Sony en 2012 : les APN hybrides divisés en NEX-5N et NEX-7, et un petit test de la tablette S1

Donnez votre avis !
Share

Hier soir se tenaient pas loin de l’Opéra Bastille un petit showroom animé par Sony pour présenter les nouveautés que le constructeur présenterait au grand public dans l’année 2012 (ou à la fin de l’année 2011). Je ne m’intéresse que très peu aux TV et aux PC, donc je vais donner ici mes sentiments sur ce que j’ai pu voir sur la tablette de Sony, la S1 de 9.7 pouces, ainsi que sur les appareils hybrides chez Sony, qui ont la particularité d’être divisés en deux gammes (et donc deux prix différents), à l’inverse de chez Samsung (dont vous pouvez lire ce que je disais du NX200 ici).

La tablette S1 (Sony Tablet S)

J’ai donc fait un tour pour tester la tablette S1. Celle-ci a plusieurs atouts : elle ne possède pas de bouton physique en façade (l’OS Android HoneyComb est fait pour ne pas en nécéssiter, mais comme vous pourrez le voir sur la vidéo de test ci-dessous, c’est pas forcément très intuitif, notamment sur l’application de prise de photo).

Pour le reste, la fluidité est au rendez-vous (même si je trouve qu’elle reste en dessous de la fluidité d’un Samsung Galaxy S2 et d’un iPad). La tablette S1 possède quand même quelques boutons physiques sur les tranches, et notamment il me semble un slot pour carte SD sur l’avant, ainsi que d’autres connectiques sur le côté droit (les boutons de son et d’allumage) et sur le côté gauche (jack et port USB). Le form factor est assez intrigant (il fait effectivement penser à un magasine replié), et j’ai pu tester les appareils photos qui fonctionnent correctement comme on peut le voir sur le test ci-dessus. Les photos que j’ai prises permettent d’y voir un peu mieux :


(notez la courbure et le matériaux… ça ne vous fait penser à rien ? Mais si… à l’arrière de l’iPad voyons ! 🙂 )

Notez pour finir qu’elle doit sortir en version 16Go et 32Go, CE QUI EST UNE EXCELLENTE CHOSE. Je le dis et le redis, fournir des pré-capacités non modifiables mais largement suffisantes est une très bonne chose, et je félicite Sony d’avoir emboîté le pas sur Apple à ce niveau. Ils ont mille fois raison.

Bilan : cette tablette est très sympa. C’est réactif, la diagonale est agréable, l’écran est beau. Bref, c’est plutôt pas mal et je recommande assez l’achat. Engadget annonçait en aout le prix de 600 USD, ce qui est finalement assez important comparés aux 490€ de l’iPad 2, mais j’imagine que si ils font un effort sur les prix (par exemple pour descendre la tablette à 350€), alors l’achat commencera à devenir vraiment recommandable.

Les hybrides chez Sony (NEX-C2,) NEX-5N et NEX-7

Deuxième chose très intéressante que j’ai vu chez eux, les hybrides. Ce segment fait en ce moment fureur au Japon, où Canon et Nikon sont en train de se faire distancer par les autres constructeurs car ils n’en n’ont pas encore sortit ! Bref : Sony a sortit deux hybrides.

Les premier, vendu aux alentours de 650€ : le NEX-5N (successeur du NEX-C2). La cible est le grand public qui veut monter en qualité de photo par rapport aux compact, et donc grâce au capteur APS-C pourra avoir des photos vraiment plus nettes. Mais le client prendra toujours sa photo en mode automatique, ou un mode automatique spécialisé (mode « sport », mode « portrait », etc).


(Ci-dessus, deux NEX-5N avec des optiques différentes)


(Ci-dessus, le NEX-7)

Le second, vendu pour le kit de base aux alentours de 1300€, avec le NEX-7 qui comprend un viseur électronique OLED, et deux molettes sur le boitier pour faire ses réglages. Les deux molettes font que le boitier s’adresse à des experts voulant un plus petit boitier qu’un réflex tout en gardant la main sur les réglages qu’ils ont l’habitude de faire. 2 molettes = plus cher, ce qui est confirmé par le prix.
L’appareil a l’air de bonne facture, mais je trouve que ça fait plutôt mal aux fesses en terme de prix, quand je vois que Samsung sort son NX200 (que je mettrais au niveau du NEX-7 car possédant une molette physique) à 850€.

J’apprécie quand même de voir que Samsung et Sony ont une approche différente du marché. Samsung m’avait semblé n’approcher le marché que par une voie avec un hybride pouvant convenir à tous les publics (amateurs et experts), alors que Sony préfère diviser sa gamme en deux. Why not, on verra qui aura raison, mais je pense que c’est plutôt une bonne chose que les acteurs prennent des positions différentes dans le but d’attaquer ces marchés.

Au final, ces mouvements dans le sens des hybrides sont une très bonne nouvelle, et ça fait assez plaisir de voir que de nouveaux marchés continuent à s’ouvrir dans ce secteur.

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *