Nikon présente son D4 comme le fleuron de ce qui peut se faire en terme de photo tout en rattrapant son retard en terme de vidéo

[ 2 ] Commentaires
Share

Pour la première fois, j’ai assisté à une soirée de présentation d’un produit Nikon. Même si tout avait fuité depuis le début de la matinée, et que j’avais déjà lu pas mal de billets sur la sortie du Nikon D4, c’était quand même intéressant de voir le ressentit des utilisateurs professionnels sur ce boîtiers ainsi que ce qu’en disaient les gens de chez Nikon (souvent, ce qu’ils disent en off a le mérite de sortir un peu des sentiers battus et balisés du marketing conventionnel, et, sans remettre en cause les qualités, apporte des détails quant à la qualité du matériel). J’ai noté plusieurs choses assez intéressantes.

Par exemple, le gars de chez Nikon racontait que, lors de leurs tests, ils avaient posé l’appareil avec une optique moyenne gamme (18-105), sans faire une quelconque mise au point, et puis avaient déclenchée une rafale. Avec un Nikon D3s la mise au point optimale se faisait à partir de la 7-8e photo, alors qu’avec le D4, c’était plutôt à partir de la 3-4e photo. Donc une amélioration très nette de la puissance d’analyse du sujet pour pouvoir déterminer où mettre au point.

Commercialement, c’est très instructif. On voit que Nikon cible vraiment les journalistes/photographes reporters (notamment pour le sport ou les évènements médiatiques, avec les JO de Londres cette année, ou encore l’Euro 2012) qui sont capables de mettre le prix (5800€TTC), mais qui veulent un matos qui fait de la photo parfaite en condition vraiment rapide, pressée, difficile. Ils n’ont pas le temps de prendre une pose, faire tous les réglages et recommencer la prise si celle-ci ne leur plait pas. Non, ils saisissent le moment, doivent réussir le plan au moment où il se présente.

Donc il faut un boitier capable de faire le mieux possible du premier coup, même de nuit (les matchs de foot se jouent souvent à la nuit tombée, même s’il y a pas mal de projecteurs), ou encore sous la pluie. Et ces photo-journalistes veulent envoyer leurs photo quasi-instantanément à leurs rédaction ou au gars pas loin d’eux qui fait le post-traitement pour ensuite envoyer aux rédactions. On est dans l’air du temps réel, et Nikon doit s’adapter. En témoigne la liaison wifi (optionnelle) intégrée au boitier (associée à une prise ethernet, mais j’y crois moins pour le temps réel, je pense que ce sera davantage utilisé pour les transferts).

Les limites de bandes passante sur la carte mémoire repoussées avec XQD

J’ai demandé au gars de chez Nikon si le boitier mettait encore du temps dans les jobs de post-traitement de l’image (si vous réglez votre boitier pour qu’il force telle ou telle couleur, ce juste après la prise de vue). Habituellement, je constate sur un Pentax K5 (certes, ce n’est pas comparable, mais ça donne une idée) un temps d’environ 5 secondes de traitement après chaque photo. Le gars de chez Nikon m’a dit que au contraire, sur ce boitier (qui est bien sûr dans une gamme très au delà du K5), on peut prendre des photos en rafale avec post traitement, le problème n’est aucunement le nouveau processeur Expeed-3 qui sait exécuter le traitement du RAW en temps réel, d’après lui, mais plutôt la bande passante entre le boitier et la carte mémoire. C’est pourquoi Nikon propose un format appelé XQD (développé par Sony, et offrant des vitesses de transfert de 125Mo/s) qui devrait régler ce problème. Mais encore une fois, ces cartes « nouvelles générations » ne sont pas données. Elles sont d’abord destinées au marché pro, et coûtent pour l’instant la modique somme de 100€ pièce pour 16Go de stockage.

La vidéo pour rattraper Canon

Il faut bien le dire, le Canon 5D Mark2 commençait ces derniers temps à devenir une référence en terme de prise de vidéo. Canon avait enfoncé le clou avec le 1DX sortit dernièrement. Nikon a répondu à la bergère en proposant un Full HD/Full Frame, mais également en mettant une sortie audio pour permettre de gérer en direct cet aspect en retour de ce qui est enregistré. Bien sûr, le boitier est doté d’un micro et d’une entrée son. Ces entrées et sorties sont paramétrables. Et cerise sur le boitier, une sortie HDMI non compressée permet de sortir directement ce que le boitier aura enregistré en vidéo et son. Ce genre de prise peut permettre également de mettre une sortie vidéo au boitier en direct, ce afin de gérer ce qu’on filme de façon un peu plus confortable que sur l’écran de 3.2 pouces.

Conclusion

Je n’ai pas assez d’expérience pour dire si ce boitier est « mieux » que tel ou tel autre. Simplement, sur le papier, il a de sérieux arguments pour venir rattraper voir dépasser les Canon déjà installés, notamment en terme de vidéos.

Sur le plan de la photo, je ne pense pas que Nikon est grand monde à rattraper (y’a des chances qu’ils soient leaders chez les photojournalistes notamment sportifs), mais avec le D4, on sent qu’ils ont mis ce qu’ils avaient de plus puissant sous la main, de dernier cri, et on voit du coup assez mal dans quel domaine ils auraient pu faire mieux.

Certes, le prix s’en ressent (5800€), mais je ne pense pas que cela gènera beaucoup les rédactions, quand on sait que LE bon cliché en Une d’un journal peut complètement changer les scores de ventes.

Si vous voulez lire un test très intéressant du Nikon D4, et que vous savez lire l’anglais, c’est par là.

Vous serez peut-être intéressé :

2 commentaires sur ce billet

  1. syndrael dit :

    Sympa ce genre d’invit.. Par contre là ou je suis déçu c’est que ton site ne propose pas d’en gagner un pour l’occasion.. LOL !!
    Je devrais me contenter de mon D90.. De toute façon un macaron ça ne court pas très vite.. LOL !!

    RépondreRépondre
  2. Louis dit :

    @syndrael: Crois moi, j’aurais bien aimé pouvoir en faire gagner un. Mais à 5800€ le boitier, c’est pas Nikon qui va les offrir. De plus ils se dirigent d’abord vers un public de pros de la photo (photo journalistes), pas vers le public qui vient lire ici.

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *