Déballage et Test du DroboFS

[ 4 ] Commentaires
Share

Grâce à Laurent Doumergue (et Stan de StanEtDam, je dois bien le reconnaitre), j’ai pu tester le Drobo FS. Le DroboFS, c’est un File Server, c’est à dire que son utilité première est d’être un serveur de stockage en réseau local, qui bien sûr vous fournira une redondance si vous lui fournissez au moins deux disques durs. Donc son application est d’abord pour les entreprises qui souhaitent avoir un disque dur disponible sur leur réseau, disque dur qui stockera leurs données de façon plus sûre que sur un simple disque dur externe portable, qui, dans le cas où le disque dur tombe/crashe, fait disparaître dans le même temps toutes vos données. Bref, là vous n’avez pas réellement un NAS puisque le but n’est pas de rendre le Drobo accessible depuis le net (même si il y a des petites applications qui le permettent), mais bien plutôt de le rendre fonctionnel en terme de stockage partagé et sécurisé.

Le déballage :

Le test

Depuis 2007 et la présentation du DroboShare (un système intelligent de stockage), l’entreprise Data Robotics (abrégé en Drobo) a finalement atteint son but : produire un excellent système de stockage en ligne. Le Drobo FS (pour File Server) conserve le châssis du Drobo S, et il peut en termes de fonctionnalités faire l’équivalent de ce que faire la box du Drobo S. La différence se fait à la fois au niveau de l’arrière de la box (comme la prise Ethernet), et aussi dans ses entrailles, puisqu’on y trouve un nouveau processeur double cœur, une RAM augmentée et un noyau Linux révisé. En termes de performance, ce Drobo FS est 4 fois plus rapide que le DroboShare.

Pour commencer le Drobo FS peut accueillir 5 disques durs sans que les utilisateurs soient bloqués par un type de disque particulier. Ils peuvent varier les capacités à leur gré. Il pourra aussi bien fonctionner sur un environnement Windows que Mac. Le Drobo FS est aussi équipé d’un client BitTorrent qui continue vos transferts même lorsque votre ordinateur est éteint. L’appareil est compatible avec iTunes et permet la lecture streaming à distance grâce aux technologies UPnP et DLNA.

Les mises à jour du firmware se font par internet. Et il est possible d’y installer des applications depuis le portail dédié. La vitesse de transfert des fichiers s’éleve aux alentours de 30Mo/s. En ce qui concerne le prix, il faudra compter 699 dollars, pour le boîtier vide, 999 dollars pour 4,5 To (3 x 1,5), 1149 dollars pour la version 7,5To (5 x 1,5) et 1449 dollars pour la version 10 To (2 x 5). Il sera en vente dans les distributeurs habituels comme Amazon.

Le test du logiciel Drobo DashBoard

BeyondRAID

Drobo a tenu à ce que je m’entretienne avec un des gars de chez eux (c’est toujours un plaisir quand l’interlocuteur a un accent anglais), en l’occurrence Paul Thackeray, VP EMEA de Data Robotics, ce afin qu’il me fasse la promo de leur technologie innovante de stockage : BeyondRaid. Voilà ce que j’en ai retenu.
La marque Drobo a créé une technologie de stockage appelée BeyondRAID qui est vraiment intéressante. Ce n’est pas une extension du système RAID, et permets d’utiliser jusqu’à 8 disques durs en même temps.

BeyondRAID a l’énorme avantage de pouvoir utiliser plusieurs disques durs différents en même temps (différentes marques et différentes capacités), tout en permettant des changements de disques à chaud (c’est à dire que vous n’avez pas besoin d’arrêter le Drobo pour rajouter ou enlever un disque dur : le système d’adapte tout seul, et directement). Ce qui permet au Drobo de pouvoir résister à 2 morts de disques durs d’affilée, si le système dispose d’espace suffisant et de temps nécéssaire pour la copie. Au passage, leur technologie est, d’après Paul Thackeray, à qui j’ai pu parler au téléphone, extrêmement rapide pour recontruire les données en redondance (meilleure que le dernier RAID 6 si mes souvenirs sont bons).

En terme de temps, Paul Thackeray me disait qu’il fallait 30 secondes pour qu’un disque neuf soit initialisé dans le système après avoir été inséré dedans. Et il faut également 30 secondes pour reconstruire la répartition après un changement de disque.

Plus d’infos sur la technologie sur Wikipédia.

Une vidéo de démo par Mac4Ever :

D’autres photos :

Vous serez peut-être intéressé :

  • Déballage et Test du NAS Dane-Elec MyDitto 1 To
    J'ai eu la possibilité de tester le Home-Serveur Dane-Elec MyDitto. Le mieux serait de faire un déballage et un test, mais pour l'instant, comme les lecteurs assidus de ce blog le savent, je n'ai pas ...
  • Déballage et Test du Dell ZinoHD 410
    Caroline et moi avons eu la possibilité de tester un Dell ZinoHD 410, grâce à l'agence Cohn&Wolfe qui a bien voulu nous en préter un. Souvenez-vous : le Zino (et son frêre survitaminé le ZinoHD) s...
  • Déballage et test du Flip UltraHD 3
    Donc comme je le disais ici, j'ai eu la chance de pouvoir tester un Flip UltraHD 3 (c'est la troisième version du UltraHD, la deuxième version n'étant sortie qu'en UK, et la première ayant été comment...
  • Déballage et test du Siemens Gigaset SL910
    Siemens Gigaset semble sur les traces des fabricants de téléphones tactiles. Le SL910, nouvellement présenté par le constructeur, reprend la tendance actuelle du marché de la téléphonie mobile, à savo...
  • Déballage et test d’un Pentax K-5 (et comparaison par rapport aux K10D et au K-r)
    Caroline a vendu son précédent Pentax K10D, ce afin de pouvoir se racheter le dernier né de la gamme Expert chez Pentax, à savoir le K5. Le K10 n'était pas en soit abîmé (il avait le mérite d'être par...

4 commentaires sur ce billet

  1. Il a l’air très bien ce petit drobo! J’ai déjà un syno, donc je vais attendre, mais les fonctions de raid et de hot swap ont l’air vraiment convaincantes!

    RépondreRépondre
  2. Louis dit :

    @Un geek à Paris: Oui, il est franchement pas mal, même si un peu cher par rapport à la concurrence directe.

    RépondreRépondre
  3. Jerôme dit :

    Je possède 3 drobos, 2 drobo FS et un drobo Pro. Aucun problèmes avec les FS depuis 2 ans mais après 4 mois avec le pro, plus moyen de le monter sur le bureau, en gros plus possible d’accéder aux données. J’envoies un mail depuis le site de drobo et je reçois un mail de la maintenance qui me demande de faire plein de manipulations mais rien n’y fait.

    Depuis 1 mois chaque matin les techniciens de Drobo me demandent d’investir dans le dernier Diskwarrior, de télécharger le dernier update du driver, d’essayer sur une autre machine, puis d’essayer à nouveau avec Diskwarrior pui de télécharger l’update que j’ai déjà puis de retester…

    bref ça fait 1 mois que je ne peux pas accéder à mes données et que le service client de drobo se fout de moi… Même si les deux autre drobos fonctionnent parfaitement, je ne recommande à personne d’investir dans ces machines. Il n’est juste pas possible de ne plus pouvoir accéder à ses données pendant plus d’un mois sur une machine sous garrantie…
    ¨

    RépondreRépondre
  4. Fabrice dit :

    Client de Drobo depuis quelques années également, et ma foi, mon avis sur ces produits est très contrasté.

    La facilité d’utilisation est déconcertante, et pour mon premier Drobo, la possibilité de commencer avec deux disques puis d’en ajouter ultérieurement pour en augmenter la capacité était vraiment un plus de taille.

    Si l’utilisation est stratosphérique, les performances sont à l’inverse. Je n’ai pas de Drobo Pro pour juger, mais les modèles 4 ou 5 disques, DAS ou NAS, sont abominables. S’ils convenaient comme solution d’archivage il y a quelques années, et si on peut s’en satisfaire aujourd’hui, la comparaison avec un Promise SmartStor DS4600 fait mal, ou avec n’importe quel NAS Promise ou Synology d’ailleurs.

    Le prix est également un problème. En Suisse, un Drobo FS vide coûte plus cher qu’un Mac mini, et pour 200 CHF de plus qu’un Drobo FS (+25%), on a un mini + DS4600 : nettement plus performant, plus polyvalent, plus évolutif (on peut y connecter d’autres DS4600 :), je peux y distribuer des compilations Xcode, etc. En plus, des mini, j’en ai des vieux en stock qui font de petits serveurs du tonnerre.

    Bref, j’ai cessé de recommander Drobo et je remplacerai mes appareils le moment venu avec du matériel provenant d’autres fournisseurs.

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *