La comparaison des datas 3G avec le diesel ou l’essence

Donnez votre avis !
Share

Je lis souvent, chez les blogueurs américains, un certain ressentiment à l’égard des opérateurs téléphoniques des USA (AT&T en tête). Ressentiment qui est le même que celui que nous exprimions, en France, jusqu’à ce que Free arrive sur le marché. Et encore, quand on voit que les blogueurs américains fustigent le fait qu’ils payent pour une certaine quantité de data et qu’ils ne peuvent pas l’utiliser comme bon leur semble, ceux-ci enragent. Je crois que la situation est à peu près la même en France, même si les opérateurs chez nous facturent globalement moins cher la data depuis quelques mois, comparé à ce qu’ils facturent aux USA. Ceux-ci interdisent encore de faire de la VOIP avec la data, ou de télécharger en P2P via son smartphone avec cette même data, alors que cela pourrait être autorisé tant que l’on ne dépasse pas son total de data payé. A vrai dire, cette situation ne me dérange pas particulièrement, car je n’ai pas eu jusqu’à présent besoin de faire de la VOIP via mon smartphone, et pas non plus d’utiliser de gros vecteurs de consommation type P2P.

C’est donc cette situation que fustigent les américains, et je dois dire que j’ai lu une comparaison assez juste sur BusinessInsider.

AT&T will likely charge you to use FaceTime over 3G/4G

But unlike when you buy candy or books or video games or gasoline, AT&T; thinks it can tell you how to use your data. If I buy a gallon of gasoline, ExxonMobil doesn’t charge me later for using it a different way. That’s because it’s my gasoline. I can use it to run my car or my motorcycle or my boat. Light it on fire. Whatever.

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *