La Fnac annonce le Fnacbook, son concurrent du Kindle d’Amazon

[ 4 ] Commentaires
Share

De la même façon qu’Amazon avec son Kindle, Fnac entends proposer à ses clients un support de vente et de lecture des « produits culturels » de type tablette à encre électronique, appelée Fnacbook. D’après les spécifications techniques disponibles, elle aurait été conçue par Sagem Wireless, aurait un écran de 6 pouces tactile, une mémoire allant de 2Go (de base) à 16Go (via extension par carte microSD), et enfin elle aurait un accéléromètre. Niveau formats lus, on retrouve entre autre PDF, MP3, HTML, JPG, PNG et TXT.    

D’après Clubic :

La liseuse FnacBook permettra bien évidemment à ses utilisateurs d’accéder à la librairie numérique de Fnac.com qui propose à l’heure actuelle 80 000 ouvrages et 750 bandes dessinées : l’appareil sera par ailleurs commercialisé avec 50 livres inclus, parmi lesquels Les Fleurs du mal de Baudelaire et La Métamorphose de Kafka, en somme, quelques classiques avant de devoir passer à la caisse.

Proposé en précommande au prix de 199 euros – pour une livraison à partir du 10 novembre – le lecteur de livres électroniques FnacBook pourrait clairement venir concurrencer le Kindle, d’une part grâce à une interface tactile qui parle de plus en plus au consommateur, et d’autre part grâce à une offre de livres électroniques en langue française, là où la liseuse d’Amazon propose majoritairement du contenu en anglais. Le tout pour un encombrement similaire, les deux appareils disposant un écran d’une taille de 6 pouces, et pesant 140 grammes.

Quand j’ai vu cette news, j’ai d’abord pensé à la mode de la dépense inutile, à un n-ième projet visant à faire un buzz éphémère, à la Orange qui s’amuse à faire croire qu’ils sont capable de proposer un concurrent de l’iPad. Cette manie de vouloir toujours copier ce que font les plus grand, même si dès le départ on entrevoit que c’est voué à un échec à court terme, et donc que ce n’est pas grand chose d’autre que de prendre les clients potentiels pour des idiots.

Et puis, je me suis dis que la Fnac était une enseigne désormais implantée dans plusieurs pays d’Europee t avait cela de mieux qu’Amazon, et qu’elle n’était pas juste franco-française de surcroît, tout en ayant une petite dimension internationale : de la même façon que le développement de photos numérique est très rentable par « bornes physiques », je pense qu’il peut tout à fait y avoir un marché pour les « bornes physiques » de vente de contenus électronique pour des Fnacbook.

Evidemment, tout dépend du prix, mais je sais que si le design ressemble effectivement à celui de la photo, je trouve qu’il est déjà visuellement réussi, et peut-être plus attractif que le Kindle (quoi que la nouvelle version est sympa). Ensuite, si la Fnac propose des forfaits de type 1€ la BD électroniques sur son Fnacbook si on a acheté la BD physique dans une Fnac, je pourrait vraiment être tenté.

Et puis, à voir, mais quand je vois la quantité de contenus écrits que je lis actuellement dans les transports sur mon smartphone, peut-être qu’une tablette permettant de m’abîmer un peu moins les yeux (encre électronique + écran plus grand) ne serait pas une mauvaise chose.

Vous serez peut-être intéressé :

4 commentaires sur ce billet

  1. Dr.pepper dit :

    Exacte, quand ont n’a inventer le « meilleur »; il est en effet très compliqué de faire mieux 😀

    RépondreRépondre
  2. Jean dit :

    Pourquoi aurai-je besoin d’avoir 50 livres sur une liseuse? Je peux seulement lire quelques pages d’un livre dans le métro. Pourquoi aurai-je besoin d’une liseuse qui est encore plus chère que le Kindle si en plus les livres coûtent le même comme sur papier? Et si en plus je peux lire des livres sur mon G1?

    RépondreRépondre
  3. Pourquoi aurai-je besoin d’une liseuse qui est encore plus chère que le Kindle si en plus les livres coûtent le même comme sur papier? Et si en plus je peux lire des livres sur mon G1?

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *