L’Afrique n’a pas besoin d’émotivité. L’Afrique a besoin de lucidité. Et qu’on libère ses poings liés.

Donnez votre avis !
Share

Une très beau billet que j’ai vu passer sur le web via un site genre TwitLonger, mais dont je ne parviens pas à retrouver la trace. En tout cas le texte est beau, et je suis complètement d’accord avec la thèse défendue. Après une vidéo d’une fille condamnée par la maladie qui veut que l’Afrique ne soufre plus de la faim, (depuis, elle est morte dans un accident de voiture, sa mère ayant repris le flambeau) et après Kony 2012, ce billet vient comme une lumière après des vidéos trop propres et dont on sent un aspect candide trop prononcé.   

#LT Dur de retenir ses larmes pour tout être humain normalement constitué, au moins d’un coeur. Certes. Mais c’est justement ça le problème. Je vais peut-être paraitre dur, voire sans coeur, pas grave pas important ça. Cette vidéo me révolte au plus haut point. Faire pleurer dans les chaumières il faut avouer que les américains sont les meilleurs.

La recette vieille comme le monde: petite fille américaine dont le souhait avant de mourir est de sauver des noirs d’Afrique. Et c’est parti: Médias en boucle, mobilisation exceptionnelle sur internet etc. Où est le mal? Cette surenchère à l’émotivité, aux larmes, à l’auto-censure de toute critique: qui osera contester de quelque manière que ce soit le grand rêve d’une fillette décédée et du sort des pauvres noirs d’Afrique?

Mais à quoi bon??? un puit d’eau a été creusé, les images de ces tribues noires dansant autour de la fontaines avec leur tamtam tournées, celles des enfants avec toujours les mêmes mouches sur la bouche buvant cette eau filmées, etc etc. A un moment donné, il faut arrêter de prendre les interlocuteurs par les sentiments, et les populations d’Afrique noire par la main avec condescendance volontaire ou non. Si on veut vraiment se soucier de l’Afrique, on ne joue pas avec les rêves d’une fillette décédée. On ne joue pas avec l’émotivité de l’internaute. On ne joue pas avec la misère en Afrique. On ne joue pas avec tout cela. L’Afrique n’a besoin de personne pour débarquer avec caméras et Jeep 4×4 climatisées vitre teintées lui tendre la main, donner quelques crayons et cahiers aux enfants, prendre quelques clichés avec le dernier Canon EOS pour les traiter directement sur le capot du 4×4 via Aperture sur MacBook Pro Retina Display en ajustant correctement ses Ray-Ban à cause du soleil, l’envoyer sur son blog en 3G. Et repartir.

Non, l’Afrique en a marre qu’on l’utilise pour se donner meilleure conscience avec des symboles. L’Afrique en a marre des symboles. Elle ne veut pas qu’on lui prenne la main, l’Afrique veut justement qu’on les lui libère d’une sur-exploitation occidentale minière, pétrolière, diamants, or et j’en passe. L’Afrique est le continent le plus riche du monde, mais sa population est la plus pauvre au monde. L’Afrique a besoin de grands projets sur le long terme à 10, 50, 100 ans. L’afrique a besoin de partenariats stratégique d’égal à égal pour le développement de ses infrastructures. L’Afrique a besoin que ces compagnies US et FR cessent de pomper leurs ressources naturelles, en engraissant les dirigeants locaux pour leur silence, et partager les miettes aux millions d’autres. L’Afrique a besoin que toutes ces « puissances économiques » cessent de maintenir des conflits volontairement entre africains en armant les 2 côtés. L’Afrique a besoin que l’industrie pharmaceutique cessent de les appauvrir encore plus avec des prix honteux pour se soigner. L’Afrique a besoin que les grosses compagnies alimentaires telles que Nestlé ou d’engrais poubelle telles que Mosanto cessent de spolier leurs terres. L’Afrique a besoin de se débarrasser de tous ces parasites occidentaux venus décharger leur poubelles radio-actives en plein air ou dans la mer les tuant à feux doux et/ou en déformant leurs enfants.

L’Afrique, comme ailleurs, a besoin de cela et plus encore. Mais cette histoire, comme celle de « Save Kony » n’a que faire de l’Afrique. On part de la tragédie d’une fillette, pour le même but. Glorifier la grande Amérique, les gentils partout dans le monde. Mais on en a marre de ces mensonges car la réalité est tout autre. Maintenir l’Afrique dans cette ultra pauvreté permet à l’Amérique (et autres pays occidentaux) de se maintenir. Aussi longtemps qu’on partira d’une extrême émotivité comme point de départ, alors ça sera la mort de l’indignation. L’Afrique n’a pas besoin d’émotivité. L’Afrique a besoin de lucidité. Et qu’on libère ses poings liés.

Si quelqu’un a le lien vers l’article original sur TwitLonger, je suis preneur. Je le mettrai ici si je le retrouve.

Le twitt original est celui-là, de @Badubai. Et l’article dont il parle, avec la jeune fille morte est celui-là.

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *