Twitter pourrait très bien supprimer les accès des applications tierces, sans grosse perte

Donnez votre avis !
Share

Nous autres geeks, nous pensons souvent que notre utilisations de certains outils est chose courante dans le monde, mais il s’avère que c’est plutôt le contraire. Encore un exemple avec Twitter, où les geeks utilisent souvent des clients tierces pour accéder au réseau social, et pensent que du coup, tout le monde devrait faire pareil, étant donné notamment la faible qualité des applications officielles de Twitter.

Benjamin Mayo s’est posé la question, afin de savoir combien représentait la part des gens utilisant réellement des applications tierces et des applications officielle. Il s’avère que les geeks qui utilisent des clients externes sont plutôt marginaux, et que Twitter a bien rattrapé son retard (à mes yeux, ils l’ont surtout rattrapé sur les applications mobiles, parce que l’application Web n’est pas encore au niveau de ce qui se fait de mieux).   

Je vous met ci-dessous certaines parties de son billet :

Therefore, this means that at least 70.8% of the total originated from first-party clients, and at most 29.2% of people use third-party Twitter clients.

Already, first-party apps clearly have a monopoly.

Et enfin :

For people that think Twitter will never ban third-party clients because there would be too much backlash, I think this 77% figure shows that Twitter could do it with ease. A large portion of the 23% would be happily herded to a first-party client, as they don’t really care what app they use — it just turned out that the client they first downloaded wasn’t a Twitter-owned app. The only people who would care would be the geeks, like me and anyone else who could be bothered to read this post, who actually care about the client they are using. And let’s face it, Twitter doesn’t care about geeks.

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *