Portugal, Jour 2 : Le Monastère de Batalha et le sanctuaire Notre-Dame-de-Fátima

Donnez votre avis !
Share

Après être parti de Porto en voiture, nous avons roulé pendant un peu moins d’une heure et demi vers Leiria, sur l’A1, puis vers la Vallée de Ourém, où nous sommes sortis de l’autoroute pour prendre la direction de Batalha. J’avais vu je ne sais plus où qu’un des choses les plus belles au Portugal était le Monastère de Batalha (qui s’appelle en vrai Couvent Sainte-Marie des Victoires, ou Santa Maria de Vitoria), qui méritait amplement son classement au patrimoine UNESCO. Je valide. C’est tout simplement magnifique. Fatima n’était pas prévu au départ, mais en arrivant dans la zone de Leiria, des panneaux sur le bords de l’autoroute indiquent les endroits très touristiques (comme en France), et donc, comme nous avions un peu de temps devant nous, nous avons décidé de pousser après Batalha vers Fatima et d’y visiter le sanctuaire Notre-Dame-de-Fátima.

Le Monastère de Batalha

Première étape de notre voyage : le monastère de Batalha ! Patrimoine mondial de l’UNESCO.
monastère de Batalha

Les trois piliers « coupés » que l’on voit son en fait des piliers non finis.
monastère de Batalha - chapelles inachevées

L’entrée des chapelles non finies (unfinished chapels).
monastère de Batalha

Le coté du monastère de Batalha
monastère de Batalha - chapelles inachevées

J’aime énormément les « finitions » : on dirait de la dentelle.
monastère de Batalha - chapelles inachevées

L’intérieur des chapelles non finies est d’une finesse de sculpture assez époustouflante.
monastère de Batalha - chapelles inachevées

Les chapelles non finies sont ouvertes sur le ciel. Je ne sais pas si à l’origine il était prévu de tout recouvrir, mais là ça donne une ouverture sur le ciel, c’est plutôt appréciable (et ça fait penser aux temples incas)
monastère de Batalha - chapelles inachevées

On comprend vraiment pourquoi on parle des « chapelles inachevées ». Mais en soit, elles sont déjà superbes comme ça.
monastère de Batalha - chapelles inachevées

Les chapelles inachevées.
monastère de Batalha - chapelles inachevées

Les ciel bleu sur la pierre taillée ocre : un beau mariage de couleurs
monastère de Batalha

Sculptures en relief.
monastère de Batalha scuptures

Deux autres piliers inachevés.
monastère de Batalha piliers

Alors en fait les chapelles ont été construites à partir de 1391, et ne faisaient pas partie du monastère au départ.
monastère de Batalha chapelles

Vue sur le ciel depuis les chapelles inachevées
monastère de Batalha chapelles

On repasse par dehors pour pouvoir rentrer dans le monastère.
monastère de Batalha

Le monastère de Batalha, vue de face.
monastère de Batalha

L’intérieur de l’église du monastère est assez sobre, mais là n’est pas le plus beau.
monastère de Batalha église

Le plus beau dans cette église, ce sont les reflets de la lumière, colorée par les vitraux.
monastère de Batalha vitraux

On voit d’abord ces hallos sur les piliers.
monastère de Batalha vitraux

Le coeur de l’église.
monastère de Batalha coeur église

L’autel de l’église. Toujours sobre.
monastère de Batalha autel

Reflets de vitraux dans le monastère de Batalha. Je comprend bien le classement Patrimoine mondial de l’UNESCO.
monastère de Batalha vitraux

La nef centrale de l’église.
monastère de Batalha nef centrale

Reflets de lumière
monastère de Batalha vitraux

Les reflets sont multiples. Magnifique.
monastère de Batalha vitraux

Reflets dans le monastère Santa Maria de Vitoria
monastère de Batalha vitraux

Reflets de lumière
monastère de Batalha vitraux

La nef
monastère de Batalha vitraux nef

Le plafond du coeur.
monastère de Batalha vitraux plafond

Les reflets de lumière dans le coeur sont les plus beaux.
monastère de Batalha vitraux

Autant je me considère comme athée, autant je comprend qu’on puisse croire en dieu quand on voit ça !
monastère de Batalha vitraux

La chapelle des fondateurs. Construite comme un panthéon pour le roi, sa première version s’est effondrée lors du tremblement de terre de 1755.
monastère de Batalha vitraux chapelle fondateurs

Le tombeau dans la chapelle des Fondateurs.
monastère de Batalha vitraux chapelle fondateurs tombeaux

Dernière photo du monastère de Batalha. Et après, départ pour le sanctuaire de Fatima.
monastère de Batalha vitraux

Le Sanctuaire de Fatima

Joli batiment, pour le centre commercial de Fatima.
centre commercial de Fatima

Le sanctuaire de Fatima. De ce que j’en vois, je me demande si ce n’est pas un lieu de pélerinage et de miracles pour les catholiques.
sanctuaire de Fatima

Ah effectivement. D’après Wikipedia :
« La ville devient célèbre en 1917, quand trois jeunes bergers ont été témoins à plusieurs reprises d’une apparition mariale. Le 13 octobre 1917, 70 000 personnes ont assisté au miracle du soleil tournoyant sur lui-même comme un disque d’argent. La Vierge a également délivré aux 3 enfants, le message de Fatima. Ces apparitions ont donné naissance au sanctuaire de Notre-Dame de Fátima, lieu d’un célèbre pèlerinage catholique. »
Le sanctuaire n’échappe pas à l’art moderne :-/
sanctuaire de Fatima

Le sanctuaire, vu de près.
sanctuaire de Fatima

Je me rapproche de l’église (qui est en fait une basilique néoclassique.
sanctuaire de Fatima basilique néoclassique

La vue depuis le sanctuaire.
sanctuaire de Fatima

L’intérieur de la basilique néoclassique du sanctuaire de Fatima.
sanctuaire de Fatima basilique néoclassique

Le ciel bleu sur le blanc des pierres est magnifique.
sanctuaire de Fatima

Une messe a lieu sur l’esplanade du sanctuaire.
sanctuaire de Fatima esplanade

La messe du sanctuaire. Cette visite a été faite le 16 aout, soit donc le landemain du 15 aout, fête catholique.
sanctuaire de Fatima messe

Les autres billets de ce voyage au Portugal

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *