Google Health et Microsoft HealthVault : la concurrence de la santé en ligne va être rude

[ 2 ] Commentaires
Share

Si l’on compare les deux applications en ligne, de Microsoft et de Google, concernant la santé, on remarque qu’il y a de fortes ressemblances.


Microsoft HealthVault, lancée en octobre 2007, reprend les bases existantes de son moteur de recherche. Le service vise à devenir un dépôt central pour les personnes qui souhaitent stocker partager les informations sur leur dossiers de santé (y compris les dossiers des patients, des résultats d’analyses et d’informations sur les prescriptions). Toutefois il faut que ceux-ci acceptent d’envoyer ces informations. Et de les partager avec leurs contacts, à la manière d’un réseau social.

Comme pour Google Health, Microsoft développe cette plateforme essentiellement pour les services liés à la santé. Ils veulent tous deux encourager le développement de nouveaux services spécialisés sur les questions de la santé ; et chacun se positionne pour afin de prendre au plus vite la place de e-leader sur ce créneau.

A l’instar de Google, Microsoft signale que l’on n’est que dans les prémices de ce type de marché.

Les deux acteurs concurrent veulent offrir une connectivité dans l’ensemble du système-santé et donner aux gens la capacité d’utiliser leurs renseignements personnels sur leur santé dans une vaste gamme de services de santé et de bien-être, et de les partager avec des fournisseurs de leur choix.

La santé sur le web pourrait-elle être rentable ?

Cela dit, on imagine bien que le potentiel est énorme, autant en terme de traffic généré (peu cher en bande passante, à priori, vu que le contenu ne devrait pas être de la vidéo, mais rentable au niveau publicitaire), qu’en terme de monétisation parrallèle : le marché des médicaments n’est pas loin de celui du dossier médical. Et Google pourrait très bien associer son service déjà existant Google Shopping (ou Google Product Search) pour proposer une interface entre les pharmaciens et les clients, ainsi que son autre service Google Checkout pour être l’intermédiaire entre les fournisseurs de services ou produits de santé et le grand public.

Les médicaments pourront-ils êtres vendus par internet ?

Peut-être pas pour les médicaments qui nécéssitent une prescription, mais on peut imaginer que pour chaque pathologie, Google ou Microsoft nous propose un panel de produits ne nécéssitant la recommandation d’un médecin (les produits de parapharmacie ou les médicaments homéopathiques par exemple), mais pouvant malgré tout répondre à une vraie demande. En somme, les deux entreprises américaines pourraient à terme concurrencer directement le rayon actuel de parapharmacie de nos grandes surfaces.

Vous serez peut-être intéressé :

2 commentaires sur ce billet

  1. joey dit :

    Bien pourrie la page d’accueil de HealthVault.
    Tous les designers web savent que les photos trop propres et travaillées sont repoussent les utilisateurs qui ne s’identifient pas du tout à ce petit monde propret, lisse et froid.
    Tout le monde, sauf MicroSoft. M’enfin le jour où ils comprendront quelque chose…

    RépondreRépondre
  2. Louis dit :

    @Joey : « le jour où ils comprendront quelquechose » Pour l’instant, je ne vois rien venir (cf Windows 7 qui aura le même noyau que Vista)

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *