Pise en un jour : Plus jolie qu’on ne le dit, et le Duomo vaut le détour dans son ensemble

[ 3 ] Commentaires
Share

Après trois jours à Florence et un jour et demi à Sienne, nous avons décidé, avant de repartir le soir en avion, de faire un passage par Pise. Mon frère ainsi que plusieurs autres personnes lues sur le web disaient que Pise ne valait pas trop le détour, que la ville était plus ou moins moche… Ce n’est pas ce que j’en ai pensé. Au contraire, j’ai trouvé que c’était quand même une ville avec des traits italiens. Certes, la ville parait plus neuve que Sienne, mais globalement les bâtiments « valent » ceux de Florence. Donc pour l’aspect de la ville, je ne dirais pas que Pise est moche, parce que je trouve que la ville est aussi jolie que Florence (je ne parle pas ici des monuments, je parle des immeubles « autres »). Pour ce qui est des monuments historiques, c’est par contre plus court à Pise : pour ma part je n’ai visité que la cathédrale, le baptistère et le cimetière. Je ne suis pas monté en haut de la tour. Par contre, je suis venu de la gare de Pise jusqu’au Duomo à pied, et effectivement, ce n’est pas à côté (ça prend 20 minutes de marche, environ). Le passage au dessus de l’Arno est plutôt joli, et il y a des belles photos à y faire, par exemple de Santa Maria Della Spina. Autre chose : on dit souvent qu’à Pise il n’y a QUE la tour penchée. C’est faux. Déjà, la tour penchée est le campanile de la cathédrale de Pise, qui vaut autant le détour. Le baptistère de cette cathédrale est également magnifique. Tout comme le cimetière qui est sur le côté nord du Duomo, que je vous recommande de visiter. Certes, les tour est amusante à voir, car elle penche de façon très visible, mais ça ne doit pas faire oublier toutes les merveilles qui sont juste à côté !

Changement de train à Empoli. Les trains italiens sont très corrects, du niveau de la SNCF voire mieux. Moins cher pour les billets, mais plus propres globalement. Je suis agréablement surpris.

Arrivée à Pise. Au bout de 20 minutes de marche, on arrive sur le Duomo (la place de la cathédrale). Rappelez vous que la tour de Pise n’est rien de plus que le Campanile de Pise. C’est donc un campanile comme un autre… Mais qui est mondialement connu, car penché.

Pour ma part, j’aime beaucoup également la Cathédrale Notre Dame de l’Assomption de Pise. Très jolie, même si moins colorée que celles de Sienne et Florence.

Et voilà le Baptistère. Il se trouve dans l’alignement de la cathédrale et de la tour. Juste derrière le baptistère, on apperçoit un mur de marbre blanc. C’est le cimetière.

L’intérieur du baptistère.

Sachez qu’on peut monter en haut (1er étage) du baptistère. Voilà la vue qu’on a depuis le premier étage. Pour mémoire, Caroline et moi nous sommes chacun acheté un billet à 10€ permettant l’entrée à 5 « attractions » : le baptistère, la cathédérale, le cimetière et les deux musées autour du duomo, mais pas la tour.

Après le baptistère, visite de la cathédrale. Le plafond en caissons est tout simplemet magnifique.

L’intérieur de la cathédrale.

Une des chapelles latérales de la cathédrale

Cette cathédrale est une des très rares à avoir 5 nefs. Sur la photo, on voit deux nefs à gauche, puis la nef centrale.

La chaire est remarquable. Wikipédia nous dit que : « La chaire sculptée par Giovanni Pisano entre 1302 et 1311, repose sur six colonnes de porphyre et cinq piliers, représentant des figures allégoriques et religieuses. »

L’autel de la cathédrale

Visite du cimetière. On voit les tombes au sol.

Tombe sculptée dans le cimetière du duomo de Pise

Le cimetière du Duomo de Pise est un batiment magnifique

Sur cette photo de l’intérieur du cimetière, on voit en haut à droite le haut de la cathédrale.

Avant de partir, une dernière vue de la tour de Pise, qui, rappelez vous, n’est en fait que le clocher (le campanile) de la cathédrale de Pise. Et il se trouve que cette tour penche.

Vous serez peut-être intéressé :

  • Sienne : plus petite que Florence mais plus typique et visitable en un jour
    Après nos trois premiers jours en Toscane à Florence, petit passage par Sienne. au départ, je ne pensais même pas aller dans cette ville. Mais c'est en disant à ma sœur que j'allais à Florence que cel...
  • Florence : Trois jours à cavaler en Toscane
    Dans notre to-visit list depuis belle lurette, l'occasion d'aller à Florence s'est précisé à la faveur d'une offre intéressante sur un site d'offre privées d'hotels (vous me filerez vos mails dans les...
  • Une visite de la ville de Hambourg dans le froid
    1er diaporama, premier jour : on peut voir l’église St Michaelis, la Tour de la cathédrale Nicolai (détruite pendant la guerre), le Speicherstadt (les anciens docks), puis enfin l’Hotel de Ville (Rath...
  • Pérou – Jour 05 : Cuzco
    Après le lac Titicaca, arrivée à Cusco qui est la capitale de l'Empire Inca, avec tous les vestiges prometteurs d'autant de témoignages de cette civilisation (et notamment la trace de Pachacutec, le 9...
  • Un joli week-end à Hambourg et Lübeck
    Une semaine avant noël, j'ai eu la chance d'aller 4 jours à Hambourg (le 4e jour s'est rajouté, dans la mesure où notre avion avait été annulé à cause de la neige). Superbe voyage, Hambourg est une vi...

3 commentaires sur ce billet

  1. titelune dit :

    C’est magnifique! Votre billet donne vraiment envie d’aller y faire un tour en tout cas!

    RépondreRépondre
  2. TRoll dit :

    Mais pourquoi visiter les cimetières et les églises…

    RépondreRépondre
  3. Louis dit :

    @TRoll: Il se trouve que j’aime photographier les monuments, et les monuments religeux (toutes confessions confondues) sont souvent des monuments particulièrement bien entretenus/décorés/construits.

    Alors évidemment, souvent les cimetières sont assez peu intéressants, mais celui de Pise est un des rares qui présente un intérêt.

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *