Pourquoi Google devrait acheter un clone de Groupon

[ 1 ] Commentaire
Share

Après se voir refuser ses propositions de rachat de Groupon (malgré les 6 milliards de dollars proposés), Google serait, d’après le New York Post en train de prospecter pour un service similaire à celui proposé par la startup basée à Chicago. Alors que cette annonce pourrait être une stratégie développée par certains concurrents plus petits que Groupon pour se faire connaître, en faisant apparaître leur nom dans les cibles potentielles de Google, il est certain que Google aurait tout de même pas mal d’avantage à effectivement chercher un service similaire à Groupon. Le mariage entre les annonces publicitaires locales et l’achat social pourrait être un gros avantage pour le géant de l’internet.

Le fait est que Google était prêt à débourser 6 milliards de dollars pour acheter Groupon, ce qui aurait été la seconde plus grosse acquisition de l’entreprise à ce jour, montre que Google connaît parfaitement ses défauts et manques et qu’il est prêt à dépenser des milliers de millions de dollars pour les combler et rester dans la course. Groupon a donc choisi de rester indépendant et de continuer à grandir, ce qui lui demandera sûrement plus que les 165 millions de dollars levés jusqu’à présent. Mais il est clair que Google n’a rien à perdre à tenter de racheter un concurrent un peu moins gros.

En effet je crois que ce serait vraiment une avancée majeure pour Google que de marier la réclame de « proximité » avec le géant de la recherche internet et spécialiste des algorithmes comportementaux de ses utilisateurs. Google n’a eu de cesse que de développer ses capacités publicitaires de proximité, avec les pages Google Places, mais il lui manque encore l’étape de l’achat pour passer au prochain niveau. Et s’il y a une chose dont Groupon a bien fait la démonstration, c’est à quel point les commerçants de proximité veulent cibler les consommateurs, et les offres de groupe sont une excellente façon de le faire.

Donc quel concurrent de Groupon Google devrait acquérir ? Amazon a récemment créé LivingSocial, pour 175 millions de dollars, ce qui s’est révélé être une erreur. Google devrait donc pouvoir convaincre Amazon de s’en défaire. Tippr est un autre service de shopping social qui a du potentiel : l’entreprise possède son propre système d’achat groupé mais son marché premier est d’aider les vendeurs et commerçants à publier, un peu comme ce qui se fait sur Groupon, leurs propres étiquettes. Cela pourrait être un bon ajustement avec Google, il suffit de lier ce service à la plate-forme de blogging Blogger et les Google Apps (destinées aux entreprises). En lice on retrouve aussi des services plus petits comme BuyWithMe, HomeRun et SocialBuy.

Comme plus d’un détracteurs de Groupon le faisait remarquer, il n’y a pas vraiment beaucoup de barrières à l’entrée en course de Gooqle dans cette activité, c’est pourquoi Groupon investi si massivement pour essayer d’atteindre une taille suffisante pour que cela devienne un avantage concurrentiel. Il n’y a que peu d’entreprises qui peuvent générer cette taille d’entreprise aussi rapidement, et Google est certainement l’un d’entre eux (Amazon, Microsoft, Yahoo et AOL sont les quelques autres qui pourrait aussi le faire). Par contre, et si Google tarde à se lancer, la surprise pourrait venir de FaceBook. Le réseau social de référence pourrait en effet choisir de créer son système d’achat de proximité sur les bases de son réseau. Ceci donnerait alors lieu à des batailles acharnées, où Groupon aura peut être du mal de tirer son épingle du jeu.

Via GigaOM

Vous serez peut-être intéressé :

Un commentaire sur ce billet

  1. Guillaume dit :

    Très bon article. Effectivement la bataille ne fait que commencer dans le secteur. Vous pouvez également retrouver toutes les offres d’achats groupés sur un agrégateur de deal. Le concept marche très bien aux US.

    @ bientot 🙂

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *