Pat Benatar – We Belong : Paroles et Clips

Donnez votre avis !
Share

Tiens ce sera mon Happy Hour à moi. En fait, en revoyant la pub pour Sheraton sur France 24, je me suis mis en quête d’en trouver la provenance. Je l’ai trouvé : la musique originale s’appelle « We Belong » (scoop), et elle est chantée par Pat Benatar (et pas par Maria Carey ni par Gavin DeGraw).

Voici deux clips que j’ai pu trouver sur Youtube :

Maintenant, les paroles correspondantes :

Many times I’ve tried to tell you
Many times I’ve cried alone
Always I’m surprised how well you
Cut my feelings to the bone

Don’t want to leave you really
I’ve invested too much time
To give you up that easy
To the doubts that complicate your mind

Chorus:

We Belong to the light
We Belong to the thunder
We Belong to the sound of the words
We’ve both fallen under
Whatever we deny or embrace
For worse or for better
We Belong, We Belong
We Belong together

Maybe it’s a sign of weakness
When I don’t know what to say
Maybe I just wouldn’t know
What to do with my strength anyway
Have we become a habit
Do we distort the facts
Now there’s no looking forward
Now there’s no turning back
When you say

(Chorus)

Close your eyes and try to sleep now
Close your eyes and try to dream
Clear your mind and do your best
To try and wash the palette clean
We can’t begin to know it
How much we really care
I hear your voice inside me
I see your face everywhere
Still you say

(Chorus)

Et pour ne pas partir idiot, voici une partie de sa biographie :

Pat Benatar, de son vrai nom Patricia Andrzejewski, est une chanteuse américaine, née à New York le 10 janvier 1953.

Biographie

Pat Benatar est née Patricia Mae Andrzejewski d’une famille d’origine polonaise par son père et irlandaise par sa mère. Elle grandira à Long Island, un des quartier de New York et épousera très jeune Dennis Benatar, qui lui donnera son nom d’artiste, nettement plus facile à porter que son nom de jeune fille pour faire carrière. Elle abandonnera vite son métier d’employée de banque en Virginie pour revenir courir les auditions à New York, et divorcera avant d’être connue.

Caractérisée par une voix puissante couvrant quatre octaves, initialement formée à l’opéra, elle est découverte en 1977 par le fondateur de Chrysalis Records dans le cabaret  » catch a rising star » lors d’un concours amateur. En 1979 son premier disque, In the heat of the night la propulse immédiatement dans le club des rockeuses les plus influentes, Heartbraker est le tube qui la fait connaître, il reste aujourd’hui un de ses hits les plus marquant.

Pat Benatar devient alors une véritable icône du rock des années 1980 aux États-Unis, enchainant un nombre impressionnant de succès, surtout durant la première moitié de la décennie.

Pas moins de sept albums produits entre 1979 et 1989 seront certifiés platine aux États-Unis (plus de 1 million de disques vendus). Pat Benatar remportera quatre Grammy Awards consécutifs (de 1981 à 1984) pour la meilleure performance vocale féminine rock et sera également nominée en 1985, 1986, 1988 et 1989, ses vidéos compteront alors parmi les plus diffusées sur la nouvelle chaîne musicale MTV. La chanteuse placera 17 hits singles en huit ans dans le top 40 des charts américains dont Love is a battlefield, We Belong, Invincible et Hit me with your best shot.

Le rock énergique et sexy de Pat Benatar séduira vite le reste de la planète, notamment l’Europe, l’Australie et même le Japon, les tournées organisées seront ‘sold out’ et les ventes de disques colossales. L’album Crime of Passion se vendra à plus de 8 millions d’exemplaire dans le monde.

La période 1979/1989 sera la plus prolifique et la plus réussie de la chanteuse, les quatre albums réalisés durant les années 1990 et 2000 auront une audience bien moindre et aucun single n’atteindra le top 40 aux États-Unis.

Son dernier véritable tube, All fired up en 1988, se classera deuxième dans les hits parades en Australie et aux États-Unis, dans le top 20 en Grande Bretagne et huitième au Canada.

À noter l’intéressant album True love (1991), tranchant avec son style musical habituel, Pat Benatar montre qu’elle est crédible en chanteuse de blues reprenant quelques standards américains, elle est accompagnée par un big band réputé, the roomful of blues, qui nous transporte dans un club quelque part à Chicago. L’album eut un honorable succès d’estime et reste une valeur sûre dans le catalogue de la chanteuse.

Une multitude de ‘Best of’ ont été réalisés, le plus populaire est le ‘best shot’ américain de 1989 devenu depuis un peu daté, le ‘best of’ français (1994) offre une bonne palette du savoir-faire de la chanteuse, mais le mieux produit est sans conteste le dernier Greatest Hits (Capitol Records) sorti en 2005 qui inclut toutes ses chansons majeures.

Aujourd’hui Pat Benatar partage sa vie entre Malibu en Californie et Maui à Hawaii avec Neil Giraldo son mari, guitariste et producteur, et ses deux filles; elle continue de donner régulièrement des concerts en Amérique du Nord devant un public de fans conquis et a même fait quelques apparitions en ‘guest star’ dans des séries télé. Pour honorer ses nombreux succès et sa longue carrière, elle rentrera au prestigieux Long Island Music Hall of Fame en 2007.

Les ventes mondiales de disques de la chanteuse dépassent 35 millions d’albums.

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *