Déballage et Test d’un Pentax Optio WG1

[ 1 ] Commentaire
Share

Depuis quelques années déjà les constructeurs nous proposent des modèles d’appareil photo compact pour « baroudeur » et plongeur amateur. L’idée ? Trimbaler sa précieuse boîte à souvenir sans craindre de l’abimer. Le Pentax WG-1 fait partie de cette gamme, nous allons donc le tester dans deux configurations : une classique (utilisation quotidienne) et une en condition réelle à l’extérieure (le test viendra d’ici deux semaines environ).

Commençons par le test classique.

D’un point de vue technique, le WG-1 dispose d’un capteur CCD de 14 Mégapixels, d’un zoom optique 5x. Côté vidéo, il enregistre des vidéos en 720 p et est équipé d’un écran de 2.7 pouces. Derrière ces aspects classique, le WG-1 permet la prise de vue sous l’eau, puisqu’il est étanche jusqu’à 10m et résiste aux chutes, chocs et fortes pressions

Un modèle particulier du WG-1 dispose d’un GPS, dont l’utilité reste pour moi encore un mystère (pour le référencement et pour le web, OK, mais bon… une photo jolie restera jolie même sans coordonnées GPS, et une photo moche restera moche même si on lui ajoute les coordonnées GPS).

Aspect extérieur

Le carton brut composant la boîte laisse présager du caractère baroudeur de l’appareil. Le packaging est du plus bel effet si l’on est sensible au côté « nature » du carton brut. Sinon, c’est pas parfait. Envisageons que le packaging que nous avons eu est celui d’un appareil de test (que nous rendrons après le test à ses propriétaires), et que, en principe, ce n’est pas celui-là que les gens ont quand ils l’achètent en magasin.

Une fois la bête en main, il faut reconnaître que la description donnée sur le site de Pentax (« Partout et par tous les temps ») semble prendre corps. L’appareil est vraiment d’aspect robuste, facile à prendre en main. Les plastiques pas vraiment flatteurs au toucher semblent très résistants, ce qui tombe bien puisque l’acquéreur de ce type d’appareil ne cherchera pas l’esthétique mais la solidité. Pour autant, le design baroudeur n’est pas raté du tout, et je trouve que, pour un baroudeur, cet APN n’est pas moche non plus.

Prise en main

L’appareil se prend très facilement en main et on retrouve les fonctions classiques des appareils compacts à l’arrière. Un seul bémol peut être : la taille des boutons. Ayant des mains plutôt petites, cela ne me concerne pas, ou si à la rigueur en hiver lorsque je porte des gants. Mais Louis est plus sensible à ce genre de détails me faisant remarquer que pour un appareil destiné à être transporté partout, des boutons un peu plus gros permettraient une prise de vue encore plus rapide.

Une chose est à déplorer : il n’y a pas de bouton d’accès direct à l’enregistrement vidéo. C’est dommage parce qu’à mon sens ce type d’appareil est acheté pour le transporter partout avec soi et donc faire de la photo instantanée mais aussi saisir des moments en vidéo. Il est donc dommage de ne pouvoir y accéder avec rapidité. Ceci dit avec l’habitude cela est peut être supportable, et puis il y a peut être un moyen de créer un raccourci à l’aide du bouton vert.

L’écran est assez sympa, il est grand et plutôt agréable. C’est idéal pour partager ses photos et vidéos. Par contre les angles de vue ne sont pas géniaux, mais bon on fait avec, cela n’est pas un gros point noir pour moi. La résolution de l’écran est en dessous des standards actuels, mais idem je ne trouve pas que cela soit important sur ce type d’appareils.

Par contre et cela est vraiment dommage, il semble bien que le WG-1 ait le même souci de calibrage des couleurs que le K10D (réflex haut de gamme chez Pentax, que nous possédons). Il ne vaut mieux pas leur faire trop confiance pour les couleurs de photos et attendre d’avoir un ordinateur sous la main.

L’allumage du WG-1 est plutôt rapide, tout comme l’autofocus et le temps de latence entre deux cliché est correct.

Test photos

Bon c’est là que les choses se gâtent un peu. Il faut bien le reconnaître le WG-1 ne fait pas de photos sensationnelles. Elles manquent de piqué, les couleurs tirent quelques peu vers le grisonnement. Bref tout cela manque un peu de pétillant et d’éclatant. Ceci dit il ne faut pas perdre de vue la raison d’être de cet appareil : il permet de capturer un instant, et notamment un instant en conditions particulières (notamment en conditions « humides » !). Il n’est pas fait pour faire de la photographie d’art.

Capable de monter jusqu’à 6400 ISO, le traitement anti-bruit du WG-1 est capable de gérer le bruit jusqu’à 400 ISO. Au delà, le lissage terni les photos et elles deviennent inexploitables (à voir si elles restent correct après éclairage sur ordinateur)

En clair c’est un point que Pentax devra améliorer dans ses prochains modèles, car aujourd’hui c’est ce qui me retiendrait d’acheter ce type d’appareil pour mes déplacements un peu « risqués ». Je préfère de loin mon K10D (tropicalisé), même si il est plus lourd et que je dois y porter une attention certaine.

Tests vidéo

Même constat que pour la photo : un manque de couleur et d’éclatant. Il faut aussi ajouter que le grand angle dont dispose l’appareil disparaît en mode vidéo, c’est dommage. Il est aussi à regretter que l’encodage vidéo soit en Motion JEPG, au lieu du MPEG-4 (de meilleure qualité), comme le propose la concurrence.

Résultats photo










(Photos sous licence CC prises par Hamachi et richdurant)

Prix

Le WG1 est disponible aux alentours de 220 euros + Frais de Port, comme on peut le voir sur la fiche TousLesPrix.

Conclusion

Le Pentax WG-1 est le premier compact de ce type que j’ai testé, je dois donc reconnaître que je n’ai pas vraiment de point de comparaison. Cependant, il me fait plutôt une bonne impression générale. Il est clair que ce n’est pas lui que j’emporterais pour des visites « classiques » mais par contre il serait mon compagnon pour mes activités extérieures, comme le ski, le vélo ou la plage.
Et comme je vous l’annonçais en début d’article, ce test n’exploite pas l’appareil dans son intégralité. Nous reviendrons donc d’ici peu avec un test un peu plus poussé dans le domaine de compétences du WG-1.

Edit : le test en conditions « mouillées » est disponible ici.

Vous serez peut-être intéressé :

Un commentaire sur ce billet

  1. voz dit :

    Manque la photo du chien ! 🙂

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *