Portugal, Jour 3 : Lisbonne, une grosse journée de visites

Donnez votre avis !
Share

A la suite de notre passage à Batalha et Fatima, nous avons repris l’autoroute A1 vers le Sud afin d’arriver à Lisbonne. Bon, on a tenté d’aller visiter Le Palais de Pena (la fleur au fusil), et nous sommes arrivés 30 minutes avant la fermeture des portes. Les gens au guichet d’entrée nous ont gentiment déconseillé d’aller visiter le Palais et le parc pour une demi-heure (ils nous ont dit qu’il fallait au moins deux bonnes heures). Donc nous sommes repartis vers Lisbonne, où nous avons rendus notre voiture de location à l’aéroport, puis avons pris les transports pour aller en centre-ville (notre hôtel étant un peu plus bas que la place Marques de Plombal).

Le lendemain matin, l’idée était de commencer par visiter toute la zone Sud-Ouest de Lisbonne, avec la Tour de Belém, le Monastère des Jéronimos et le Musée des Carrosses. Sachant que pour y aller, il faut prendre le train de banlieue environ 30 minutes (et sortir à la station Belém).

On va vers la Tour de Belém ! Sur cette photo, on voit à droite la statue du Christ Roi, réplique de celle de Rio.
Lisbonne statue du Christ Roi

Mais tout d’abord, passage par le monument aux Découvertes. Bien plus haut que la Tour de Belem, on y monte pour 3 euros, et la vue est bien plus belle qu’à la Tour de Belém. C’est ce monument qui est dédié à Henri le navigateur.
Lisbonne  monument aux Découvertes

La vue sur le Monastère des Hieronymites (Jeronimos) depuis le haut du monument des découvertes.
Lisbonne Monastère des Hieronymites

La superbe rosace que l’on voit d’en haut du monument aux découvertes.
Lisbonne rosace monument aux découvertes

En haut à droite de la photo, on voit la tour de Belém. Voyez comment elle est petite, en fait !
Lisbonne tour de Belém

Au bout d’un gros quart d’heure de marche, on arrive enfin à la Tour de Belém, qui servait à défendre l’entrée du Tage. L’entrée coûte 5€/personne, mais il y a un billet à 10€ qui donne aussi l’entrée au cloître du monastère des Jeronimos (et permet au passage d’économiser 2€).
Lisbonne tour de Belém

Guerrite sur la Tour de Belém. Notez que l’entrée à la tour coûte 5 euros. Mais on peut prendre un billet à 10 euros, qui donne accès au cloître du monastère des Jeronimos (ce qui permet d’économiser 2 euros)
Lisbonne Tour de Belém

La Tour de Belém, vue d’en bas.
Lisbonne Tour de Belém

À l’entrée de la Tour de Belém.
Lisbonne Tour de Belém

C’est la marée basse, on voit les fondations de la tour.
Lisbonne Tour de Belém

La Tour de Belém est classée monument historique par l’UNESCO.
Lisbonne Tour de Belém

La salle de la Batterie basse (batteria baixa) Après la visite du rez de chaussee et du sous-sol, on peut monter dans les étages de la tour. Attention, l’escalier en colimaçon est assez étroit, et il y a souvent des bouchons. Du coup, la montée en haut de la tour est assez longue, alors que la tour n’est finalement pas très haute (comparée au monument des voyageurs, qui est beaucoup plus haut et offre une bien meilleure vue sur les environs).
Lisbonne Tour de Belém

Les étages de la tour, vus depuis le 1er étage.
Lisbonne Tour de Belém

La terrasse de la batterie haute (batteria alta)
Lisbonne Tour de Belém

Toujours cette terrasse de batterie haute
Lisbonne Tour de Belém

Depuis de 2e étage de la tour.
Lisbonne Tour de Belém

Depuis le 3e étage de la tour.
Lisbonne Tour de Belém

Sur le toit de la tour de Belém. Notez que la montée est fatidieuse. L’escalier en collimasson est étroit, et du coup c’est assez long pour faire monter et descendre le flot de gens en même temps…
Lisbonne Tour de Belém

Toujours le toit de la tour de Belém. Maintenant, redescendons ! Une fois sortit de la Tour de Belem, on marche vers le monastère des Jeronimos. Comptez 10 minutes de marche.
Lisbonne Tour de Belém

Le monastère des Jeronimos. L’entrée dans l’église du monastère est gratuite, mais l’entrée dans la sacristie coûte 1€, et l’entrée dans le cloître coûte 7€. Le cloître est absolument magnifique, et depuis le cloître, on peut accéder au balcon intérieur de l’église, ce qui permet de la prendre en photo d’en haut.
Lisbonne monastère des Jeronimos

Le monastère des Jeronimos. Notez que le grand batiment à gauche est en fait le musée d’archeologie.
Lisbonne monastère des Jeronimos

La porte qui donne accès à la nef. En vrai, on ne passe pas là 🙂
Lisbonne Monastère des Jeronimos

J’aime énormément la finesse des sculptures en haut du minastère des Jeronimos.
Lisbonne Monastère des Jeronimos

Le bâtiment du monastère qui sert au Musée Archeologique.
Lisbonne Monastère des Jeronimos

L’intérieur du cloître du monastère !
Lisbonne Monastère des Jeronimos

Cloître du Monastère des Jeronimos
Lisbonne Cloître du Monastère des Jeronimos

Cloître du Monastère des Jeronimos
Lisbonne Cloître du Monastère des Jeronimos

Cloître du Monastère des Jeronimos. Magique.
Lisbonne Cloître du Monastère des Jeronimos

Cloître du Monastère des Jeronimos, vue du 1er étage.
Lisbonne Cloître du Monastère des Jeronimos

Cloître du Monastère des Jeronimos
Lisbonne Cloître du Monastère des Jeronimos

Cloître du Monastère des Jeronimos
Lisbonne Cloître du Monastère des Jeronimos

Cloître du Monastère des Jeronimos
Lisbonne Cloître du Monastère des Jeronimos

Cloître du Monastère des Jeronimos
Lisbonne Cloître du Monastère des Jeronimos

Fonts baptismaux dans le Cloître du Monastère des Jeronimos
Lisbonne Cloître du Monastère des Jeronimos

Eglise du monastère des Jeronimos, vue du balcons (accesible seulement via le cloître)
Lisbonne Eglise du Monastère des Jeronimos

Plafond de l’Eglise du monastère des Jeronimos
Lisbonne Eglise du Monastère des Jeronimos

Nef de l’Eglise du monastère des Jeronimos, vue du balcons (accesible seulement via le cloître)
Lisbonne Eglise du Monastère des Jeronimos

Nef et coeur.
Lisbonne Eglise du Monastère des Jeronimos

Balcon de l’église
Lisbonne Eglise du Monastère des Jeronimos

Le coeur de l’église.
Lisbonne Eglise du Monastère des Jeronimos

L’autel.
Lisbonne Eglise du Monastère des Jeronimos

Une dernière photo du Monastère des Jeronimos.
Lisbonne Monastère des Jeronimos

En sortant du monastère et en se dirigeant vers la station de train de Belem, on passe devant le Palais Presidentiel (magnifique avec ses murs peints en rose), puis juste après on accède au musée des carrosses. Mais avant, je vous recommende ce petit resto : Luis Quente Frio, dans la rue qui longe le flan du musée des carosses. Prix très bas, tenancier extrêmement sympathique.
Lisbonne Luis Quente Frio

Et en plus le tenancier a une jolie collec’ de téléphones portables.
Lisbonne Luis Quente Frio

Donc, le musée des carrosses, disais-je (carrosse se dit « coches » en portugais), musée qui contient le carrosse utilisé en 1957 par la reine Elisabeth II d’Angleterre.
Lisbonne musée des carrosses

Le musée contient plusieurs types de carrosses, comme ici un carrosse d’apparat.
Lisbonne musée des carrosses

Le musée contient aussi des berlines (comme ici), et explique leur origine.
Lisbonne musée des carrosses

Un autre carrosse d’apparat.
Lisbonne musée des carrosses

La collection de carrosse est grandiose, et vous permettra de bien comprendre la différence entre un carrosse et une berline (et de savoir d’où vient l’appelation « berline »).
Lisbonne musée des carrosses

Une fois sortis de la gare de Baixa Culho, nous remontons la rue Aurea vers le nord pour arriver en bas de l’ascenseur Santa-Justa. La montée coûte 5 euros.
Lisbonne ascenseur Santa-Justa

Seules 20 personnes sont admises à chaque voyage (alors qu’en terme de place, l’ascenseur pourrait en accueillir le double, mais j’imagine que c’est pour des raisons de sécurité). On paye son entrée à l’intérieur d’une des deux cabines de l’ascenseur.
Lisbonne ascenseur Santa-Justa

L’ascenseur a été construit par Raoul Mesnier du Ponsard, né à Porto mais de parents français. La construction s’est achevée en 1902, et au départ l’ascenseur fonctionnait grâce à une machine à vapeur. Il fut électrifié en 1907.
Lisbonne ascenseur Santa-Justa

Vue depuis le 1er étage de L’ascenseur Santa Justa
Lisbonne ascenseur Santa-Justa

Vue depuis le 1er étage de L’ascenseur Santa Justa. Au fond, le château Saint-Georges.
Lisbonne ascenseur Santa-Justa

Vue depuis le 1er étage de L’ascenseur Santa Justa. Au fond, la cathédrale de Lisbonne.
Lisbonne ascenseur Santa-Justa

Après être redescendu, on traverse le quartier de Baixa pour se rendre sur le front de mer.
Lisbonne quartier de Baixa

Rue dans Baixa
Lisbonne quartier de Baixa

Mosaïque sur un immeuble dans Baixa.
Lisbonne quartier de Baixa

La rue principale de Baixa est la rue Augusta, qui est pietonne et donne sur la place du commerce.
Lisbonne rue Augusta

La rue Augusta nous mène à son Arche.
Lisbonne rue Augusta arche

La magnifique Arche de la rue Augusta.
Lisbonne rue Augusta arche

Les trams typiques, qui partent de la place du commerce.
Lisbonne trams

La Place du Commerce
Lisbonne Place du Commerce

Au bout de la Place du Commerce, sur le front de mer, on pourrait mettre les pieds dans l’eau. Mais j’évite, ce genre de chose me fait toujours finir dans l’eau…
Lisbonne Place du Commerce

Au bout de la Place du Commerce, devant la mer, l’ambiance est plutôt décontractée
Lisbonne Place du Commerce

La Place du Commerce, vie depuis le front de mer.
Lisbonne Place du Commerce

Et maintenant, go vers la Cathédrale !
Lisbonne Cathédrale

Nous voilà arrivés devant la cathédrale.
Lisbonne Cathédrale

La cathédrale. De joli, il y a les azuleros autour du font baptismaux et la chapelle de San Bartolomeu.
Lisbonne Cathédrale

L’autel, avec derrière le coeur en travaux.
Lisbonne Cathédrale

Toujours la cathédrale. Ça ne se voit pas, mais la rosace (et ses vitraux) est plutôt jolie.
Lisbonne Cathédrale

La visite de la cathédrale est gratuite, mais le cloître se visite pour 2,5€, et le trésor de la cathédrale pour 2,5€ (les deux pour 4€). Notez que la visite du trésor donne accès au balcon intérieur de la cathédrale, permettant d’avoir la vue d’en haut.
Lisbonne Cathédrale

En haut du quartier d’Alfana, qui serpente la colline, on arrive au château Saint-Georges, qui est un château fort Maures. Entrée pour 7,5€
Lisbonne château Saint-Georges

La petite place sur laquelle on arrive juste après être entrés.
Lisbonne château Saint-Georges

On monte les quelques marches jusqu’a arriver au jardin romantique.
Lisbonne château Saint-Georges

La vue sur Lisbonne et le Tage, depuis le château Saint-Georges.
Lisbonne château Saint-Georges

Toujours cette place
Lisbonne château Saint-Georges

Vue sur Lisbonne depuis le château Saint-Georges
Lisbonne château Saint-Georges

Le jardin romantique
Lisbonne château Saint-Georges

Il faut reconnaitre que le jardin romantique est assez joli. Calme et apaisant.
Lisbonne château Saint-Georges

Petit escalier, à l’extrémité du jardin romantique. À gauche, la galerie du Chateau.
Lisbonne château Saint-Georges

Chemin de ronde du site. Dans le soleil du soir, les couleurs sont magnifiques. La vue sur Lisbonne aussi.
Lisbonne château Saint-Georges

Le chemin de ronde
Lisbonne château Saint-Georges

En se baladant sur le site du Chateau, on constate qu’il y a des paon en liberté, avec leurs petits. Mignons comme tout.
Lisbonne château Saint-Georges

Un paon au Chateau Saint-Georges.
Lisbonne château Saint-Georges

Il se balade, tranquille, même s’il n’aime pas trop être approché par les humains…
Lisbonne château Saint-Georges

L’entrée du Chateau Fort. À droite, le donjon.
Lisbonne château Saint-Georges

En bas du pont qui amène à l’entrée, il y a des chats et des paons <3 Lisbonne château Saint-Georges

Le périscope / tour d’Ulysse. C’est dans cette tour, également appelée tour du Trésor, qu’étaient gardés le Trésor Royal ainsi que les archives royales à partir du règne de Fernando 1er.
Lisbonne château Saint-Georges

A droite, la Tour d’Ulysse, et à gauche la Tour du Palais.
Lisbonne château Saint-Georges

Une fois entrés, on peut constater que le chemin de ronde extérieur est plutôt étroit.
Lisbonne château Saint-Georges

On entre dans l’enceinte intérieure du chateau Saint-Georges
Lisbonne château Saint-Georges

Le donjon, vu de la cour intérieure du chateau fort. Le premier observatoire géodésique de Lisbonne fut installé dans cette tour au 18e siècle.
Lisbonne château Saint-Georges

La cour intérieure du chateau fort.
Lisbonne château Saint-Georges

Dans cette petite maison installée sur le chemin de ronde, une petite pièce est réservée aux paons qui ne doivent pas être encore assez grands pour sortir en liberté dans Lisbonne château Saint-Georges

Et vive le Portugal ! 🙂
Lisbonne château Saint-Georges

Tour sur le chemin de ronde qui fait face à Lisbonne (à l’Ouest).
Lisbonne château Saint-Georges

Escalier qui descend à la tour de Saint-Laurent.
Lisbonne château Saint-Georges

Les créneaux dans la lumière du soir.
Lisbonne château Saint-Georges

En face du chateau, le Miradouro de Graça.
Lisbonne Miradouro de Graça

A droite, la Tour de la Citerne, et on aperçoit au loin le Mosteiro de Sao Vicente de Fora.
Lisbonne Mosteiro de Sao Vicente de Fora

Passage maintenant au site archéologique Maure, avec juste devant le quartier islamique qui date des 11e et 12e siecles.
Lisbonne château Saint-Georges

Toujours sur le site archéologique, au premier plan on a les vestiges du palais des comtes de Santiago, qui daterait du 15e au 18e siècle.
Lisbonne château Saint-Georges

Vue sur Lisbonne depuis la citadelle, le soleil se couchant. En bas, on voit la place du commerce, et en haut à droite, la statue du Christ Roi.
Lisbonne château Saint-Georges

On redescend dans la ville en prenant le tram 28. Par contre le ticket n’est pas donné. Je crois que c’était quelque chose comme 2,85€ par personne.
Lisbonne Tram 28

À l’intérieur du tram 28, ça bouge pas mal, c’est typique et vieillot, mais on adore. Sachant que plusieurs autres lignes ont exactement les mêmes trams que la ligne 28 : la ligne 25 et la ligne 12.
Lisbonne Tram 28

Une fois arrivé rue Conceiçao, on descend. On est en plein le quartier de Baixa.
Lisbonne quartier de Baixa

Mime (homme statue) en lévitation rue Augusta.
Lisbonne Mime rue Augusta

Le mime est réellement en lévitation. Je pense à un système magnétique, mais j’ai pas pu le vérifier…
Lisbonne Mime rue Augusta

SAMEDI

Visite du Palais National de Pena et du Château des Maures.

Retour à Lisbonne, tentative de visite du musée Calouste Gulbenkian, qui contiennent les colections privées de celui-ci.
Lisbonne musée Calouste Gulbenkian

Malheureusement pour nous, nous sommes arrivés à 18h30 et le musée fermait à 18h45…
Lisbonne musée Calouste Gulbenkian

Le haut « miradouro » du parc Edouardo VII
Lisbonne parc Edouardo VII

Le parc Edouardo VII depuis le miradouro.
Lisbonne parc Edouardo VII

Le miradouro du parc Edouardo VII.
Lisbonne parc Edouardo VII

On descend le parc Edouardo VII en passant d’un coté ou de l’autre (mais pas au centre).
Lisbonne parc Edouardo VII

Le miradouro vu depuis le milieu du Parc Edouardo VII.
Lisbonneparc Edouardo VII

Et en bas du Parc, la statue Marques de Plombal.
Lisbonne statue Marques de Plombal

Le soir : Bacalao
Lisbonne Bacalao

DIMANCHE

La matinée a été passée à visiter le Palais Royal de Queluz.

Juste à côté du Palace de l’Indépendance, l’église de Saint-Domingue
Lisbonne église de Saint-Domingue

L’intérieur de l’église de Saint-Domingue
Lisbonne église de Saint-Domingue

Dernière photo de Lisbonne avec la place Rossio
Lisbonne place Rossio

Les autres billets de ce voyage au Portugal

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *