Et chez Apple, pas de vente liée peut-être ?

[ 12 ] Commentaires
Share

Je viens de me rendre compte que je n’avais jamais entendu les pros-Linux et pro-Logiciels Libres critiquer Apple sur le fait que la vente de leurs Mac est en fait de la vente liée en cela qu’Apple fournit le matériel sans permettre de choisir l’OS (et on ne peut acheter le matériel sans l’OS), soit donc exactement la même chose que quand Dell ou autre vend un PC avec Windows d’installé dessus. Les pro-Logiciels Libre ont sûrement déjà gueulé mais j’avoue ne jamais avoir vu passer dans mon reader de billet vindicatif là-dessus, certainement car Apple a aujourd’hui encore une part de marché encore beaucoup plus faible que celle de Microsoft avec Windows.

Du coup, deux stratégies :

  • Faut-il continuer à critiquer le maître des lieux, même si celui-ci est en déclin ?
  • Ou faut-il critiquer la graine de star (Apple), qui vend depuis toujours le combo magique Matériel+Logiciel ? (surtout : sans laisser le choix !)

Je n’ai pas d’idée là-dessus, et il faut reconnaître que, à force d’avoir vu Apple faire comme cela depuis des années, j’ai fini par m’habituer à cette situation et à ne plus la voir sous un angle objectif, qui me permettrait d’y voir les similitudes avec des situations voisines et déjà dénoncées.

Vous serez peut-être intéressé :

12 commentaires sur ce billet

  1. iscorp dit :

    Microsoft ne fabrique pas de PC et Hp n’élabore pas de system d’exploitation, Apple fait les deux, c’est peut être là la différence.

    RépondreRépondre
  2. Philippe dit :

    Hé oui Louis, elle est bonne ta question 🙂 . Je l’ai même effleurer dans mon article sur mon appel à action contre ce que prépare Microsoft en matière d’OS lié :
    Il ne faut pas oublier le cas d’Apple qui ne se prive pas d’attaquer tout le monde, d’utiliser du libre pour ensuite imposer son utilisation sur des machines verrouillées qui n’ont d’ailleurs plus grand-chose de différent avec nos PC. Windows 8 bien avant l’heure. D’ailleurs dans ce que l’on prépare, il y a un chapitre concernant Apple.
    @isocorp : oui Apple fait le matériel ET l’OS. Cela dit, rien n’empêche aujourd’hui de faire fonctionner Windows ou Linux sur les plateformes matériels d’Apple. Je pourrais tout à fait avoir envie d’avoir un Apple pour son design (ben oui ils sont beaux !) mais vouloir utiliser Ubuntu ou Windows… Fut une époque ce n’était pas possible.. Donc je dirais qu’Apple rentre pour moi aujourd’hui dans la catégorie de ce que l’on peut appeler de la vente liée.
    Posons-nous aussi la question des smartphones et autres tablettes, dont on voit régulièrement qu’il est possible (pas toujours de façon optimum certes) de changer l’OS. Je prend l’exemple de la tablette d’HP la Touchpad dont pas mal d’acquéreur se sont empressés de changer l’OS.
    Il faut imposer le libre choix pour le consommateur sinon la situation de monopole d’un Microsoft ou d’un Apple montant (?) continuera de bloquer l’entrée de nouveaux arrivants sur ces marchés déjà existant.

    RépondreRépondre
  3. Louis dit :

    @iscorp: La réponse de Philippe est la bonne : tout comme sur un PC+Windows, tu peux vouloir du matériel seulement pour installer ton OS propre. Pour ma part, j’aime beaucoup le matériel chez Apple, mais je préférerais « vivre » sur Ubuntu. D’où un problème.

    RépondreRépondre
  4. Franam dit :

    Un peu HS : Tu pourrais me donner la référence de ton pied déporté pour ton écran ?
    Merci Louis 🙂

    RépondreRépondre
  5. Louis dit :

    @Franam: Ce n’est pas mon matos qui est pris en photo. C’est une image que j’ai trouvé sur le oueb en tapant Apple Family ou Apple Collection ou un autre truc (et d’ailleurs j’aurais pu mettre un lien vers le site où j’ai trouvé l’image mais maintenant que je ne parviens plus à la retrouver, c’est un peu tard…)

    RépondreRépondre
  6. Olivier dit :

    Pas tout à fait d’accord avec Philippe et vous en général 😉

    Il est impossible (et interdit par Appel d’ailleurs) d’acheter un MacOS seul. Et son prix n’est pas divulgué.
    Le prix de vente donc du matos Apple est inévitablement calculé aussi en fonction du coût de l’OS, mais l’OS n’étant pas vendu, ça ne peut être une vente liée.
    Pareil que quand vous achetez votre téléphone depuis toujours, ou votre machine à laver. Le système qui s’occupe de gérer le bousin a été conçut, développé, testé et ça a un coût. Mais comme ce système n’est pas en vente (il est seulement intégré)… pas de vente liée.

    Je me permettrais même de faire un autre comparatif, encore plus osé. Quand vous achetez une voiture, vous pourriez très bien avoir un moteur chez vous, votre propre moteur. Et pourtant impossible d’acheter un voiture sans moteur. Pourtant toutes les Peugeot essence sont vendues avec des moteursToyota (comme les Toyota diesels qui sont vendus avec des moteurs Peugeot…). On est bien dans le cadre d’une intégration. Que l’on paie. Et le moteur a bien un coût, tout comme son assemblage. Qui en plus sont connus (cas d’une réparation…). Et pourtant on ne parle pas de vente liée.
    PS : J’aurais pu prendre l’exemple du GPS Carminat TomTom monté sur les Renault. Si je préfère un Müvin, je peux pas. En tout cas pas dans une solution intégrée, neuve.

    RépondreRépondre
  7. Philippe dit :

    @Olivier C’est un problème de concurrence et de libre choix pour l’utilisateur en fait. Ce n’est pas parce que c’est comme ça que ça se passe que c’est bien 🙂 . Il est impossible (et interdit par Apple d’ailleurs) d’acheter un MacOS seul Et pourquoi donc d’ailleurs ? Est-ce conforme aux textes de loi en vigueur en Europe notamment ? Pas sur…. C’est une forme d’abus de position qui bloque toute concurrence.
    N’oublions pas que Microsoft a failli être condamné à séparer ces activités liés à l’OS de celles de la suite bureautique Office.
    Personne ne s’est attaqué à Apple car il n’est pas dans une position hégémonique donc sa pratique ne gène pas grand monde. Mais sur le principe c’est pareil. Si Apple avait 95% du marché de l’informatique des ordinateurs il aurait été probablement attaqué pour abus de position dominante et peut-être contraint à séparer ces activité hardware et software pour permettre une libre concurrence.
    Pareil pour Microsoft qui veut imposer aux fabricants de verrouiller les machines à son unique OS.
    Mais comme toujours ces pratiques ne sont pas dénoncés tant qu’elle n’aboutissent pas à des abus de positions ce qui reste le graal ultime de pas mal de société 🙂
    Quand à ce qui est de comparer les ordinateurs aux machines à laver ou voiture, rien ne m’empêche d’acheter une BMW et de la faire customiser (jusqu’au moteur que je peux faire changer par un plus puissant). Difficile de mettre un autre OS sur un Apple 😉
    Pour ce qui est du TomTom imposé dans une Renault, c’est de la vente liée. Renault n’est pas fabricant de GPS.

    RépondreRépondre
  8. Philippe dit :

    En me relisant je vois que j’ai écris une grosse bêtise : oui je peux mettre un autre OS sur un Apple, mon parallèle ne tient pas comme quoi c’est toujours dangereux de faire des parallèles :-p et pas forcément pertinent. Je ne comparerais pas une voiture à un ordinateur, dieu merci !!! S’il fallait rebooter à 120Km sur l’autoroute, ce serait un poil angoissant 😀

    RépondreRépondre
  9. Olivier dit :

    Re,

    J’avoue, j’aime bien me faire l’avocat du diable. Et je pense que si tu avais tenu mon discours j’aurais tenu le tiens, pour le plaisir de débattre et confronter nos idées 😉

    Pour la petite histoire je viens récemment de m’acheter un ordi portable et j’ai galéré pour me faire rembourser le winmachin qu’ils installent dessus par erreur défaut. Ils me remboursent 40€ (je sais que la licence vaut bien plus) et les frais de port (oui, il faut envoyer le portable par voie postale… donc cher si on veut pas qu’il arrive en morceaux) sont à ma charge. Bref… je suis tout à fait d’accord sur le principe de libre concurrence (plus de 5ans déjà que je n’ai que du Linux à la maison) mais je pense sincèrement aussi que mon parallèle n’est pas totalement dénué de sens.

    J’aime bien ramener cette étrange affaire qu’est l’informatique à des choses plus concrètes que tout le monde manipule au quotidien.

    Tu me parles d’acheter une BMW et la faire customiser. C’est rigoureusement pareil qu’acheter un Mac et le faire customiser. Ce n’est pas forcément simple. Pour la BMW non plus. Mais c’est possible. (et même démocratisé pour y mettre un OS du Redmont…).
    L’OS on peut, je crois, le comparer au moteur (j’aurais surement dit la même chose du proc, mais là n’est pas la question ;)). Je ne peux pas acheter une BMW avec un autre moteur. Que ce soit un moteur Ferrari (que je comparerais à Ubuntu) ou un moteur de Lada (que je comparerais à un OS payant très populaire) BMW ne le permet pas. Ca ne fait pas parti de leurs options. Même si, en l’occurence, ils ne développent pas tous leurs moteurs et ne sont parfois qu’intégrateur.
    Ils ont ainsi des activités de designer, concepteur, intégrateur dont on peut facilement faire le parallèle avec l’informatique. Mais pour une voiture, c’est concret, donc on ne s’inquiète pas du lien entre les activités. Pour une voiture c’est compliqué et ça salit les mains, donc on ne s’amuse pas à mettre les mains dedans. Et puis ça coute cher. Et enfin, c’est dangereux si on fait n’importe quoi. Donc on admet que des professionnels (de l’automobile) nous vendent des solutions toutes intégrées, sans parler de ventes forcées ou autres (alors que tu es toi même d’accord sur le fait que Renault fait de la vente forcée avec Tomtom. Et les deux ont une position largement dominante –tous leurs concurrent font rigoureusement pareil d’ailleurs).
    Dans le cas d’un ordi c’est différent car : ça coute pas cher !ça pullule d’ingénieurs dans le domaine (nettement plus que dans celui de l’automobile en tout cas) pour qui tous ces concepts (d’OS, etc…) semblent très accessibleon ne courre aucun risque (physique j’entends) à manipuler ces choses abstraites (dites… soft(ware))Mais au final, quelle différence ? Apple vend une solution intégrée, incluant un moteur, qu’on peut, pourquoi pas, customiser. Apple ne vend pas son OS tout seul. La loi ne peut pas l’y obliger (tout comme elle ne m’oblige pas à vendre mes supports de cours seuls quand je dispense une formation. Les 2 sont liés et indissociables. Mais JE produits les 2. Là où je ne suis plus du tout d’accord avec M$ et ses partenaires de business, c’est que les 2 produits existent séparément, que les 2 produits sont autonomes et surtout que M$ abuse de ses fonds pécuniaires et la puissance qu’ils lui confèrent pour imposer à ses « partenaires » fabricants de hardware de vendre son OS en même temps que leur matériel.

    Dans le cas des moteurs de voiture, il s’agit presque toujours d’un arrangement. Toyota ne sait pas (ou peu) faire des diesels performants (typicité Européenne voire Française) tandis qu’il maitrise parfaitement les moteurs essence. Son partenariat avec Peugeot qui sait bien faire les moteurs diesels est bénéfique pour l’un comme pour l’autre… et n’a pas été dicté par un tout puissant. Si Renault ou VW avait été plus intéressés par le deal peut-être qu’ils seraient les fournisseurs diesel de Toyota.

    Bon je viens de m’enflammer un peu et faire un long plaidoyer. Mais le sujet m’intéresse (des 2 côtés ;))

    RépondreRépondre
  10. Louis dit :

    @vhe74 me disait très justement que « à la différence près qu’Apple ne force que lui même, et pas tout l’ensemble de l’industrie… »

    RépondreRépondre
  11. Chouchoune dit :

    @Louis, je pense qu’il faut être aveugle pour ne pas voir les critiques du monde du logiciel libre à l’égard d’Apple. Il n’y a qu’à voir la réaction de Richard Stallman qui a fait polémique (de manière assez injustifiée à mon sens parce qu’il avait fort bien raison) à propos de la mort de Steve Jobs.

    La différence avec Microsoft est peut être que Apple est encore bien plus contestable, pas uniquement sur la vente liée de son sytème d’exploitation ou le fait qu’il s’agisse de logiciel propriétaire, mais sur à peu près tout ce que cette boite de merde fait !!! En comparaison avec Apple, Microsoft me parrait être un génie de l’ouverture ! C’est pour dire … Et je pense que la vente liée de MacOS avec un ordinateur de marque Apple est le cadet des soucis qu’il peut y avoir avec cette entreprise.

    Et puis, juridiquement, comme le dit @Olivier, il parrait plus compliqué d’attaquer Apple qui ne vend pas son OS sans Mac. Ce qui n’empêche pas qu’il faille combattre cet agissement et éventuellement faire en sorte de le rendre illégal. Ceci dit, les priorités face à cette entreprise me semble autres.

    RépondreRépondre
  12. Olivier dit :

    @Chouchoune: @Chouchoune : « mais sur à peu près tout ce que cette boite de merde fait !!! » Voilà typiquement le genre d’argumentation que j’ai du mal à suivre. Sans exemple, sans détails, sans chiffres… bref sans rien ormis ta colère, j’ai du mal a accepter ce que tu dis. Qu’est-ce que tu lui reproche au juste à Apple ? C’est quoi « les critiques du monde du logiciel libre » dont tu parles ?

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *