Florence : Trois jours à cavaler en Toscane

[ 2 ] Commentaires
Share

Dans notre to-visit list depuis belle lurette, l’occasion d’aller à Florence s’est précisé à la faveur d’une offre intéressante sur un site d’offre privées d’hotels (vous me filerez vos mails dans les commentaires si vous voulez que je vous envoie des invitations). Moi-même très féru de photographie de monuments religieux (toutes confessions confondues), j’avais entendu que l’Italie était ce qui se faisait de mieux en terme d’églises/cathédrales/basiliques catholique. Et il faut reconnaître que je n’ai pas été déçu. Comme pour le Pérou, mais aussi nos petits week-ends en basse Normandie et à Hong-Kong, j’ai décidé de reprendre des photos via Instagram et de les rassembler ici. Notez que les photos sont assez nombreuses (plus de 110), ce car nous sommes restés en tout 3 jours à Florence, avant de continuer notre petit voyage en Toscane en allant par le train à Sienne, puis Pise.

Je commence ce live-photo-instagram par raconter notre arrivé à pas d’heure à CDG (il a fallu qu’on se lève à 4h du matin, ça fait mal).

SAMEDI

Très sympa le hall d’embarquement de CDG 2G.

Siège 02F, j’ai de la chance.

Notre avion est le CityJet.

CDG 2G au petit matin, avec le soleil doux et rasant, c’est superbe. A croire qu’ils y ont pensé.

J’ai vue directe sur les réacteurs de droite du Avro RJ85. Problème : les sièges sont extrêmement peu large, alors que c’est plutôt l’inverse qui m’arrangerait, voyez-vous…

À peine arrivés à Florence, on tente de visiter Santa Maria Novella.

La facade de Santa Maria Novella est magnifique. Malheureusement, la page du site que j’avais imprimé n’indiquait pas qu’il fallait payer 3,5 euros l’entrée. Nous avons tout laissé à l’hôtel, du coup nous n’avons rien pour payer. Dommage, mais il faudra revenir pour y rentrer.

À quelques mètres de là, l’église et cloître San Lorenzo de Florence

L’entrée du Palais Medici-Riccardi.

Depuis la place de la Sainte Annonciation, on voit le Duomo !

Sur la place de Sainte Annonciation, l’hopital des innocents, qui prenait soin des enfants abandonnés.

L’église de la Sainte Annonciation. Cette église est un pur joyau. J’ai vu déjà pas mal d’églises de par le monde, mais celle là fait partie des plus belles (je parle de l’interieur, l’extérieur n’étant pas fantastique).

Malheureusement, l’université de Florence est en travaux, il ne reste plus grand chose de la facade à prendre en photo…

Voilà le seul bout de facade qui reste photographiable de l’université de Florence. Le reste est derriere des échafaudages.

La Galerie de l’Académie à Florence

La galerie de l’Académie, de dehors.

Et je suis monté en haut du Campanile de la cathédrale de Florence ! Mine de rien, c’est pas de tout repos. Je crois qu’il y a plus de 400 marches, et par 35°C, ça compte !

Le quartier du Vecchio de Florence depuis le campanile

Le dôme de la Cathédrale de Florence. Notez qu’il y a des gens en haut.

Les grillages en haut du campanile. Sans doute pour éviter que certains en profitent pour tester un spot de base-jump.

La cloche du campanile, au 3e étage

Le campanile, vu d’en bas. Ca à de la gueule !

La facade de la cathédrale Notre Dame des Fleurs (Santa Maria del Fiore). Magnifique. En marbre vert, blanc et rose, caractéristique de la Toscane.

Le Baptistère, magnifique aussi.

Le bas de la facade de la cathédrale Sainte Marie des Fleurs

Le Baptistère à gauche, la cathédrale au centre, et le campanile (= clocher) à droite

L’autel du Baptistère. Le Baptistère a été construit au Ve siècle !

Les mosaïques intérieures du Baptistère dateraient du XIIIe siècle.

Le dôme du baptistère illustre le Jugement Dernier. Il est particulièrement magnifique.

La mosaïque intérieure, dans la cathédrale de Florence

La construction de la cathédrale a commencé en 1296.

L’intérieur de la cathédrale est finalement assez sobre. Pas aussi beau que l’extérieur à mon goût.

Bon, retour sur la place de la Sainte-Annonciation (l’église était fermée jusqu’à 16h30, comme on peut le voir sur le panneau). Je vais vous montrer l’intérieur de l’église de la Très Sainte Annonciation.

Le patio avant d’entrer dans l’église de la Très Sainte Annonciation.

Regardez les carreaux de verre au dessus du patio de l’église. Ils sont ornés d’un motif genre fleur de lys (symbole de Florence).

À l’intérieur de l’église de la Très Sainte Annonciation.

Le plafond magnifique à l’intérieur de l’église de la Très Sainte Annonciation.

À l’intérieur de l’église de la Très Sainte Annonciation.

À l’intérieur de l’église de la Très Sainte Annonciation.

L’orgue à l’intérieur de l’église de la Très Sainte Annonciation.

Dans la sacristie à l’intérieur de l’église de la Très Sainte Annonciation.

Ah tiens, y’a des gens qui dorment par terre.

La façade de l’église

On repasse devant la basilique Santa Maria Novella, qui remonte au XIIIe siècle. En marbre blanc, vert et rose encore.

Le Ponte Vecchio, le fameux !

Sur le Ponte Vecchio

Le Ponte Vecchio depuis le quai.

Ah, et pour vous mettre la rage, je suis en train de manger un panacotta au coulis de chocolat.

Et bien ce petit bar à vins de Florence me parait plutôt très correct.

Un chandelier moult fois utilisé, c’est joli !

CSI Firenze (une future série ?)

DIMANCHE

Ce matin, rendez vous au Palazzo Pitti

La facade intérieure du Palazzo Pitti

La cour intérieure du Palazzo Pitti

Les colonnes donnant sur la cour intérieure du Palazzo Pitti de Florence, vues d’en haut

L’incontournable de la visite : la Galerie Palatine

La superbe vue sur Florence depuis la Galerie Palatine

Après la Galerie Palatine, go vers le Giardino di Boboli (les jardins de Boboli)

Le Palazzo Pitti vu de derrière

Dans les jardins de Boboli, l’allée qui amène à l’Allée des cyprès

Les jardins de Boboli sont superbes !

L’autre bout de l’allée-qui-amène-à l’allée des cyprès dans les jardins de Boboli

L’allée des Cyprès (dans les jardins de Boboli)

On peut voir une autre partie du Palazzo Pitti. C’est la galerie des costumes, si mes souvenirs sont bons.

Statue sur la place des noisetiers

La statue de Jupiter dans les jardins de Boboli

Le Palazzo Pitti, vu d’en haut

Le Palazzo Pitti vu de l’amphithéatre

Les gradins de l’amphithéâtre en question

La grotte del Buonialenti, dans les jardins de Boboli

Ceci n’est pas une représentation de moi-même (mais pas loin)

A une prochaine fois !

Le Ponte Vecchio vu de la rive sud

Le Ponte Vecchio vu du pont amont

Et maintenant, la basilique de la Sainte-Croix (Santa Croce) !

Un très bon restaurant : Il Girasole, Via Del Agnolo, Florence

Là-haut, la vie doit être plus douce…

L’intérieur de la basilique de la Santa Croce

Faut admettre que l’autel avec les échafaudages, ça fait moins rêver. Et en même temps, la préservation des monuments historiques, ça fait plaisir !

L’intérieur de l’église de la Santa Croce montre une quantité impressionante de murs peints encore très bien conservés

Genre des murs encore autant peints que ceux-là, je n’en ai pas beaucoup vu en France…

Le cloître de la basilique de la Santa Croce

J’aime bien cette photo. J’aime bien les ombres des colonnes du cloître.

La cour intérieure de la basilique de la Santa Croce. Alors il parait que Stendhal est tombé à la renverse devant toutes les beautés réunies dans l’église, pour ma part je préfère l’église de l’Annonciation !

Le Museo Gucci, sur la piazza della Signoria à Florence

Le palazzo Bargello, qui est aujourd’hui en gros LE musée des sculptures de Florence

La piazza della Signoria, avec le Palazzo Vecchio et la Loggia de la Signoria à droite

Le haut de la façade de la basilique Santa Trinita à Florence

L’autel de la basilique de la Santa Trinita

La mort, sculptée dans la pierre

Enfin, nous parvenons à revenir à Santa Maria Novella et à y rentrer. Le magnifique autel de l’église de la Santa Maria Novella

La façade du Palazzo Strozzi

La cour intérieure du palazzo Strozzi

La loggia de la signoria, également appelée Loggia dei Lanzi. Emblème démocratique de la république de Florence, cette galerie fut batie entre 1376 et 1382. Aujourd’hui on peut y admirr de nombreuses copiesde scupltures de la renaissance, comme l’enlèvement des sabines et hercule en lutte contre le centaure de Giambologna.

De chaque côté, la galeria de Uffizi, avec au fond le palazzo Vecchio.

Magnifique salle dans le palazzo Vecchio, au 2e étage

D’en haut du Palazzo Vecchio, j’ai une vue sympa sur le duomo 😉

LUNDI

Ce matin, visite du dôme de la cathédrale Santa Maria Del Fiore

Arrivée au dôme. À peu de chose près, on est en haut de la cathédrale.

La vue du dôme sur le Campanile est magnifique !

À gauche, le palazzo Vecchio, et à droite, au fond, le palazzo Pitti

Arrivé en haut de la colline qui surplombe Florence, et où se trouve la basilique San Miniato Al Monte, avec toujours la façade en marbre blanc et vert, caractéristique des monuments de Florence

La vue sur Florence depuis San Miniato Al Monte est imprenable !

Retour pas loin de l’Arno, pour voir l’église Santa Maria del Carmine

Le cloître de Santa Maria del Carmine

Une tête de mort dans Santa Maria del Carmine

La Chapelle Brancacci, à voir absolument si vous allez à l’église Santa Maria del Carmine

Bon, et sinon, l’intérieur de Santa Maria del Carmine ressemble à ça.

Le Cloître de Santa Maria Novella est un des plus grand d’Europe

En fait il faut parler du cloître, mais des cours. Il y en a trois ou quatre (la quatrième est assez petite). La plus grande n’appartient pas à l’office des musée mais à la police de la ville. On doit montrer patte blanche pour y entrer 🙂

Le cloître compte, je crois, 156 colonnades. Ça commence à faire !

La première cour s’appelle le « cloître des morts » (the dead cloister)

On parle de cloître des morts car il servait autrefois de cimetière, en témoignent les pierres tombales au sol.

Pour continuer notre voyage : Sienne, puis Pise.

Vous serez peut-être intéressé :

2 commentaires sur ce billet

  1. Tigrosaure dit :

    Sympathique petite visite de Florence ! Merci 😉

    Alors, juste en passant, dans la photo avec les échafaudages dans l’église, c’est bien un « autel », pas un « hôtel » et dans la loggia de la signoria pas mal de fautes de frappes se sont invitées 😉

    Hé hé, sans doute l’émotion de voir toutes ces belles églises qui te coupe tes moyens 😉

    En tout cas, ça donne envie d’aller visiter l’Italie… mais peut-être pas en été alors, car ça à quand même l’air très sec !!

    PS : par rapport à une discussion précédente dans les commentaires du Pérou : 1) après vérification, les problèmes d’affichage des images ne se présentent que dans Google Reader 🙁 (pourraient faire un effort chez Google, parce que y’a quand même quelques gros bugs dans ce que je trouve pourtant le meilleur lecteur de RSS) – 2) J’ai toujours pas trouvé le temps d’ajouter des « lettres de… » sur mon blog, pourtant ton message m’a donné bien envie de l’enrichir… – 3) les trois jours qui viennent, je suis encore en déplacement en Pologne… mais je vais entre autre travailler de nuit, car les chaînes du client sont diffusées, donc on va limiter les perturbations… donc c’est pas si drôle que ça les voyages 😉

    RépondreRépondre
  2. Louis dit :

    @Tigrosaure: Merci, ça fait plaisir !

    Rah pour les hotels, je croyais les avoir tous corrigés, mais à l’évidence j’en ai laissé passé. J’ai corrigé d’autres fautes, comme la piazza della Signoria.

    Bon, sinon, cool quand même d’aller passer trois jours en Pologne, même si tu ne peux pas trop visiter et que c’est jamais agréable de quitter femme et enfants (si tu en as). Ca fait quand même changer d’air, voir d’autres choses 🙂

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *