Le nouveau « grand rival » de Linux : Apple et son système « très fermé »

[ 3 ] Commentaires
Share

Jim Zemlin, le directeur exécutif de la Fondation Linux a expliqué a NetWorkWorld que, même si Microsoft est toujours l’OS majoritaire, le concurrent le plus important est désormais Apple. « Je pense que nous ne nous préoccupons plus tant que ça de Microsoft aujourd’hui. Ils étaient notre grand rival, mais aujourd’hui ils ne sont plus du tout dangereux pour nous. Je pense que pour le vingtieme anniversaire, il serait utile de regarder en arrière pour constater le chemin parcouru depuis là où nous sommes partis. Linux n’a eu qu’un très humble départ, en étant simplement un projet d’un étudiant d’Helsinki, jusqu’à devenir le système d’exploitation qui fait fonctionner 70% du trading mondial, qui fait fonctionner la majorité du trafic sur le web, que ce soit chez Facebook, Google ou Amazon. »    

Linux peut-être trouvé dans les objets électroniques, comme les télévisions de Sony ou les caméras, le Kindle d’Amazon, et dans les smartphones et les tablettes via l’OS Android, de Google, qui est basé sur un noyau Linux. Linux domine le marché depuis le plus petit des ustensiles électroniques jusqu’aux plus gros supers-ordinateurs, avec plus de 90% de parts de marchés sur le Top500 des plus gros ordinateurs du monde.

« Linux en est rendu a dominer a peu près toutes les catégories de l’informatique, a l’exception du desktop », explique Zemlin.

Zemlin pense que les smartphones et tablettes vont prendre rapidement la place des desktop chez les utilisateurs. Le PC va mourir face aux petites tablettes. Et donc, comme Microsoft « détient » le marché du PC (ou en tout cas a la part de marché la plus importante sur ce segment), la domination de Microsoft va diminuer en même temps que le segment de marché sur lequelle repose l’entreprise. Zemlin rajoute que comme l’informatique mobile prend progressivement le pas sur l’informatique immobile (le desktop), et que l’informatique mobile est dominée par deux acteurs, Android et MacOS (d’Apple), alors ce sont ces deux acteurs qui seront dominants dans les années a venir.

Du coup, Zemlin conclu sont propos en expliquant qu’Apple est en même temps le pire ennemi de Linux, tout en étant son bienfaiteur : « Dans plusieurs sens, Apple a fait beaucoup de bonnes choses pour Linux, notamment en changeant de quoi était fait le « monde numérique » de l’utilisateur. En fait, en apportant l’iPhone et l’iPad sur le marché, Apple a fait reculer le marché des desktop et laptops, où Microsoft était leader incontesté. Apple a également un grand nombre de composants open-source dans leurs produits, et tend a travailler de façon très proche avec la communauté open-source. Mais ils conservent un système très fermé en parallèle. »

Edit de Louis : Je me dis que Apple fait bien plus de bien a Linux qu’il ne lui fait de mal. J’entends beaucoup de gens dire que Apple n’est qu’un Linux fermé, payant, et que cela en fait quelque chose d’horrible. Je ne conteste pas qu’Apple soit un Linux payant (Apple est finalement assez proche de Linux, car dérivé d’UNIX). Je pense que plus il y aura de gens utilisant MacOS, moins la barrière du passage a Linux sera grande, car les deux systèmes sont très proches. Et donc finalement, rallier MacOS est une sorte de ralliement « caché » a Linux. Un peu comme quelqu’un qui prendrait un Linux en payant le support et les mises a jour graphiques payantes. Il aurait un système plus beau, peut-être plus pratique a utiliser, mais cela resterait le même système.

Vous serez peut-être intéressé :

3 commentaires sur ce billet

  1. gold dit :

    .A lheure actuelle jenvisage meme un switch vers Linux pour mon prochain ordi. .Si une personne a deja fait un switch de Mac vers Linux je suis preneur de toute information a ce sujets. Aujoudhui le mac est lOS le plus ouvert machine et systeme confondu Unix virtualisable Linux et Windows et donc la SEULE machine du marche a tout pourvoir faire fonctionner du moins dans une perspective legale il va sans dire .Alors pitie avec les vieux discours retrogrades qui sentent le moisi…

    RépondreRépondre
  2. @ gold tout dépendra des applications que tu utilises …

    sur si tournes sous mozilla firefox, thunderbird, OOo, yaura pas de problèmes
    transfères de profil marche impeccable !

    mais je dirai qu’on utilise pas Unix comme ca si facilement, tout dépend des objectifs … avec qui tu travailles pour qui, comment …

    il arrive souvent qu’il n’y ait pas le choix … d’avoir une machine sous M$ pour certaines appli …

    Sebastien

    RépondreRépondre
  3. Oaccounts dit :

    Et cela ne fait que s’accentuer, par exemple quand on voit des PDA sous Linux ou des telephones dotés d’un disque dur, s’agit-il d’informatique ? ..Les ordinateurs de demain ou d’apres-demain seront-ils toujours des blocs que l’on pose sur un bureau et auquel on attache un écran ou bien seront-ils plutot éclates en autant de machines plus petites communiquant sans fil entre elles et assurant des fonctions precises ?

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *