Android 3.0 Honeycomb devrait avoir besoin d’au moins un Processeur Dual Core

[ 1 ] Commentaire
Share

D’après un article de PCMag publié hier, la version 3.0 d’Android (surnommée HoneyComb) aura besoin de pas mal de puissance de processeur. Le blog cites Bobby Cha, directeur de Enspert (un constructeur Koréen) : « Le nouvel OS de Google pour les tablettes aura besoin d’un dual core ARM Cortex A9 pour fonctionner correctement. » M. Cha explique également que Honeycomb aura besoin d’une résolution d’écran de 1280×720 pixels, mais pourrait fonctionner sur les tablettes ayant une diagonale d’au moins 7 pouces. On peut donc penser que les tablettes sous Android actuellement sur le marché (dont la plus vendue est sans doute la Galaxy Tab) ne pourront pas recevoir la mise à jour vers HoneyComb. Enfin, M. Cha dit que la version 3.0 d’Android sera envoyée aux constructeur « vers la fin Janvier« .

Pour ma part, même si je ne remets pas en doute les propos de M. Cha, je reste dubitatif sur ce choix de la part de Google :

  • Pourquoi faire un OS qui serait tellement gourmand en ressources qu’ils ne fonctionnerait correctement que sur les processeurs de dernière génération ?
  • Comment vendre une tablette qui sera plus chère à cause du processeur de dernière génération alors que l’iPad va sortir en version 2 et est déjà leader ?
  • Comment peut-on croire que la tablette sera vraiment compétitive avec l’iPad alors que Bobby Cha dit qu’il faut au moins un processeur Cortex A9 pour qu’elle fonctionne correctement ?

Sachant que la lourdeur des applications sur Android va certainement augmenter (car les capacités des processeurs augmentent, donc les développeurs se cassent moins la tête à optimiser leurs applications), j’ai de gros doutes sur l’arrivée de tablettes Android vraiment très réactives sous HoneyComb. La Galaxy Tab, qui est sous Froyo, s’en sort plutôt bien, mais j’ai l’impression que Google va forcer les clients (et les constructeurs) à rester pendant encore plusieurs mois sous Android 2.x pour continuer à avoir des devices réactifs sans pour autant mettre des processeurs trop chers dedans.

Ci-dessous, les photos de l’interface d’HoneyComb publiées sur PCMag :

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>