Pourquoi Chrome est si important pour Google ?

[ 5 ] Commentaires
Share

Le navigateur Chrome a toujours été présenté comme un des principaux projets que développe Google. Bien sûr Chrome est excellent et Google a gagné de nombreuses parts de marché (en très peu de temps) grâce notamment à sa rapidité (on parle actuellement d’une place de 2e en Grande Bretagne, et d’une part de marché de 30%). Ce qui pousse Google a approfondir le développement de cet aspect.

Cependant la vraie importance de Chrome est la connaissance qu’il donne à Google sur l’utilisateur du navigateur. Patrick Pichette, CFO de Google, qui était interrogé sur l’importance de Chrome lors d’une conférences sur la publication des résultats de Google, a donné une réponse très percutante. En clair il y a deux aspects de Chrome, l’aspect tactique et l’aspect stratégique. Chrome fait d’une part réellement avancer le web, et c’est un vrai plus, pour les utilisateurs de Google que d’avoir un navigateur rapide qui permette des recherches instantanées sur Google. D’un point de vu stratégique cela prépare les utilisateurs à Chrome OS. Mais du point de vu tactique, chaque utilisateur de Chrome est un utilisateur « piégé ». Piégé parce que condamné à faire ses recherches internet via le moteur de recherche de Google et donc d’être impacté par les publicités régies par Google. Et voilà comment la ronde est bouclée.    

chrome_calendrier_avent

Nikesh Arora, directeur commercial chez Google, met en avant l’efficacité du marketing effectué depuis près d’un an. Chrome a aujourd’hui plus de 120 millions d’utilisateurs quotidien. 40% d’entre eux sont de « nouveaux » utilisateurs, c’est-à-dire qu’ils ont adopté Chrome au cours de l’année écoulée. Pour Nikesh Arora, il est clair que cette croissance est le résultat d’une bonne distribution du produit Chrome, et d’une réceptivité certaine des utilisateurs aux différentes opérations marketing. En clair, les efforts faits en matière de marketing et de partenariat pour la diffusion de Chrome paye bien, puis que le retour sur investissement est toujours équivalent à l’investissement et le dépasse souvent de beaucoup.

En parallèle, cette forte croissance de Chrome a de nombreux impacts sur les autres produits développés par Google :

  • par exemple, un utilisateur de Chrome peut contribuer à l’amélioration de la qualité des résultats des recherches,
  • Le rendu des produits Google sur Chrome est toujours optimal (et donc cela réduit les coûts d’uniformisation entre tous les navigateurs)
  • Google dépense moins que ses concurrents en coût d’acquisition du trafic,

Ainsi Google n’est pas prêt de cesser ses efforts au niveau de son navigateur.

Cet enfermement de l’utilisateur dans l’univers Google favorise fortement l’ajout de la couche social aux produits Google.

Au passage Google, en temps qu’acteur du monde des navigateurs, a désormais son mot à dire sur la standardisation des langages web, mais comparé au retour sur investissement (considérer la valeur des données des utilisateurs), cet aspect de la vie du web est bien peu importante.

Via Zdnet

Vous serez peut-être intéressé :

5 commentaires sur ce billet

  1. Tigrosaure dit :

    Bonjour,
    Juste une petite réaction par rapport à une phrase qui m’a un peu « choqué » : Selon l’article, l’utilisateur est « condamné à faire ses recherches internet via le moteur de recherche de Google ».

    Or, dans Google Chrome, comme dans tous les autres navigateurs à ma connaissance, il est possible de configurer le moteur de recherche par défaut.

    * Certes, par défaut, c’est Google (mais là encore, comme chez les concurrents, excepté IE qui préconise Bing évidemment…)

    * Certes également, je pense que le nombre d’utilisateurs qui changent ce moteur de recherche par défaut doit être bien faible…

    Mais tout de même, si, sur le fond, je suis d’accord avec ces réflexion… il reste « techniquement » possible d’utiliser un autre moteur que Google via Chrome (ce qui n’empêcherait pas pour autant Google de pouvoir récupérer tout un tas de statistiques passionnantes sur ses utilisateurs, via notamment son système « d’envoi de statistiques à des fins d’amélioration du produit » qui est proposé à l’installation et qui doit, bien souvent, être activé 😉 )

    Pour finir, afin de ne pas rentrer dans le carcan de Google Chrome, tout en bénéficiant d’un excellent navigateur, il reste évidemment Firefox (mais qui peine à séduire dernièrement) mais aussi Chromium, qui est très proche de Chrome (même s’il faut être vraiment TRES motivé pour télécharger les sources et le compiler soi-même ! (j’avoue ne pas encore avoir testé 🙁 )

    RépondreRépondre
  2. farid dit :

    @Tigrosaure , sur mon Lubuntu Linux
    Chromium est le navigateur par défaut , pas besoin de compiler ;o) , plus rapide que firefox selon moi mais moins d’extensions qui fait que je restes avec firefox , une longueur d’avance pour mozilla

    RépondreRépondre
  3. Pkadd dit :

    Depuis quelques années j’utilise le fureteur web SRWare Iron. Ce dernier est un dérivé de chromium avec tous ces avantages et sans les inconvénients de l’omniprésence de google.

    Pour en savoir plus: http://www.srware.net/en/software_srware_iron_faq.php

    Les différences avec chrome: http://www.srware.net/en/software_srware_iron_chrome_vs_iron.php

    Pour le télécharger: http://www.srware.net/en/software_srware_iron_download.php

    Évidemment, le logiciel est disponible en français. Iron possède ses propres extensions, mais celles de chrome sont compatibles.

    RépondreRépondre
  4. Louis dit :

    @Tigrosaure: Comme le dis @farid, sur Linux, Chromium est dispo dans a peu près toutes les distributions, donc c’est lui que tu installes en lieu et place de Chrome.

    Pour le reste, en fait, je pense que Google gagne surtout par le fait qu’ils tirent vers le haut le marché des navigateurs (et donc ils font venir des gens sur le web, et donc vendent plus de publicité), tout en investissant le lobbying des langages web.

    RépondreRépondre
  5. On se plaignait il y a quelques années de la quasi obligation d’utiliser Internet Explorer et de son champ de recherche vers Microsoft MSN, et aujourd’hui les internautes choisissent d’installer Chrome et d’utiliser Google. C’est une grande différence à mon avis car rien n’est imposé, c’est parce que les produits Google sont les meilleurs (pour le moment!) que l’on choisit de les utiliser.

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *