, cette pièce était aussi connue sous le nom de Chapelle de Notre Dame de Carmen.
Palais royal de Queluz Oratoire Chapelle de Notre Dame de Carmen

La Pièce des Sculptures. Cette pièce doit son nom à l’utilité qui en était faite pendant la deuxième moitié du XIXe siècle, lorsqu’elle servait de studio de sculpture à la Reine, durant les visites du Roi Louis et de la Reine Maria Pia de Savoie.
Palais royal de Queluz Pièce des Sculptures

Le fumoir. Utilisé comme fumoir durant la deuxième moitié du XIXe siècle, période durant la quelle fumer après le repas faisait partie intégrante de la vie à la cour.
Palais royal de Queluz fumoir

Superbe table, faite à partir de multiples marbres de couleurs différentes
Palais royal de Queluz Superbe table

La salle à manger
Palais royal de Queluz salle à manger

Une des cours intérieures.
Palais royal de Queluz cour

La pièce du Passage. Cette pièce n’avait pas d’utilité réelle, elle servait de passage entre l’entrée opposée à l’ancienne cuisine et le jardin suspendu (ou Jardin de Neptune).
Palais royal de Queluz pièce du Passage

Vue sur la partie du Palais qui est toujours utilisée pour loger les chefs d’état étrangers quand ils viennent à Lisbonne
Palais royal de Queluz

Un cabriolet. Cette pièce, appelée la Salle dez Azuleros faisait le lien entre l’ancienne résidence (fin du XVIe siècle) et les nouveaux bâtiments déssinés par les architectes Mateus Vicente de Oliveira et Jean-Baptiste Robillon.
Palais royal de Queluz cabriolet

Cette salle s’appelle la Salle des Azuleros
Palais royal de Queluz Salle des Azuleros

La chambre de Dom José. Le mobilier est de style Dom José, un style décoratif à la mode vers la fin du XVIIIe siècle. La décoration de cette chambre est dominée par l’utilisation de bois sombres exotiques, comme du bois de rose.
Palais royal de Queluz chambre de Dom José

La pièce des archers. Egalement appelée la salle des gardes, c’était l’entrée noble du Palace. Le mobilier est actuellement de style Dona Maria.
Palais royal de Queluz pièce des archers

La salle des ambassadeurs. Le Hall des Ambassadeurs, en portugais Sala dos Embaixadores, parfois appelé la salle du trône ou encore le Hall des Miroirs, a été dessiné par Robillon en 1757. C’est l’une des plus grandes salles de réception du palais
Palais royal de Queluz salle des ambassadeurs

La salle des ambassadeurs. Cette longue et basse pièce a un plafond peint par Francisco de Melo qui représente la famille royale portugaise lors d’un concert sous le règne de la Reine Marie Ire.
Palais royal de Queluz salle des ambassadeurs

La salle des ambassadeurs. Le trône, mis dans une abside, se trouve entre des colonnes portant miroirs et dorures. Le sol est fait d’un damier de carreaux de marbre blancs et noirs.
Palais royal de Queluz salle des ambassadeurs

Le nom de cette salle est « dispatch room », mais je ne vois pas bien comment le traduire… Cette pièce était utilisée par le Prince Dom Joao pour des réunions ministérielles et des envois.
Palais royal de Queluz dispatch room

La salle de pique-nique
Palais royal de Queluz salle de pique-nique

Et le magnifique plafond en alvéoles de cette salle de pique-nique.
Palais royal de Queluz salle de pique-nique

La chambre Dom Quichotte. C’est aussi (et surtout) la chambre du Roi. Les murs sont décorés par des scènes issues de Don Quichote.
Palais royal de Queluz chambre Dom Quichotte

Les quelques meubles de la chambre Dom Quichotte sont magnifiques même si la chambre est peu lumineuse. C’est dans cette chambre que les enfants du roi Jean VI et de la Reine Carlota Jaoquina sont nés, et c’est ici que le roi Jean VI est mort en 1834.
Palais royal de Queluz chambre Dom Quichotte

Le parquet de cette chambre est également remarquable.
Palais royal de Queluz chambre Dom Quichotte

La pièce d’habillage de la Reine. Décorée avec des scènes de la toilette d’enfants du XVIIe siècle, cette pièce était utilisée comme dressing.
Palais royal de Queluz dressing de la reine

Et son superbe plafond. Le plafond a une décoration en papier mâché floral, faisant écho avec le parquet.
Palais royal de Queluz dressing de la reine

La terrasse
Palais royal de Queluz terrasse

Parterre topiaire fait à la manière de Le Nôtre
Palais royal de Queluz Parterre topiaire Lenôtre

Le parterre topiaire
Palais royal de Queluz Parterre topiaire Lenôtre

Le jardin principal : Portico dos Cavalinhos
Palais royal de Queluz Portico dos Cavalinhos

L’arrière du Palais de Queluz
Palais royal de Queluz

L’arrière du Palais de Queluz. Ceci est en fait le corps de logis, et on voit la « Facade Cérémoniale »
Palais royal de Queluz Facade Cérémoniale

Fontaine avec des tritons et des dauphins
Palais royal de Queluz Fontaine

Une autre fontaine
Palais royal de Queluz Fontaine

Cette facade est celle de l’aile dans laquelle on trouve la salle de bal. Son arche centrale est un vestige du style Borromini.
Palais royal de Queluz style Borromini

Fontaine
Palais royal de Queluz fontaine

Statue de cheval
Palais royal de Queluz statue cheval

Grotte accompagnée de cascade. Cette cascade de Queluz fut la première chute d’eau artificielle à être construite près de Lisbonne
Palais royal de Queluz grotte cascade

Les jardins
Palais royal de Queluz jardins

Les jardins
Palais royal de Queluz jardins

Petite statue, qui nécessiterait un petit refraichissement…
Palais royal de Queluz statue

Ceci devait être un ancien bassin, ou une piscine, mais est aujourd’hui comblé.
Palais royal de Queluz ancien bassin

Le canal, bordé d’azuleros
Palais royal de Queluz canal

Tout le long du canal qui passe à travers les jardins est ornés de mosaiques.
Palais royal de Queluz canal azuleros

Au loin, la partie Robillon
Palais royal de Queluz partie Robillon

Les azuleros vus d’un peu plus près
Palais royal de Queluz azuleros

Le canal en question. De part et d’autre, les azuleros
Palais royal de Queluz canal azuleros

Statue
Palais royal de Queluz statue

Encore une fontaine
Palais royal de Queluz fontaine

La symétrie du jardin est superbe
Palais royal de Queluz jardins

Statue
Palais royal de Queluz statue

Statue
Palais royal de Queluz statue

Vasque
Palais royal de Queluz vasque

L’arrivée d’eau (c’est un canal, mais pas orné comme l’autre)
Palais royal de Queluz eau

Voilà à quoi ressemble ce deuxième canal.
Palais royal de Queluz canal

Le canal plus connu est celui-ci
Palais royal de Queluz canal

Son pont central vaut le détour
Palais royal de Queluz canal pont central

Les azuleros descendent jusqu’à l’eau quand celle-ci est un peu plus haute (en hier, je pense)
Palais royal de Queluz azuleros

Le pont central est magnifique
Palais royal de Queluz canal pont central

La fameuse entrée Robillon
Palais royal de Queluz entrée Robillon

Dernière photo de Queluz avec cette plaque de rue me rappelant un voyage que j’ai fait il y a un peu moins d’un an.
Palais royal de Queluz plaque de rue

Les autres billets de ce voyage au Portugal

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *