Google lance « One Pass » pour permettre aux éditeurs de contenu de faire du micropaiement

[ 1 ] Commentaire
Share

Alors que depuis quelques temps des rumeurs courent sur la sortie d’un nouveau système de micro-paiement Google, l’annonce de ce matin n’aurait pas pu mieux tomber. En effet, au lendemain de l’annonce d’Apple concernant le renouvellement de son service d’abonnement, Google vient offrir une alternative convaincante aux développeurs. Cette alternative parait être une option bien plus avantageuse pour les développeurs tant au niveau du contrôle sur le produit qu’au niveau rémunération.

Google vient de lancer Google One Pass. Il s’agit d’un service qui permet aux développeurs de fixer le prix et les conditions d’utilisation de leurs produits. D’après le communiqué, le service proposera, aux développeurs, une large gamme d’option pour la diffusion de leur contenu, cela va de la solution de l’abonnement, du freemium, de l’accès limité ou bien encore de la vente en one shot. Les abonnés déjà enregistré et recevant le contenu sur support physique pourront avoir accès à ces même ressources en ligne, sans qu’il n’y ait aucune conséquence pour eux : Google s’occupe de tout.

Au lieu de pratiquer le taux de 30% de commission que pratique Apple sur la vente de tout nouvel abonnement ou application, Google demande aux développeurs de couvrir les coûts de mise en ligne et publication. Cela représente environ 2% de la somme totale, qui est réglée au moyen de Google Checkout.

L’avantage de One Pass est d’être utilisable à la fois pour du contenu mobile et du contenu web. Du coup des utilisateurs pourront acheter un contenu depuis leur mobile et le consulter depuis un autre support. L’idée c’est d’acheter une fois un contenu pour le lire et l’utiliser n’importe où, au moyen d’une identification unique (d’où le nom de One Pass).

D’après l’annonce Google One Pass devrait être disponible pour les développeurs canadiens, français, allemands, italiens, anglais et américains.

Via ReadWriteWeb

Vous serez peut-être intéressé :

Un commentaire sur ce billet

  1. Malgré tout le mal que certains scandent sur Google, on ne peut pas dire qu’ici GG est dans une optique de profit sur le dos des autres…
    Merci à eux

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *