Pérou – Jour 09 : Cuzco et ses environs, Tambomachay, Puka Pukara, Quenqo et SacsayHuaman

Donnez votre avis !
Share

Après la visite du Sud de la Vallée Sacrée (même si Moray et Maras sont un peu au dessus de Urubamba), on passe notre avant dernier jour au Pérou. Le but est aujourd’hui de visiter les quatre sites archéologiques qui se situent au Nord-Est de Cusco : Tambomachay, Puka Pukara, Quenqo et surtout SacsayHuaman. La région de Cusco compte un grand nombre de sites archéologiques, mais beaucoup d’entre eux (par exemple Sacsayhuaman) ne sont plus que l’ombre de ce qu’ils furent du temps des Incas. La principale raison est que les pierres qui servaient à construire ces édifices ont été utilisées ailleurs (souvent pour construire des églises). Ce jusqu’à un point assez avancé : pour Sacsayhuaman, c’est 80% des pierres qui ont été prélevées. Donc on ne voit que 20% de ce qu’il reste. Si on rajoute à cela l’usure du temps, le non-entretien pendant un grand nombre d’années (que même des restaurations auront du mal à réparer) ainsi que l’enfouissement naturel des édifices (le niveau du sol qui remonte), on en arrive à une situation où le visiteur se doit de compléter dans sa tête le puzzle géant et incomplet que sont devenus les vestiges Incas.

Ce matin, visite de Tambomachay (tambo = auberge, Machay = grotte sacrée), à 3780m, qui est un temple inca. Ce lieu a été choisi par rapport au lever du soleil (en face de l’est), et également en fonction de l’emplacement de la source.
Tambomachay

On voit des niches, dans lesquelles étaient disposés soient des momies (= culte des morts, respect des ancètres), soit des idoles. C’est ici que se passaient les ablutions, le rituel de la purification par l’eau. Seule la noblesse et le clergé pouvaient accéder au temple Tambomachay. Les militaires et les serviteurs restaient au niveau de la forteresse de Puka Pukara.
Tambomachay

Puis passage à la forteresse militaire de Puka Pukara (à 200m de Tambomachay), qui servait à contrôler le chemin vers l’Amazonie. Les gens venaient de Cuzco, puis passaient devant la forteresse. Ils partaient ensuite vers Pisac, puis passaient la Cordillère des Andes pour aller en Amazonie. On parle des Andes, qui vient du mot espagnol « andenes », qui signifie « terrasses ».
Puka Pukara

On visite ensuite Q’enqo (ou Quenqo), qui est un Amphitheatre a l’époque Inca, un oracle afin de savoir qui étaient les alliés et les ennemis. C’est en fait un tunnel, dans lequel on trouve un temple sous-terrain, les Incas y communiquaient avec leur 3e monde (le monde des morts), pour avoir des réponses.
Q'enqo quenqo

L’entrée du temple sous-terrai de Q’enqo
Q'enqo quenqo

Les 3 marches symbolisent la trilogie ésothérique (ciel, terre, monde des morts).
Q'enqo quenqo

Les niches trapézoidales contenaient des momies.
Q'enqo quenqo

Tout autour de Cuzco, dans les montagnes qui entourent la ville, il y a 330 endroits comme Q’enqo.
Q'enqo quenqo

On visite enfin Saqsaywaman (ou Sacsayhuaman), un temple (construit en forme de zigzag, mais qui n’est pas une forteresse). On ne connait pas la signification de Saqsaywaman, mais on pense que le mot viendrait du poquina (civilisation millénaire, venant le l’altiplano). Le lieu contient des blocs de 120 tonnes.
Sacsayhuaman

Voilà un des blocs considérés comme faisant 120 tonnes. Ce bloc de 120 tonnes fait 6x3x3m.
Sacsayhuaman

On pense que ce site existait déjà avant les Incas, notamment car la construction des terrasses n’est pas la même que celle classique des Incas. Les pierres sont tellement bien encastrées qu’on ne peut pas passer la lame d’un couteau.
Sacsayhuaman

Ce site aurait potentiellement été « supérieur au Machu Pichu » en terme de technicité de construction, mais tout a été détruit (80% des pierres volées), et les pierres ont été récupérées pour construire des bâtiments dans Cuzco. Tous ces blocs ot été transportés. La forme de zigzag/escalier (que l’on ne voit pas très bien depuis la terre, mais que l’on voit beaucoup mieux depuis le ciel), très angulée, est faite pour rendre hommage au dieu de l’éclair. Donc le mur représente la foudre.
Sacsayhuaman

La vue depuis Google Maps est claire :
sacsayhuaman depuis le ciel

Le Christ Blanc a été fait par une communauté Palestinienne en 1945. C’est une copie plus petite de celui de Rio de Janeiro.
Christ Blanc Sacsayhuaman

La fête de la Croix est une fête créée par les espagnols pour remplacer la fête paienne de la semence (après la récolte, remerciement à la nature). C’est pour ça qu’ils la repeignent en vert chaque année. On l’habille pour pas que la Croix souffre du froid (reste de culte paiens aux momies).
Fete de la croix

Deux filles habillées selon l’etnie Tinta (vallée au sud de Cuzco) et elle sont habillées pour la danse Sarachay (danse pour la semence du maïs). Cet habit est probablement le même qu’à l’époque Incas.
tinta sarachay

Retour à Cuzco, à quelques mètres de la place de la joie, la petite Basilique de la piété.
Basilique de la Piété

Encore des superbes balcons à Cuzco
balcons cusco

Sur la Place d’Arme, l’Eglise des Jesuites et la statue de Pacha Cuetec
Eglise des Jesuites Cusco

Dernière photo de la Cathédrale de Cuzco avant mon départ
Cathedrale de Cusco

Les superbes balcons et l’église des Jésuites à Cuzco
église Jésuites Cuzco

Le balcon au dessus de l’entrée du musée du Machu Pichu à Cuzco
Balcons Cusco

Le magnifique patio du Novotel de Cuzco. C’est un plaisir d’y prendre son petit déjeuner.
Novotel Cusco

Le cocktail « Machu Pichu »
cocktail machu pichu

Les billets sur ce voyage au Pérou :

Vous serez peut-être intéressé :

  • Pérou – Jour 05 : Cuzco
    Après le lac Titicaca, arrivée à Cusco qui est la capitale de l'Empire Inca, avec tous les vestiges prometteurs d'autant de témoignages de cette civilisation (et notamment la trace de Pachacutec, le 9...
  • Pérou – Jour 01 : Arrivée à Lima
    A partir du 10 mai, Caroline et moi avons eu la chance de partir au Pérou pendant une grosse dizaine de jour (nous sommes rentrés le 21 mai à Paris). Pendant tout notre voyage, j'ai pris un certain no...
  • Pérou – Jour 08 : Le Sud de la Vallée Sacrée, Pisac, Maras et Moray
    Retour en fin d'après midi de la zone pré-amazonienne du Machu Pichu via le même train que celui qui nous avait emmené. Le train nous arrête à Ollantaytambo (on ne va pas jusqu'à la gare de Cusco), et...
  • Pérou – Jour 06 : Le Nord de la Vallée Sacrée, Ollantaytambo
    Le lendemain de notre arrivée à Cuzco, départ à 5h du matin pour partir vers Urubamba (afin de partir avant la grève des transports, où toutes les rues de le ville auraient été bloquées). Ville située...
  • Pérou – Jour 07 : Le Machu Pichu
    On quitte Ollantaytambo par le train qui va nous amener au pied du Machu Pichu, soit donc dans la ville de Aguas Calientes (qui en fait s'appelle aujourd'hui Machu Pichu Pueblo), en 1h30 de trajet. No...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *