Google aurait racheté ZetaWire : un porte-monnaie pour Android

[ 4 ] Commentaires
Share

Google a fait l’acquisition d’une entreprise de paiement sur mobile, Zetawire. L’acquisition était presque passée inaperçue jusqu’à ce que des analystes du groupement 451 Group tombent sur l’annonce de l’acquisition émise par le cabinet d’avocats Fenwick and West. Pourquoi Google l’a donc joué aussi profil bas ? Quel est son intérêt dans l’acquisition d’une petite startup comme Zetawire ? La réponse paraît plutôt évidente : Google souhaite acquérir de nouvelles compétences dans le domaine en pleine expansion des téléchargements sur mobiles. Google veut créer une sorte de porte-monnaie mobile en transformant votre smartphone en porte-monnaie.    

Ce concept était d’ailleurs à la base de la PME canadienne que Google vient d’acheter. L’idée était de regrouper les paiements en ligne, la publicité, la gestion de l’identité et la carte de crédit dans une même application. En bref créer un portefeuille virtuel sur votre smartphone, et de ne pas s’arrêter à la simple transaction.

Edit de Louis : Notez au passage que c’est notamment dans cette idée que Google a mis la technologie NFC dans son Nexus S. Tout est dans le paiement local, par mobile ! Et les rumeurs de rachats de Groupon tournaient également autour de la même problématique ! Au passage, je note que Zetawire ne semble pas avoir de logo, ni de site web officiel, et que zetawire.com redirige vers http://partnerpage.google.com/zetawire.com !

Bien plus que du simple paiement :

Ça, c’est la grande différence avec les autres projets du même genre que l’on a vu sortir récemment. Même le système de NFC (near-field communications) basée sur des services dit « Isis », et porté par les opérateurs américains AT & T, Verizon et T-Mobile, ainsi que le système NFC Visa -solution fondée sur In2Pay, qui sera offert aux clients bancaires en lien avec des partenaires financiers de Visa, ne sont pas aussi complets. Ces deux derniers systèmes s’arrêtent en effet à la transaction financière sans aller au-delà.

On sent donc qu’avec ce rachat Google souhaite aller bien plus loin, et vu la conception qui est à la base de Zetawire, on peut penser que Google souhaite pouvoir assumer l’ensemble de la chaine bancaire : depuis la banque en passant par les cartes de crédit et les coupons de réductions jusqu’aux transactions en elles-mêmes.

NFC est la clé du portefeuille en ligne

NFC est une technologie qui a besoin de puces particulières pour pouvoir fonctionner. Tous les smartphones ne supportent pas cette technologie. Or il est intéressant de noter que la dernière version d’Android Gingerbread supporte aujourd’hui cette nouvelle technologie. Enfin, il permet la lecture des informations, mais pas encore leur envoi. Jeff Miles, le directeur de la direction Mobile de Google a, à ce sujet, précisé que le support complet (lecture et envoi) de la technologie NFC ne tarderait pas à arriver sur Android.

La publicité mobile en lien avec HotPot

Le portefeuille en ligne de Google pourrait aussi être intégré au nouveau programme de la société : Hotpot. Celui-ci fonctionne sur le mode de Yelp, l’application mobile qui permet de noter les lieux (restaux, bars, panorama…), mais aussi de lire les commentaires de chacun.

Google a d’ailleurs commencé à remettre des autocollants compatibles NFC dans les commerces de Portland afin d’alimenter un programme pilote. Pour utiliser le stickers il vous suffit de braquer votre smartphone dessus et vous êtes emmené directement sur la page Google Places correspondant à cette localisation.

Mettez tout cela dans une même marmite et touillez, touillez et vous obtiendrez une solution complète de « Click-through » : l’utilisateur sera « pris » en charge de A à Z, depuis sa découverte du lieu sur Google Place à son achat (selon les recommandations des uns et des autres) jusqu’à la transaction financière et l’évaluation des achats. Et puis, autre avantage, le ciblage des publicités sera d’autant plus pertinent que le consommateur/utilisateur pourra être suivi dans ses moindres déplacements.

Via RWW

Vous serez peut-être intéressé :

4 commentaires sur ce billet

  1. H4mm3r dit :

    En retard et nombriliste, la France n’a pas suivi cette annonce à sa juste valeur : http://pursuitist.com/tech/att-verizon-t-mobile-have-mastercard-visa-in-sights/

    Je pense qu’un géant publicitaire a fait un marché avec les fournisseurs de tuyau en leur disant qu’ils ne pourront pas financer leur infra en faisant payer le contenu (et ce ne sera pas lucratif) mais qu’ils pourraient directement devenir le moyen d’échange dématérialisé et sûr de la prochaine décennie s’ils y mettent le paquet.

    Seul point positif de l’histoire est que la technologie embarquée NFC est française (COCORICO) : Inside Secure (http://www.insidecontactless.com/eng/Company/Company-overview-and-positioning)

    Retrouvez l’interview sur BFM Business (http://www.radiobfm.com/podcast/podcast.php?id=11 au Jeudi 16 décembre)

    RépondreRépondre
  2. Priscilla dit :

    Bonjour

    J’ai découvert une super application, il n’y a pas si longtemps que ca grace à un ami qui m’a invité sur facebook. Il s’agit de APPOKE http://appoke.com/ qui utilise le mode de paiement PAYPAL, ce qui simplifie la transaction ainsi que l’acquisition de l’application (effectivement, on peut payer via notre appareil Android ou via le site APPOKE) . De plus, vous avez accès à énormément d’applications gratuites. L’avantage d’APPOKE est de pouvoir partager ses applications avec ses amis, recevoir des recommandations d’application ainsi que la possibilité de pouvoir inviter tous ses amis fb et twitter.

    RépondreRépondre
  3. Marie dit :

    En même temps, le paiement via mobile fait l’objet de toutes les convoitises ! Entre les « gros » du web, les banques,…Je comprends ces rachats à la pelle ! 🙂

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *