Quand le design des ordinateurs devient un argument de vente primordial

Donnez votre avis !
Share

Je vous ai parlé il y a quelques minutes de Sony, qui sortait le Vaio JS, un concurrent direct des iMac d’Apple.

Et oui, il se trouve que Apple fait aussi énormément de bénéfices avec ses iMac, et que les autres constructeurs aimeraient bien avoir une part de gâteau.

Quel gâteau ? (me direz vous) En fait, il y a un marché très important qui a été révélé par le boom des ventes d’iMac. Notamment chez les professionnels, où le design, la simplicité, le faible encombrement et les performances des iMac ont fait mouche. A tel point qu’aujourd’hui, on voit des dalles blanches d’Apple chez énormément d’artistes, de graphistes, d’architectes, mais bien sûr également dans pleins d’autres professions, où on avait besoin d’un ordinateur qui soit aussi compact que beau et j’irais même jusqu’à dire, qui a de la classe. Car c’est bien le même besoin qui s’est exprimé dans le secteur des ordinateurs fixe que celui qu’on a constaté progressivement dans le secteur des ordinateurs portables. Souvenez-vous : en réunion, quand une personne entrait, puis sortait son Macbook (pro ou non), il fallait alors éviter de sortir le sien (d’ordinateur), car, au vu de la différence criante de design entre un Macbook et ce qui se faisait chez les autres constructeurs, on passait pour un has-been, quelqu’un sans gout, n’ayant qu’un ordinateur lambda. La personne a succès avait un ordinateur qui renvoyait cette image de succès.

Et bien c’est pareil, dans le monde de l’ordinateur fixe. Les avocats, les artistes, ont besoin de renvoyer une image de grande classe, et ont envie que leur PC suive cette ligne esthétique. D’où les ventes d’iMac, qui explosé dans les dernieres années.

Je rajoute que le modèle monobloc de l’ordinateur contribue à l’image de classe que les iMac doivent renvoyer. L’ordinateur n’est pas divisé en plusieurs parties (un écran, une unité centrale, des enceintes, etc), mais en une seule, ce qui contribue à calmer les peurs des non-initiés à l’informatique quand à la difficulté de brancher puis d’allumer leur ordinateur.

Après, on peut toujours se dire que c’est bête d’acheter un ordinateur portable pour son look extérieur. Je répondrais à cet argument que sur le fond, je suis entièrement d’accord. Mais finalement, ce mouvement rejoint celui des voitures, des téléphones portables (cf le design de l’iPhone d’Apple !), des montres, des lunettes, des stylos (et puis tous les autres, que je ne vais pas citer), où tous les accessoires de la vie quotidienne deviennent des faire-valoir, des accessoires d’images.

Bientôt, vous verrez, les imprimantes, les lampes, les bureaux deviendront eux aussi des accéssoires d’exthétisme…

Quand les objets de la vie quotidienne deviennent des faire-valoir plus puissants et efficaces que nos propres vêtements, on se demande pourquoi, finalement, on en porte 🙂

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *