Salesforce rachèterait en ce moment plusieurs startups Y-Combinator

Donnez votre avis !
Share

Plus tôt dans la journée d’hier, on a appris la clôture du programme Etacts. Cet arrêt est probablement le résultat d’un rachat. Depuis TechCrunch a su d’après une de ses sources que la startup venait de se faire racheter par le géant des CRM : Salesforce. Il apparaît cependant que Etacts n’est pas la seule à s’être fait racheter ce jour par Salesforce. La startup EmailOracle, basée à San Fransisco, a fait *exactement* la même annonce que Etacts. Cette petite startup permet aux utilisateurs de suivre les ouvertures de leurs mails envoyés. Ces deux startups n’ont pas annoncé le rachat « officiellement », mais les deux ont annoncé la fin de leurs services respectifs. En d’autres termes, ces clôtures sont synonymes de « bienvenue Salesforce ».  

Mise à jour : Le reporter de TechCrunch Jason Kincaid a précisé dans les commentaires que les deux entreprises pourraient ne faire qu’une en réalité. On ne sait à l’heure actuelle si cela est vrai ou non, mais cette façon de procéder ne paraît étrange pour Y-Combinator, qui a tendance à préconiser un investissement par type de produits et non pas par société. Par ailleurs les deux entreprises tournent sur le même serveur.

Quand EmailOracle a été lancé, beaucoup de gens se sont demandés si cela fonctionnerait. Le principe du service est qu’une image s’affiche dès lors que le mail envoyé est lu par le destinataire du message. Les détracteurs ont soulevé d’emblée le problème du blocage des images (notamment par les logiciels de consultation des mails, ou bien juste par les logiciels anti-virus). Eh oui : comment l’image pourrait-elle s’afficher si l’utilisateur bloque le téléchargement des images ?

Certains ont d’ailleurs dit que, si les taux d’ouverture des emails pouvaient être fiables pour l’analyse d’un grand nombre d’emails, il restait cependant trop risqué de se basé sur un tel système pour tracker des emails uniques.

Peut être est-ce la raison pour laquelle Etacts a levé des fonds auprès de poids lourds du secteurs, alors que EmailOracle fait simplement partie d’un programme d’YCombinator. Dans ce dernier cas, les investisseurs se montrent souvent bien plus généreux en conseil et en introduction aux contacts de leur carnet d’adresses. Il semblerait donc bien que EmailOracle ait bien profité de ce système, alors que dans le même temps Salesforce cherchait à acquérir des startups spécialisées dans le mail-marketing.

Qu’est-ce que cela signifie pour les utilisateurs ? Ce n’est pas forcément une mauvaise nouvelle, au contraire. Le rachat par Salesforce de Etacts et EmailOracle est même une bonne chose pour les utilisateurs de Salesforce. Ceci dit pour les utilisateurs de EmailOracle la nouvelle n’est pas toujours bien reçue, car pour continuer à utiliser leur service il leur faudra installer l’ensemble de l’offre de Salesforces. Or tous ne sont pas près à le faire.

NB : Il est par ailleurs largement discuté que Salesforce aurait racheter Seesmic, l’agrégateur social de flux.

Via RWW

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *