Clavier et Souris sur PS3 pour jouer aux FPS type Call Of Duty Modern Warfare ou Battlefield

Donnez votre avis !
Share

J’ai très envie de jouer à Call Of Duty Modern Warfare 3 sur ma PS3, mais je suis un gamer qui n’est habitué qu’au combo clavier + souris sur ordinateur (je suis assez bon pour jouer/finir les COD et Battlefield en HArdcore sur PC, mais je suis incapable de viser rapidement et me déplacer correctement avec une manette de PS3). Donc j’ai cherché sur le net comment jouer sur ces jeux de shoot avec un clavier + souris sur PS3. J’ai trouvé plusieurs possibilités.

1ère solution : le Penguin Eagle Eye

D’abord utiliser un VRAI clavier + souris, que l’on branche à la PS3 avec le Penguin Eagle Eye, de la marque Penguin United. L’idée est que ce boitier convertit les signaux de votre clavier et souris vers votre PS3, et « simule » une manette. Ca coûte 60 dollars et c’est achetable sur leur site là. Voilà à quoi cela ressemble :

2ième solution : le SplitFish FragFX Shark

Je recommande cette deuxième solution : en gros, Splitfish vend un combo souris + pseudo-manette. La souris vous sert à viser, comme sur PC, et la pseudo-manette vous permet de vous déplacer et de faire toutes les combinaisons de touches que l’on fait au clavier (envoyer une grenade, ouvrir une porte, se coucher par terre, s’accroupir, sauter, etc).

C’est vendu pour 66€ par Amazon ici en version sans fil (FragFX Shark) et vendu ici pour 39 euros en version filaire (FragFX Piranha).

Les retours d’expériences sur le Splitfish Fragfx

Voilà les retours d’expérience les plus utiles que j’ai pu trouver sur le net. La majorité disent que c’est plutôt une bonne chose de remplacer le clavier/souris par le FragFX.

Bonjour à tous !

Je viens d’acheter un FragFX d’occasion sur HFR (merci encore à Luxius, il a été exemplaire). Du coup, je me propose de vous en faire un petit compte rendu, histoire de vous faire un avis le plus précis possible. Je vais commencer par vous décrire mon profil histoire de vous situer par rapport à mon expérience de joueur, puis je détaillerai l’objet avant d’arriver à ce qui doit vous intéresser le plus, à savoir les résultats du dispositif ingame.

Mon profil : un shooteur frustré de la manette
Je suis un joueur PS3 issu du monde PC. Sur cette plate forme, j’ai fait pas mal de FPS, avec une prédilection pour ceux qui vont vite voir même très vite (Quake III et Defrag sont encore aujourd’hui mes références), et quelques TPS. N’ayant plus la patience ni l’argent pour sans cesse faire évoluer ma machine, et souhaitant revenir à quelque chose de plus simple, je suis donc parti sur PS3, en me disant naïvement que les FPS console devait être aussi bien que sur PC et sans même me poser la question des commandes tant il paraissait évident pour moi que ces jeux pourraient se jouer clavier/souris puisque la console permettait d’utiliser ces périphériques pour naviguer. Erreur… Imaginez ma déconvenue lorsque j’ai découvert que seul UTIII proposait cette option, et que pour tous les autres jeux, c’était quéquette et qu’il fallait faire avec un pad. Après quelques séances de jeu au pad, j’ai vite compris que ce n’était pas fait pour moi et que ça ne le serait jamais, et pourtant j’ai quand même fini Uncharted, ce qui représente une performance tant j’en ai bavé pour maîtriser cette satanée manette pour viser. J’ai donc commencé à jeter un œil du côté des solutions alternatives, et après avoir longuement hésité entre le FragFX et le XFPS, je me suis décidé pour le FragFX. J’ai volontairement exclu le XIM du fait qu’il nécessite un PC à côté pour faire fonctionner clavier et souris, l’infrastructure me paraissant alors beaucoup trop lourde.
Je précise enfin que les déplacements à la manette ne m’ont jamais posés problème, c’est bien la visée que je n’arrive pas à réaliser avec précision sur un pad, ce qui me frustre, voir même m’empêche de jouer à tous ces jeux sur console.

Un objet définitivement atypique et bien pensé
Après l’avoir longtemps maté en photo sur le net, j’ai été assez surpris par ses dimensions. Je le pensais plus volumineux, surtout la souris. La qualité de fabrication est honnête sans plus. Les plastiques sont de bonne qualité, les assemblages précis et du coup il n’y a pas d’arête ou de crochet désagréable au niveau des pièces emboîtées. En revanche, certaines choses paraissent un peu cheap : les boutons croix/carré/triangle/rond gigotent un peu sans pour autant menacer de se barrer, les boutons gauche et droite de la souris sont un peu lâches mais conserve quand même suffisamment de résistance pour qu’on les sente, et plus que tout, le bouton L2, situé tout en bas du nunchuck est assez mal foutu et peut s’accrocher à ce qui traîne et se déboîter. J’en sais quelque chose, ça m’est arrivé lors du déballage du mien, qui avait été soigneusement protégé dans du papier à bulles, papier à bulles qui a embarqué le dit bouton lorsque je l’ai un peu sèchement viré. J’ai pu le remettre, le bouton marche très bien, mais une meilleure fixation aurait évité cet épisode (un peu de délicatesse de ma part également).

Niveau ergonomie et prise en main, c’est très bien pensé. Le nunchuck a des dimensions plutôt faites pour les mains petites à moyennes, mais je pense qu’au final tout le monde pourra s’y faire. Je n’ai jamais réussi à me sentir à l’aise en mettant deux doigts sur les gâchettes d’un 6A6 pour couvrir les boutons X1 et X2 en même temps, ça n’est pas mieux avec le nunchuck. Ça doit venir de moi, le nunchuck n’est pas à remettre en cause. Le reste tombe bien sous la main. La souris a un profil très proche des anciennes Wingman Logitech pour ceux qui ont connu. C’est donc très confortable, et surtout on dispose de 7 boutons, clairement adaptés à recréer l’ergonomie d’un 6A6. C’est une des raisons qui m’a amené à me tourner vers le FragFX plutôt que vers le XFPS : je ne me voyais pas configurer croix/carré/triangle/rond sur des touches d’un clavier et devoir galérer ensuite avec 12 contrôles main gauche contre deux main droite. Le FragFX est donc vraiment pensé comme un 6A6, et va même finalement plus loin, puisqu’il permet de se servir efficacement des boutons tout en continuant à utiliser le champignon, comme si on avait deux pouces. Le bouton Start est un peu dur, mais bon, il ne sert finalement que rarement et une fois qu’on le sait, on prend vite l’habitude d’appuyer fort dessus. Pour le reste (notamment les deux clics), il faut appuyer un peu plus fort que sur les boutons d’un 6A6, mais rien de bien méchant, et finalement, on se fait vraiment très bien à tout ça. Le câble de liaison entre le nunchuck et la souris est assez long pour s’installer un peu comme on veut, et celui de liaison à la console, avec ses 3 mètres de long devrait convenir à tout le monde ou presque (sauf ceux qui l’auraient voulu BT), et au pire une rallonge USB fera l’affaire.
Pour résumer, une ergonomie vraiment très bien pensée et une qualité de fabrication satisfaisante bien que clairement perfectible, voilà ce que je retiens de cet aspect de l’appareil. A voir si la nouvelle version, qui devrait sortir ce mois-ci fera mieux, mais en tout cas, pour quelqu’un de soigneux, le FragFX devrait satisfaire côté ergonomie et confort, et tenir le choc suffisamment longtemps.

Et alors, ingame, ça donne quoi
Je n’ai pas encore eu beaucoup le temps de m’en servir, tout juste quelques heures. Néanmoins, je pense avoir très bien cerné les choses que le FragFX apporte par rapport à une manette standard, et même si la prise en main y gagnera avec le temps, la critique que je vais en faire dans les lignes suivantes me semble juste et pertinente, bien que potentiellement sujette à des modifications ou ajustements prochainement.
Avant de critiquer l’appareil, et si je le dit c’est parce que je n’ai pas fait cette démarche au début, il faut bien se mettre dans la tête qu’il ne vous apportera PAS des sensations et un contrôle identique à ce qu’on connaît sur PC. Et pour cause, il est limité à ce que sait faire une manette en terme de sensibilité. Ainsi, et il est très important de comprendre ça rapidement pour ne pas en être déçu, même avec la sensibilité réglée au maximum dans un jeu, il n’est pas possible de dépasser ce qui serait possible avec le stick droit du 6A6. Cela vient du fait que, comme dit précédemment, le FragFX reproduit les signaux du 6A6. C’est à la fois son point faible et son point fort. En effet, c’est ce qui fait qu’il ne sera pas possible de faire de demi-tour ultra rapide d’un coup de poignet, mais c’est aussi grâce à cela qu’il est compatibles avec l’intégralité des jeux. Un mal pour un bien donc, mais comprendre et accepter ceci est primordial pour ne pas être déçu par cette manette. Ainsi, ce dispositif permet de viser de manière très précise comme on a l’habitude de le faire avec une souris sur PC, mais il ne permet pas de s’affranchir des limites des FPS console prévus pour être joué au pad.
Si je devais faire un reproche immédiat à la souris, c’est la qualité de son capteur optique. On est loin des capteurs bas de gamme ou première génération, mais on est tout aussi loin des capteurs récents (laser ou pas) et la souris décroche de temps en temps lorsqu’on ne l’utilise pas sur son tapis d’origine, et elle a tendance à avoir des a coups parfois pénibles. Néanmoins, cela ne se produit pas dans tous les jeux, preuve peut être que les réglages doivent être bien dosé entre ceux du FragFX et ceux du jeu lui-même. On remercie d’ailleurs la molette de réglage de sensibilité à la volée du FragFX, située sur le nunchuck, et qui permet d’ajuster à la demande suivant la phase de jeu dans laquelle on se trouve le réglage de la souris. Malgré tout, ces critiques restent mineures et n’empêchent pas jouer. Et j’irai même plus loin, en ce qui me concerne en tout cas, elle n’empêchent pas de mieux jouer, puisque c’est quand même le but de cet appareil : accroître, pour les handicapés du pad ses capacités dans les FPS/TPS. Je vais détailler à présent mon expérience de jeu pour les quelques uns que j’ai pu tester avec le FragFX, et autant le dire tout de suite : je suis complètement séduit, avec néanmoins quelques réserves.
Bioshock (la démo) : je n’ai pas pris le temps d’aller dans les options de jeux, mais je pense que pour celui-ci, c’est réellement nécessaire. En effet, il semble avoir une gestion assez spéciale du stick droit, qui fait qu’il est difficile de trouver un réglage sur lequel on se sente à l’aise à la fois pour se déplacer et pour viser. Soit on augmente la sensibilité du FragFX, et on se déplace correctement sans pouvoir viser précisément, la vue bougeant par a coups, soit on abaisse cette sensibilité, et les déplacement deviennent insupportables. Je referai probablement des tests, avec notamment la recherche du bon réglages sensibilité FragFX/option de jeu, mais en l’état, ce dispositif ne m’a pas convaincu pour Bioshock. C’était le premier jeu que je testais avec le FragFX, je commençais à me dire que j’avais fait un mauvais achat…
Resistance : on sent clairement que la gestion du stick droit est différente de celle de Bioshock. Et très clairement, ce n’est pas plus mal. Si, comme je l’ai déjà dit, on oublie de vouloir se retourner en une fraction de seconde pour profiter correctement des possibilités de visée offerte par le FragFX, le jeu n’est plus le même. On retrouve vraiment la visée PC classique, et les scores augmentent vraiment sensiblement. Plus question de jouer en faisant le moue comme lorsque je jouais au pad, cette fois, le FragFX rempli complètement sa mission : permettre des tirs précis et rapide dans un FPS. Là encore, je n’ai pas cherché à creuser en allant dans les options du jeu, mais par défaut avec la sensibilité du FragFX autour de 5, c’est le bonheur, en visée comme en déplacement. Je pense qu’il est possible de faire encore mieux, il faudra triturer un peu les réglages ingame.
Uncharted : j’ai déjà fini ce jeu une fois, avec mon pad. Autant les parties aventure et plate forme ne m’avaient posées aucun problème, autant les phases de shoot avaient été une une vraie galère, les munitions défilant très rapidement en raison d’une grande imprécision de ma part pour viser. J’ai donc repris le jeu, et c’est vraiment hallucinant : rien que le début, sur le bateau, je n’ai pas loupé un seul headshot, et là encore sans aller modifier la sensibilité dans les options de jeu. Du coup, me voilà reparti pour refaire le jeu, dans un niveau plus élevé, et probablement avec encore plus de plaisir que la première fois.
J’ajouterai pour finir que la personne qui me l’a vendu l’avait acheté pour Call Of Duty 4, et que visiblement, elle avait également beaucoup apprécié ce périphérique, preuve que visiblement, entre trois FPS différents et un TPS, le FragFX semble être réellement compatible avec tous les jeux, en plus de tirer correctement son épingle du jeu dans la grosse majorité d’entre eux.
Pour ma part, en ingame, je suis réellement convaincu par cet outil, et je l’ai, je pense définitivement adopté, même si certains jeux pourront se révéler peu agréable à jouer avec.

Le software associé
Le FragFX possède son propre firmware, et celui-ci est mis à jour par son fabricant, SplitFish. Il y a eu des révision du matériel, la mienne est une version 2. Lorsque je l’ai reçu, il ne disposait pas du dernier firmware disponible. Une fois l’utilitaire de flash téléchargé, je me suis lancé dans la mise à jour vers la version 3.0a du firmware. Cela s’est passé sans aucun problème : SplitFish fourni un pilote spécifiques au FragFX, qui permet à l’utilitaire de flash de reconnaître celui-ci, de récupérer la version de son firmware et d’en proposer la mise à jour si la version proposée par l’outil est plus récente que celle du matériel. Aucun problème lors du flash.
Je serai beaucoup plus critique avec l’utilitaire de configuration des touches du FragFX. Le FragFX, même s’il reprend les touches standards d’un 6A6 est capable de changer les fonctions de ses touches pour, par exemple, contourner la limite d’un jeu dont les touches ne pas entièrement configurable. Le logiciel permettant de réaliser ces opérations est très loin d’être un modèle d’ergonomie et d’intuition. Certes, pour ma part, je ne l’utiliserai pas, préférant m’adapter aux touches prédéfinies dans chaque jeu, de manière à ne pas avoir à repasser par le PC à chaque fois que je change de jeu, mais tout de même, ce soft est vraiment mal pensé à mon sens.
L’autre problème venant principalement, dans mon cas et en tant qu’utilisateur exclusif de Debian, que ce soft n’est bien évidemment disponible que sous Windows, et que même pour réaliser l’update du firmware, il m’a fallu emmener l’utilitaire et le FragFX sur mon lieu de travail. Hum, hum…

Conclusion
J’avais beau être un brin sceptique sur l’efficacité du dispositif, je me suis quand même lancé dans l’achat de ce FragFX, et le moins que je puisse dire, c’est que je ne le regrette pas ! Certes, on peut lui reprocher pas mal de choses, comme sa qualité de fabrication un peu légère bien que globalement satisfaisante, ou le capteur de la souris qui aurait gagné à être un peu plus précis. Reste que, pour un joueur allergique au pad dans les FPS/TPS, cet outil est d’une efficacité redoutable une fois qu’on a digéré le petit temps d’adaptation nécessaire à se faire à l’objet ainsi que, et cela à son importance, l’assimilation du fait que ce n’est pas ce qui va transformer votre PS3 en PC de hardcore gamer du FPS.
Alors certes, pour les joueurs rompus au maniement du pad dans les jeux auxquels s’adresse le FragFX, cela n’a aucun intérêt, mais pour les autres, ceux qui se rapprochent de près ou de loin à mon profil de joueur décrit au début de ce post, ils ont entre les mains l’outil qui leur permettra de se mettre au niveau des autres et de ne pas être pénalisés par un périphérique de contrôle qui ne leur correspond pas (merci messieurs les développeurs).
Quand à l’éternel débat « ceux qui joue à la souris dans les FPS sont-ils avantagés par rapport à ceux qui y jouent au pad ? », je me garderai bien de donner mon avis, ça ne peut que finir en troll.

(le commentaire est ici)

Cette souris a finalement réussi à résoudre un de mes grands dilemmes! A savoir : Jouer en HD sur la grande télé du salon ou alors jouer à la souris sur le PC ?
Cette souris, une fois que vous y êtes habitué et qu’elle bien réglée à votre style de jeu, est vraiment précise et vous procurera un plaisir de jeu vraiment décuplé! En plus elle m’évite même d’avoir à remettre régulièrement à niveau mon PC pour beaucoup d’€ ! Que demander de plus ?

Quelques mots pour vous expliquer comment j’en suis venu à l’acheter :
Il y a moins d’un mois j’ai trouvé par hasard sur le net une souris pour PS3 dans le même style, mais avec fil celle ci! J’en étais déjà très content ! Je l’ai donc montrée à un ami. Cet ami, emballé par l’idée a trouvé celle ci et me l’a montrée à son tour et le résultat était clair et net. C’était le jour et la nuit entre les deux souris! Sans fil et beaucoup plus précise, celle ci est vraiment meilleure que l’autre et le meilleur moyen à mon sens de profiter des FPS sur PS3 !!

Maintenant je peux vous dire que j’attends de pied ferme Modern Warfare 3 et Battlefield 3 qui arrivent ! 😉

(voir le commentaire ici)

En ce qui concerne le produit, rien n’équivalant à une souris PC haut de gamme, mais malgré tout un « gadget » utile qui apporte une plus value lors de l’utilisation d’un first person shooter sur console —> Pour les gamers console qui apprécie les FPS, c’est intéressant.

(voirle commentaire ici)

cette manette de jeu est un très bon compromis. a prix abordable elle offre un plaisir de jeu différent pour les fps.
le seul bémol est le fil qui n’est jamais très agréable mais d’un autre côté il n’y a aucun décrochage ni perturbation dû au interférences.
au bout de quelques semaine de jeu (intensif) il apparait un problème avec le munchuck, la molette de direction ne reste plus parfaitement au centre, cet effet est désagréable dans le jeu.
le service après vente d’amazon a bien assuré car je les ai appelé et n’ayant plus ce modèle en stock actuellement ils m’ont repris l’article sans broncher et me l’on remboursé.
j’ai commandé le sharck pour remplacer, on verra bien.

(voir le commentaire ici)

Certains sont par contre assez déçu :

Tout d’abord il faudra m’expliquer comment les personnes ayant commenté cet article peuvent donner autant de points positifs, alors que c’est une pure supercherie? En ajoutant que je suis un fana des FPS sur PC (cod,BF,CS..)je voulais passer sur plus grand écran avec la ps3 et me faire plaisir avec cette manette/souris.
Commandé vendredi dernier, recu aujourd’hui et testé des la réception sur Battlefield bad company 2.
Resultat = Remballé et renvoyé des ce week end. Sensibilité a fond, pshome et dans le jeu, rien a faire c’est toujours aussi lent, et précision zéro et même un gros 0, pour bouger la souris pour essayer de tirer sur un joueur avec sniper (ou autre arme) et un vrai calvaire, leur souris c’est du king jouet tellement elle est grosse inadapté pour les vrai pciste. Moi qui pensé avoir trouvé le remede pour les fps sur console, et bah rien du tout. Gamer avec combo clavier/souris, passez votre chemin ! C’est une insulte !

(voir le commentaire ici)

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *