Mon trajet en TGV

[ 3 ] Commentaires
Share

J’ai pris le tgv vendredi soir dernier pour rendre visite à une partie de ma famille en Alsace. D’habitude, j’y vais en voiture, mais c’est long (4h), et là j’avais la chance de pouvoir me faire transporter par ma belle-mère de la gare à ma destination finale.

J’ai d’abord été très agréablement surpris du silence ambient au tgv : c’est très agréable, et à priori plus reposant que le bruit dans la cabine des avions (ou dans l’habitacle de la twingo de ma femme, qui est notre seule voiture).

Des le début du trajet, un jeune (habillé en jeune, certes, mais pas d’apparence auvergnate), s’est assit derrière nous. Forte odeur de cigarette. Il a mis rapidement ses écouteurs sur ses oreilles – le son à fond- nous pouvons maintenant profiter des basses (et un peu des aigus) des chansons de hiphop qu’il écoute.

La femme à l’avant droite par rapport à nous a un « salon de 4 sièges » pour elle toute seule. Chance ! Du coup, celà lui permet de faire reposer ses pied sur le siège d’en face.

À notre droite, le couple de cinquantenaire appelle ses enfants au téléphone. Tiens ? Moi qui croyait que téléphoner dans la voiture était interdit, cela pour privilégier le silence dans le wagon. Ah, mais oui, effectivement, il y a bien le pztit pictogramme indiquant qu’il faut aller à l’entre-wagon pour téléphoner. Tout le monde n’a pas du le voir, sans doute.

Le couple de jeunes à l’arrière droite pour nous se partagent leurs écouteur (1 pour chacun). Et maintenant ils commencent à fredonner la chanson qu’ils écoutent.

La femme à l’avant droite reçoit un appel. Sa sonnerie est bien sûr dans le volume le plus fort, et elle prend soin de ne pas répondre avant 4 longues/bruyantes sonneries. Puis, elle s’exprime en gueulant à moitié : l’interlocuteur ne doit pas entendre correctement.

Mon voisin de droite dit à sa femme qu’il n’a pas trouvé long la première heure passée dans le tgv. Je ne peux pas en dire autant.

Maintenant, mon voisin de droite lit à sa femme l’horoscope du Parisien. À haute voix, bien sûr, ce qui me permets de pouvoir moi aussi être au courant de mon horoscope de ce jour.

Ah, tiens, maintenant c’est la voisine de devant nous qui semble recevoir un appel, d’après les trois premières sonneries que l’on vient d’entendre. Elle aussi a mis son téléphone en bruyant, ou tout du moins dans un niveau de sonnerie qui lui permet d’entendre distinctement cette sonnerie, même si son téléphone est au fond de son sac. Là il n’y est pas, au son de la sonnerie, mais elle doit avoir besoin d’encore plusieurs longue secondes pour décider si oui ou non elle va répondre. Elle décide finalement que non, elle n’a pas envie de prendre la communication avec la personne qui s’affiche sur l’écran de son portable hors d’âge.

Ah tiens, la fille à l’arrière droite pour moi a décidé de compresser sa bouteille d’eau en plastique. Un geste écolo, à n’en pas douter. Mais peu silencieux. Si elle pouvait éviter de compresser sa bouteille en plus de 30 secondes, ce serait appréciable.

Comme me le fait remarquer ma femme, le problème d’une cabine silencieuse, c’est que l’on entend le moindre bruit.

Vous serez peut-être intéressé :

3 commentaires sur ce billet

  1. dew dit :

    Je prends fréquemment la ligne TGV Est, tout dépend des moments et des plages horaires, l’activité des passagers n’est pas la même. Tu peux très bien tomber dans la situation décrite ci-dessus ou bien dans un calme plat et zen complet, du début à la fin. Après il ne faut pas hésiter à suggérer poliment aux voisins de ne pas téléphoner ou s’adonner à d’autres activités peu indiquées pour le train, dans la majorité des cas cela passe très bien et les autres approuvent 😉

    RépondreRépondre
  2. snash dit :

    Je fais souvent le voyage Strasbourg-Paris à titre pro et c’est vrai que depuis qu’il y a le TGV c’est très agréable et 2h15 c’est rien comparer au 4 h du vénérable Corail.
    La situation que tu décris m’arrive quasiment jamais mais je voyage en 1er.

    RépondreRépondre
  3. syndrael dit :

    Hélas pour de longs trajets où la SNCF a même le monopole face à la voiture (Paris Strasbourg, il faut le faire tout de même), on trouve de tout.. et surtout des personnes qui ont peu de savoir vivre en communauté.. Dans ces cas, je m’y prends tôt et j’essaie de trouver une place en p
    remière…
    Bonnes vacances
    S.

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *