Japon – Jour 5 : Himeji et Osaka

Donnez votre avis !
Share

La nuit à la guest house Mikuniya à Miyajima a été assez courte car je n’arrive pas à dormir : la pluie est battante dehors et comme l’insonorisation est assez faible, on entend tout. Caroline n’a pas bien dormi non plus, car elle ne s’est endormie qu’à 1h30 du matin.

Vers 7h30 du matin, nous partons prendre le petit déjeuner, l’avantage c’est que la guest house offre le petit dej et qu’il y a un choix énorme : une demi douzaine de types de céréales différentes, plusieurs jus différents, des tartines de pain de mie, de la confiture, bref, on a l’embarras du choix. On se fait notre petit dej nous même (et il faut faire la vaisselle en partant), mais c’est toujours sympa de manger à quelque chose dont on a l’habitude.

Une fois sortis du petit déjeuner, nous prenons quelques minutes pour prendre des photos de la guest house, car elle est vraiment superbe.
Japon - Miyajima Guest House Mikuniya
Japon - Miyajima Guest House Mikuniya
Japon - Miyajima Guest House Mikuniya
Japon - Miyajima Guest House Mikuniya
Japon - Miyajima Guest House Mikuniya

Après avoir rangé la chambre et s’être brossés les dents, nous partons, il est environ 8h40, rejoindre l’embarquadère pour prendre le ferry. Les touristes ne sont pas encore là, mais les daims sont déjà réveillés, donc on a l’impression d’être quasiment tout seuls avec eux !
Japon - Miyajima
Japon - Miyajima
Japon - Miyajima
Japon - Miyajima

Sur le chemin nous voyons que c’est marée basse et qu’il est possible d’accéder au Torii Flottant ! Chose que nous n’avions pas pu complètement faire la veille au soir (malgré avoir mis nos chaussures dans l’eau). Donc nous en profitons, et même si nous avons nos valises avec nous, nous descendons sur le sable afin d’aller toucher le torii comme le veut la tradition. C’est super, on peut prendre plein de belles photos, on est bien content d’avoir pu les faire. Sur le torii, les gens incrustent des pièces dans les petits coquillages.
Japon - Miyajima Torii Shrine low tide
Japon - Miyajima Torii Shrine low tide
Japon - Miyajima Torii Shrine low tide
Japon - Miyajima Torii Shrine low tide
Japon - Miyajima Torii Shrine low tide
Japon - Miyajima Torii Shrine low tide
Japon - Miyajima Torii Shrine low tide
Japon - Miyajima Torii Shrine low tide
Japon - Miyajima Torii Shrine low tide
Japon - Miyajima Torii Shrine low tide
Japon - Miyajima Torii Shrine low tide
Japon - Miyajima Torii Shrine low tide
Japon - Miyajima Torii Shrine low tide
Japon - Miyajima Torii Shrine low tide
Japon - Miyajima Torii Shrine low tide
Japon - Miyajima Torii Shrine low tide

Nous repartons vers l’embarcadère, et après avoir pris le ferry de 9h25, nous nous rendons à la gare JR où nous parvenons à attraper le train pour Hiroshima de 9h49.

Japon - Miyajima Ferry
Japon - Miyajima Ferry
Japon - Miyajima Ferry
Japon - Miyajima Ferry
Japon - Miyajima Ferry
Japon - Miyajima Ferry
Japon - Miyajima Ferry
Japon - Miyajima Ferry
Japon - Miyajima Ferry
Japon - Miyajima Ferry
Japon - Miyajima Ferry

A Hiroshima, nous prenons le premier Shinkansen disponible qui part vers Himeji. Nous tentons de faire réserver les billets (car il nous semble que les billets réservés sont dans des wagons dont les sièges sont meilleurs, alors que les wagons pour voyageurs sans réservation ont des sièges plus petits), mais le guichetier semble nous dire qu’avec nos JR pass, il n’y a pas besoin de réserver (ce qui est vrai, et on se dit qu’il est juste fainéant).

Sauf qu’une fois le train parti avec nous dedans, le contrôleur nous annonce que nous n’avions pas le droit de monter dans ce train, car c’est NOZOMI et que celui là n’est pas compris dans notre JR Pass (nous n’étions pas au courant). Pour autant, le contrôleur n’est pas méchant, et nous demande juste de descendre à la station suivante. Donc nous descendons à Okayama, et nous prenons le Shinkansen suivant (qui va également à Himeji, et qui n’est pas un NOZOMI donc on a le droit de le prendre avec notre pass), et il est là juste 6 minutes plus tard que notre précédent train, donc nous n’avons pas perdu beaucoup de temps !

Arrivés à Himeji, nous souhaitons visiter le château d’Himeji, (dit Château du Héron Blanc) car il est considéré comme le plus beau château du Japon ; mais il pleut assez fort et nous n’avons pas non plus beaucoup de temps car nous devons passer le reste de l’après-midi à Osaka.

La pluie ne faiblissant pas, nous décidons de marcher quand même le kilomètre qui nous sépare du château en espérant que la pluie se sera arrêtée d’ici là… Mais évidemment, la pluie ne s’arrête pas et on est assez trempés (et nos valises aussi, parce que toutes les consignes de valises étaient occupées), donc on prend quelques photos devant l’entrée (j’ai les lunettes complètement trempées sur les photos) et on repart.
Japon - Himeji Chateau Pluie
Japon - Himeji Chateau Pluie
Japon - Himeji Chateau Pluie
Japon - Himeji Chateau Pluie
Japon - Himeji Chateau Pluie

C’est là qu’on se dit qu’on aurait bien fait d’emporter des parapluies, mais justement on était venu en novembre au Japon car c’est théoriquement un des mois de l’année les moins pluvieux !

Après le court passage devant le château d’Himeji, nous reprenons le Shinkansen jusqu’à Osaka. Arrivés à Osaka, je reprend mon appli GPS, je lui demande de nous indiquer l’auberge Ark Hostel où nous avons réservés (l’appli connait bien un Ark Hotel), et nous nous rendons à l’endroit indiqué sur l’appli. Sauf qu’à l’endroit indiqué, c’est l’Ark Hotel et non pas l’Ark Hostel ! Donc nous nous sommes complètement trompés d’endroit… On reprend nos papiers et on réussit à trouver où aller, donc on reprend le métro de Osaka… sauf qu’on se trompe de ligne de métro et on se retrouve trop loin. Il faut donc rebrousser chemin, bref, on aura passé une petite heure dans le métro d’Osaka avant d’arriver à la bonne station… (on aura été bien nuls sur ce coup là)

Nous arrivons à l’auberge un peu en avance (vers 14h45), or ils ne permettent le checkin qu’à 15h, donc nous devons attendre sur place une quinzaine de minutes.

Une fois le checkin fait, nous partons vers le Umeda Sky Building. Malheureusement nous commençons à avoir vraiment mal à la plante des pieds, Caroline a mal à son genou droit à cause de la marche de la veille, donc nous n’avons pas vraiment fière allure. Surtout qu’Osaka est une ville surtout pensée pour les voitures, donc il y a des distances assez grandes entre chaque arrêt de métro.

Nous prenons le métro, puis marchons une grosse quinzaine de minutes avant d’atteindre le Umeda Sky Building. Il n’est vraiment pas à côté de la gare d’Umeda, et celle-ci est un vrai dédale de couloirs, et ce n’est pas toujours parfaitement indiqué (c’est là qu’on se dit que Châtelet-Les Halles c’est pas si mal fait).

Nous montons au jardin suspendu du building puis à l’observatoire du 40e étage afin de prendre des photos d’Osaka d’en haut.
Japon - Osaka Umeda Sky Building
Japon - Osaka Umeda Sky Building
Japon - Osaka Umeda Sky Building
Japon - Osaka Umeda Sky Building
Japon - Osaka Umeda Sky Building
Japon - Osaka Umeda Sky Building
Japon - Osaka Umeda Sky Building
Japon - Osaka Umeda Sky Building
Japon - Osaka Umeda Sky Building
Japon - Osaka Umeda Sky Building
Japon - Osaka Umeda Sky Building
Japon - Osaka Umeda Sky Building

Honnêtement, c’est pas génial car la ville d’Osaka n’est pas la plus jolie qui existe… Mais c’est sans doute mieux la nuit tombée.
Japon - Osaka View From the Umeda Sky Building
Japon - Osaka View From the Umeda Sky Building
Japon - Osaka View From the Umeda Sky Building
Japon - Osaka View From the Umeda Sky Building
Japon - Osaka View From the Umeda Sky Building
Japon - Osaka View From the Umeda Sky Building
Japon - Osaka View From the Umeda Sky Building

On redescend de l’Umeda Sky Building, et Caro souhaite qu’on fasse un tour au magasin Uniqlo du centre commercial « Daimaru » (qui se trouve au dessus de la gare JR Umeda, juste en contrebas du Umeda Sky Building) afin de voir si elle ne trouve pas une doudoune légère pour éviter d’avoir froid. Avant d’y arriver, on va mettre encore un bon quart d’heure à trouver par où entrer, comment y accéder (c’est au 13 étage), sans parler du fait que j’ai la plante des pieds qui me brûle à chaque pas. Chez Uniqlo, les prix japonais sont un peu plus intéressants qu’en France, mais ce n’est pas la panacée non plus (sans doute déjà car ils n’ont que 8% de TVA alors qu’en France on a 20%). Finalement on n’achète rien car le modèle que Caroline voulait n’est pas disponible.

On se rend ensuite directement à la station Namba, afin de visiter le quartier animé d’Osaka qui se situe entre Shinsaibashi et Namba. On commence par la galerie Ebizu Bashi qui ressemble aux passages abrités de Paris mais en tout neuf…
Japon - Osaka Ebizu Bashi
Japon - Osaka Ebizu Bashi

Puis on remonte vers le petit temple Hozen-Ji, très joli car éclairé par des lampions et perdu dans une petite ruelle entre deux deux galeries illuminées et criardes.
Japon - Osaka temple Hozen-Ji
Japon - Osaka temple Hozen-Ji
Japon - Osaka temple Hozen-Ji
Japon - Osaka temple Hozen-Ji
Japon - Osaka temple Hozen-Ji

On atteint la galerie Sennichimae, dans laquelle on trouve notamment des magasins de jeu d’arcade, avec plein de gens jouant tous cote-à-cote sur des bornes d’arcade. Ce qui est bizarre c’est que la moyenne d’âge n’est pas du tout jeune, et il y a plein de quadragénaires et quinquagénaires en train de jouer.
Japon - Osaka Sennichimae
Japon - Osaka Sennichimae
Japon - Osaka Sennichimae

On re-rentre ensuite dans une autre ruelle (parallèle à la précédente) OzenJi Yokocho, qui présente un Osaka d’un autre âge… mais surtout des petits restaurants proposant du bœuf de Kobe, donc d’un standing hors de portée pour nous.
Japon - Osaka OzenJi Yokocho
Japon - Osaka OzenJi Yokocho
Japon - Osaka OzenJi Yokocho
Japon - Osaka OzenJi Yokocho
Japon - Osaka OzenJi Yokocho
Japon - Osaka OzenJi Yokocho
Japon - Osaka OzenJi Yokocho
Japon - Osaka OzenJi Yokocho

Puis on arrive à l’allée Dotombori, dans laquelle on trouve plein de restaurants et de rabatteurs vendant des boules de takoyaki (boulettes de poulpes), on parvient à trouver Kuidaroe Taro, le clown battant son tambour depuis 60 ans. Nous avons de la chance, car quelque fois ils l’emmènent en tournée et du coup il n’est pas là.
Japon - Osaka Dotombori
Japon - Osaka Dotombori
Japon - Osaka Dotombori
Japon - Osaka Dotombori

On achète une petite assiette de takoyaki et on part les manger juste en contre bas Tazamon Bashi, en remontant la galerie Sennichimae. En remontant la promenade Mido-Suji dori jusqu’au pont suivant Ebizu Bashi, où l’on prend en photo la Dotombori Gawa (la porte donnant accès la galerie de Shinsaibashi et entourée par des néons). On verra d’ailleurs à côté l’énorme panneau lumineux à l’effigie de Glico, avec le dessin d’un mec en train de courir, qui est devenu emblématique du quartier depuis le temps qu’il est là.
Japon - Osaka Sennichimae Dotombori Gawa Glico
Japon - Osaka Sennichimae Dotombori Gawa Glico
Japon - Osaka Sennichimae Dotombori Gawa Glico
Japon - Osaka Sennichimae Dotombori Gawa Glico
Japon - Osaka Sennichimae Dotombori Gawa Glico
Japon - Osaka Sennichimae Dotombori Gawa Glico
Japon - Osaka Sennichimae Dotombori Gawa Glico
Japon - Osaka Sennichimae Dotombori Gawa Glico
Japon - Osaka Sennichimae Dotombori Gawa Glico
Japon - Osaka Sennichimae Dotombori Gawa Glico
Japon - Osaka Sennichimae Dotombori Gawa Glico
Japon - Osaka Sennichimae Dotombori Gawa Glico
Japon - Osaka Sennichimae Dotombori Gawa Glico

Notre tour de ce quartier est enfin fini, donc nous remontons jusqu’à Shinsaibashi par la galerie du même nom afin de reprendre le métro et rentrer à l’auberge de jeunesse.

Japon - Osaka Shinsaibashi
Japon - Osaka Shinsaibashi

Une fois sur place, il fait nuit et nous n’avons pas envie d’aller encore chercher un restaurant, alors nous nous prenons des nouilles lyophilisées dans un Family Mart, que nous mangerons dans la cuisine de l’auberge. Par contre, pendant qu’on mange à l’auberge, on rencontre pas mal de gens souhaitant discuter avec nous (c’est le principe d’une auberge de jeunesse, mais de là à discuter jusqu’à minuit, c’était pas prévu), et on fini par aller se doucher et se coucher aux alentours de minuit.

Tous les billets de ce voyage au Japon

Vous serez peut-être intéressé :

  • Japon – Jour 10 : Kyoto Centre : Palais Imperial et Nijo-jo
    Reveil assez tardif par rapport aux jours précédents. On prend notre petit dej dans la chambre, puis nous faisons le checkout (nous changeons de chambre pour ce soir, passant de lits superposés à un l...
  • Japon : Jour 17 : Tokyo : Omotesandō et Odaiba
    On se lève vers 8h00, tranquillement. On mange notre petit dej dans la chambre (l'auberge de jeunesse ne propose pas de petit dej), puis on range nos valises. On fait le check out vers 9h30, après quo...
  • Japon – Jour 12 : Lac Kawaguchi et Kamakura
    Ce matin, on se lève vers 7h40. La nuit a été calme, même si notre chambre donne sur la rue et qu'on entend vraiment très bien les voitures/camions passer très vite, comme si la fenêtre était ouverte....
  • Japon – Jour 6 : Koyasan
    Après une bonne nuit dans le dortoir de l'auberge de jeunesse d'Osaka (contre toute attente, personne n'a fait beaucoup de bruit avant 8h), nous prenons un rapide petit-dej à partir de ce qu'on avait ...
  • Japon – Jour 4 : Hiroshima et Miyajima
    Après un réveil un peu tardif (7h45) et un petit déjeuner léger (juste un chocolat chaud) pris dans la cuisine de l'auberge, nous partons à pied pour le parc de la paix avec le musée du Mémorial pour ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *