Pérou – Jour 07 : Le Machu Pichu

[ 1 ] Commentaire
Share

On quitte Ollantaytambo par le train qui va nous amener au pied du Machu Pichu, soit donc dans la ville de Aguas Calientes (qui en fait s’appelle aujourd’hui Machu Pichu Pueblo), en 1h30 de trajet. Notez qu’à Ollantaytambo le climat est plutôt sec, alors qu’au Machu Pichu on sera en zone pré-Amazonienne, avec les insectes et la végétation qui va avec.

Nous prenons le train à la gare d’Ollantaytambo. Le train est tout ce qu’il y a de plus pittoresque. C’est une locomotive au diesel (et ça sent le diesel partout dans la gare : vivement qu’on roule, ça sentira moins). Ce n’est pas en fait notre premier contact avec ce train : on avait pu le voir d’en haut du temple d’Ollantaytambo, et surtout l’entendre. En effet, le train signale sa présence par de nombreux coups de klaxon car sa voie n’est pas « protégée » comme en France (tout le monde peut la traverser sans problème). Les coups de klaxons sont donc extrêmement fréquents lorsque le train traverse une zone habitée : l’idée est d’éviter de percuter une voiture ou une personne se trouvant à côté des voies (et il y en a !).

Les photos :

train Ollantaytambo Peru Rail Machu Pichu Cusco

Notre wagon est quasiment vide. Il y a trois classes différentes. La 1ere, qui coûte 800$ le trajet, et qui vous emmène directement à l’hotel situé juste en dessous du Machu Pichu. La 2eme classe (celle qu’on voit sur la photo). Très correct. 45$ le trajet. Et enfin la troisième classe, à 5$ le trajet, mais réservée aux locaux. Nous, occidentaux, n’avons pas le droit de prendre de ticket dans la 3e classe parce qu’il est admit que nous avons forcément assez d’argent pour nous payer les 45$ du trajet en 2e classe.
train Ollantaytambo Peru Rail Machu Pichu Cusco

Le train fonctionne au diesel. Et vu qu’il ne va pas très vite, on respire pas mal de gaz d’échappement du moteur…
train Ollantaytambo Peru Rail Machu Pichu Cusco

Après 1h30 de trajet, nous arrivons à destination ! L’humidité se fait sentir, on se croirait à La Réunion.
Machu Pichu Pueblo

Depuis notre hotel, on voit la montagne qui fait face au Machu Pichu (en fait pour aller au Machu Pichu faut prendre à gauche après la première montagne)
Machu Pichu Pueblo

La ville d’Agua Calientes est traversée par la ligne de chemin de fer. Aucun grillage, on traverse les voies comme on veut.
Machu Pichu Pueblo

On peut *vraiment* traverser les voies comme on veut.
Machu Pichu Pueblo

Les gens circulent sur les voies, image d’Epinal d’un pays du tier monde.
Machu Pichu Pueblo

Et ce qui devait arriver arrive : le train arrive. J’en profite évidemment pour me coller à côter de lui et faire des photos (dangeureuses, certes).

Je ne posterai pas ici des photos de moi à côté du train en marche, mais croyez bien que je les aies 🙂 Et dites-vous bien que ça faisait des années que je regardais avec envie les pays dans lesquels on voit le train traverser des zones d’habitation peuplées comme jamais. Une envie d' »y aller ». Durant ce voyage, une des personnes avec nous m’a dit qu’elle avait compris ce que j’aimais : « La pauvreté, les endroits sales ». Et c’est vrai (au moins en partie) : je n’ai aucune envie d’aller visiter des lieux propres (exemple : aller voir les grosses maisons de Beverly Hills ne m’intéresse pas). J’aime ce qui me donne des claques, ce qui me sort de mon quotidiens relativement douillet.

L’Eglise sur la Place d’Armes d’Aguas Calientes.
Agua Calientes

Le lendemain matin, départ à 5h30 pour une des premières navettes pour aller au site du Machu Pichu.
Machu Pichu

Au bout d’une demi-heure de montée en car, sous la pluie, et sur une piste de terre non goudronnée, on arrive sur place.
Machu Pichu

Il y a déjà des gens, et… Des lamas qui « tondent » la pelouse.
Machu Pichu lamas

Voilà la cité Inca du Machu Pichu. Des nuages se forment au dessus par intermitence. La pluie se calme progressivement.
Machu Pichu

La pluie s’est presque arrétée. Au fond, le Wayna Pichu (= la montagne jeune). Le site archéologique est situé sur le Machu Pichu (= la montagne vieille). Notez enfin que le site du Machu Pichu n’a pas de nom. On parle de « Machu Pichu », mais en fait ce nom est celui de la montagne sur laquelle il est situé.
Machu Pichu Wayna

Notre guide arrivera pour 9h. Il est environ 6h45, donc on se permet de monter jusqu’à la Porte du Soleil (Inki Punku)
Inki Pichu Machu Pichu

Après une bonne heure de marche, nous voici arrivés au col du Machu Pichu, appelé la « Porte du Soleil », car c’est de là que l’on verrait les premiers rayons du soleil du matin.

L’Intipunku est à 2720m alors que le site archéologique est à 2400m.
Inki Punku Machu Pichu

La Porte du Soleil, vue d’au dessus.
Inki Pichu Machu Pichu

On repart voir le site archéologique.
Machu Pichu

De ce côté là, la vue du Machu Pichu est fantastique…
Machu Pichu

Le Machu Pichu est parsemé de superbes cactus.
Machu Pichu

Vue très belle, et pas difficile à prendre. On peut photographier ça après avoir marché juste 200 mètres de plat.
Machu Pichu

La seule porte, qui sépare la ville sacrée de la zone agricole. Seuls les nobles et le clergé entraient dans la ville sacrée. Les accompagnants dormaient en dehors (un grand dortoir au dessus de la ville leur était réservé).
Machu Pichu

Le temple. Toujours ouvert (3 murs sur 4). Et pas fini : la pierre servant à faire la poutre verticale au milieu du quatrième mur n’a pas été amené jusque là, elle gît à exactement 5 mètres de son emplacement final. Le site du Machu Pichu n’est en fait pas complètement fini, comme on peut s’en rendre compte dans de nombreux endroits.
Machu Pichu

Le temple aux 3 fenêtres. C’est là que les vierges du soleil assistaient à la cérémonie. Durant celle-ci, des assiettes d’offrandes étaient remplies, et ensuite jetées par les fenêtres à l’issue de la cérémonie.
Machu Pichu

La vue depuis le « cadran solaire ». On voit toute une partie du site qui n’était pas finie (appelée aujourd’hui « la carrière »)
Machu Pichu carriere

Le quartier des vierges du Soleil. Elles vivaient là à l’écart.
Machu Pichu

Le quartier des ateliers de tissage du Machu Pichu.
Machu Pichu ateliers tissage

Le donjon : lieu par lequel on pouvait observer le solstice d’été. Notez que chez les Incas, un donjon n’avait pas d’utilité militaire, mais était souvent un temple dédié au soleil.
Machu Pichu donjon

Roche taillée sous le temple du soleil.
Machu Pichu

Sorti du Machu Pichu, on mange… Un Ceviche ! Plat typique, c’est en fait un poisson (une dorade ici) cuit dans le jus de citron.

Je viens de la droite, de la cité du Machu Pichu, et je vais vers la gauche, à Aguas Calientes.

Retour à Aguas Calientes par les escaliers, à pied.

Ah oui, chose sympa aussi, en sortant du Machu Pichu y’a moyen d’avoir une beau tampon sur son passeport !

Les billets sur ce voyage au Pérou :

Vous serez peut-être intéressé :

Un commentaire sur ce billet

  1. Robles dit :

    Jolies photos maisl le Pérou n’est pas un pays du tier monde et par rapport à la propeté, en France on peut trouver des endroits encore moins propre que la-bàs.

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *