ImageOptim, JPEGMini, Trimage : OUtils pour optimiser la taille de ses images

Donnez votre avis !
Share

Ceux qui me lisent depuis plusieurs années le savent, je m’intéresse pas mal à l’encodage des images (dans l’idée de les faire « peser » moins lourd), ce qui m’avait amené à créer un outil pour comparer leur taille en Base64, et un autre pour les créer en CSS. Plus récemment, j’étais tombé amoureux de JPEGMini, qui propose de diviser par 5 (dans le meilleurs des cas) le poids d’une image JPEG rien qu’en enlevant des couleurs invisibles à l’oeil nu. Le problème de JPEGMini résidait dans le fait qu’aucun outil local n’était proposé (à l’époque) pour compresser des images par lot, et du coup on était obligé d’envoyer toutes les photos à compresser sur leur serveur, puis de les retélécharger en suite…

Aujourd’hui, c’est chose faite, donc je fais un billet dans lequel je recense trois alternatives pour faire ce genre de traitements.   

JPEGMini

D’abord, commençons par JPEGMini. Ils viennent de sortir un outil sur Mac, vendu sur le Mac AppStore à un prix de 20$. C’est pas donné, même si les résultats sont clairement là.

ImageOptim

Un logiciel que je viens de découvrir sur la plateforme MacOSX, alors qu’il parait qu’il existe depuis belle lurette. ImageOptim est un logiciel libre, gratuit. Ce logiciel compresse les fichiers PNG et JPG sans perte grâce aux logiciels libres optipng, advpng et jpegoptim, en fonction du type de fichier. C’est à dire que, comme JPEGMini, le logiciel enlève des couleurs qui sont très peu utilisées, et les remplace par des couleurs plus utilisées, mais extrêmement proche en terme de coloration. Ce qui fait que l’oeil humain ne voit pas du tout la différence, mais la compression peut aller beaucoup plus loin.

Trimage

ImageOptim a un frère sur Linux, nommé Trimage (et codé par la même personne). Trimage fait exactement la même chose qu’imageOptim, mais sur Linux. Vous pouvez le télécharger sur DebianLike (Ubuntu par exemple) en tapant dans un shell :

sudo apt-get install trimage

La méthode dConstruct

Plus largement, je vous invite à lire l’article suivant. Le gars y parle du site dConstruct (ce dont je parle en dessous s’applique davantage à des sites internet qu’à des photos pour soi) :

En gros, si j’ai bien compris, sa méthode pour réduire le poids des images est de, soit :

  • introduire du bokeh, c’est à dire du flou dans l’image aux endroits périphériques de ceux que l’on est sensé regarder. Cela donne un aspect équivalent aux photos de photographe prises avec une très faible profondeur de champs. Sauf que le bokeh permet de s’affranchir des détails sur une grande partie de l’image et donc d’y gagner en terme de poids.
  • ne garder que du monochrome : ça permet de supprimer 2/3 des couleurs d’une images. Quand une image est codée en RGB (RED GREEN BLUE), si vous n’utilisez que du vert sur une image, vous n’avez plus besoin de paramétrer les valeurs de RED et de BLUE, qui ne varient plus, et donc vous gagnez énormément en encodage à ce niveau là.

Je vais regarder ça.

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *