Démarrage de Madmagz : déjà plusieurs magazines vendus

[ 1 ] Commentaire
Share

J’ai échangé quelques emails avec Youssef Rahoui, avec qui j’avais pu faire connaissance lors d’un passage chez Viadeo (ça remonte !), et qui avait lancé une offre permettant de créer, publier et monétiser son magazine en ligne, via le site Madmagz. En gros, c’était il y a moins d’un an.

Or il y a environ 2 mois, Youssef m’a envoyé quelques chiffres sur l’avancement de sa boite, en me demandant ce que j’en pensais. Le problème, c’est qu’en regardant le concept, j’arrivais à y voir un beau site, bien fait bien construit, mais je ne parvenais pas à croire en l’aventure. Pas à cause de lui, donc, mais à cause du secteur dans lequel il s’est lancé. Je lui ai expliqué ça par mail, ce à quoi il m’a répondu en me montrant que la situation n’était pas aussi noire que je la voyais (j’ai tendance à être assez défaitiste, sachez-le ; au passage c’est plutôt encourageant quand je me montre enthousiasmé par un projet !), et que l’aventure commençait à démarrer.

Dans le but de l’aider, et dans l’idée de faire connaitre les chiffres qu’il m’a fournit, je lui ai proposé de publier tels quels les mails que nous nous sommes échangés. Il a accepté, les voici :

Premier mail de Youssef à moi :

Nous avons :

  1. levée de 300k€
  2. redesign du site
  3. redesign du magazine web (HTML5, partageable sur réseaux sociaux…)
  4. lancement de la version anglaise avec ventes dans tous les pays
  5. et, surtout, nous avons lancé une marketplace de maquettes de magazines.

Le principe est simple. Nos utilisateurs peuvent désormais acheter sur Madmagz des maquettes réalisées par des graphistes tiers. Ces graphistes sont rémunérés sur les ventes. Grâce à cela, nous passons d’application Web à plate-forme Web avec un écosystème (cf. mon article de blog sur les enjeux).

Sinon, deux autres nouveautés majeures à lancer d’ici la fin d’année :

  • Novembre : possibilité pour nos éditeurs de vendre leur magazine depuis la version online : on gère tout (paiement, fulfilment…), ils n’ont qu’à encaisser
  • possibilité pour tous de créer un magazine pour l’iPad.

A ce mail, donc je ne répondais pas (ne sachant pas quoi répondre d’autre que ma vision complètement défaitiste), et Youssef m’a donc relancé. Bien lui en a pris. Voilà son deuxième mail :

Bonjour Louis,

Je ne crois pas avoir reçu ta réponse. En tous cas, grande nouveauté : il est désormais possible de vendre son magazine en ligne. Les lecteurs, depuis la version Web, pourront commander le PDF ou le papier. Nous gérons tout : encaissement, impression, envoi. L’éditeur n’a qu’à fixer ses marges et il est rémunéré pour chaque vente ! Voici un exemple réel du magazine d’un sommelier renommé.

Sinon, ce qui arrive sur Madmagz :

  • en décembre, iPad
  • en février au plus tard : la possibilité de rendre payante la version Web en ne montrant par exemple que les premières pages
  • en mars au plus tard : des partenariats de diffusion avec des kiosques en ligne.

Pour ceux qui se demanderaient à quoi ressemble le magazine du sommelier renommé, j’ai été voir, et il faut reconnaitre que c’est très propre.

Le contenant est là, en quelque sorte, ne reste plus qu’à avoir du contenu.

Ce a quoi j’avais répondu (toujours aussi noir de ma part) :

Bonjour Youssef,

J’avais bien reçu ton mail, il était toujours dans ma boite de reception, en attente que je te fasse une réponse construite.

Je n’ai actuellement que mon iPhone mais je vais essayer d’être clair pour autant.

Je me pose actuellement pas mal de questions sur la façon de rentabiliser la création decontenu (pour mon blog, notamment). Ma conclusion pour le moment est qu’aujourd’hui, la création de contenu est gratuite, et en fait n’est qu’un résultat d’interactions sociales. En gros, j’écris un article pour obtenir de la considération, de la confiance de la part du public visé.

Du coup, se lancer sur le business de la creation de contenu n’est a mon avis pas une bonne chose.

Pour Madmagz, on peut dire que vous vendez un moyen de publication de contenus. Après tout, d’autres le font, comme WordPress.com. Et ils gagnent bien leur vie. Mais ça nécessite une énorme base de users car la marge est extrêmement faible. C’est à mon avis le plus gros problème de Magmagz. La base de users.

Ensuite, si on prend le problème à l’envers, avec la consommation de contenus, je vois de moins en moins de gens aller directement et regulièrement sur les blogs. Le nouveau business semble se faire du côté des magazines automatiques tels que Flipboard et surtout Zite. Mais même eux, je ne sais pas comment ils vont finir par gagner de l’argent.

Bref, pas de critique/conseil réel à te donner (d’où ma non réponse jusqu’alors), mais beaucoup d’interrogation sur l’avenir de ce business.

Bon courage,

Louis

Pas découragé pour autant, Youssef m’avait corrigé :

Bonjour Louis,

Merci de ton avis !

Il y a en effet ceux qui produisent du contenu (blogueurs… : disons éditeurs) et ceux qui permettent d’en produire (WordPress, nous, etc. : disons CMS). Aujourd’hui, il est très difficile de vivre de son blog, même avec plusieurs centaines de milliers de lecteurs. Adsense rapporte des clous et les CMS ne proposent pas de solutions.

C’est là où je pense que l’on est innovant : on apporte le CMS mais aussi (depuis jeudi !) la solution de monétisation. Les éditeurs peuvent adosser à leur webzine un kiosque qui permet aux lecteurs d’acheter en ligne la version PDF ou papier. Dans les prochains mois, l’éditeur pourra même rendre payant la lecture de son webzine en n’en découvrant que les premières pages. Voici :

D’après mes estimations, c’est au moins deux fois plus rémunérateur qu’Adsense.

Enfin, sur la question du volume, tu as raison. Mais note que ce n’est pas propre au business du contenu mais au business du Web : Paypal, eBay, Google, Facebook, etc. ne valent rien sans volume car le revenu par internaute (ARPU) est faible.

Si tu veux en savoir plus sur la solution du kiosque (ça peut t’intéresser en tant que blogueur pour des dossiers ou recycler des articles de fond), à ta disposition !

Puis j’ai demandé à Youssef s’il acceptait que je publie notre conversation. Il m’a demandé si je pouvais adjoindre à celle-ci le communiqué ou la prez qu’il a fait de son site. Cela me semble la moindre des choses, donc la voici.

Et comme je suis une buse et que je n’arrive pas à trouver le code embed de cette prez GoogleDocs, je vous mets une vidéo d’un interview de Youssef, où il explique le principe de Madmagz.

Edit : voilà l’embed de la prez :

Vous serez peut-être intéressé :

Un commentaire sur ce billet

  1. Guylaine03 dit :

    Hello, Je souhaiterais faire un magazine pour mon entreprise mais j’ai peur de me faire avoir. Des confreres ont collaboré avec ) et me recommande particulierelent cette boite. Il n’y a pas de réalisation de magazine sur leur site donc j’aimerais avoir votre opinion pour poser les bonnes question si je les contactes. Étant donné que c’est la première fois que je fais réaliser un magazine est ce qu’il y a des pièges à éviter ? j’avoue que c’est encore vague pour moi et je veux pas foutre mon argent en l’aire (désolé de l’expression =) ). Merci d’avance =)

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *