Blackberry Playbook : simple rival de l’iPad d’Apple ou vraie révolution ?

Donnez votre avis !
Share

RIM a finalement anoncé sa tablette Blackberry cette semaine, et on doit bien avouer que celle-ci a l’air beaucoup plus intéressante que le Blackberry Torch lui aussi récemment annoncé (mais qui n’est qu’une pale copie d’un Palm Pre). D’abord, il faut noter que RIM ne s’aventure pas trop à comparer le Playbook à l’iPad. Le communiqué de presse insiste lourdement sur son côté « business » (qui reste le segment de marché historique des Blackberrys), en citant les « fonctionnalités de sécurité avancée », ainsi que « compatibilité plugNplay avec les standards d’entreprise », et une toute nouvelle plateforme de développement orientée vers les DSI. Au passage c’est plutôt intelligent : cela cible un vrai besoin au sein des entreprises, tout en évitant soigneusement de se mettre directement en face d’Apple.

Darrell Etherington, sur GigaOM, pense que RIM n’a pas créé le Playbook pour investir le marché grand-public. Il l’a fait en y étant contraint, car sinon, Apple raflait également les utilisateurs professionnels. Et comme une tablette s’est rapidement révélée être utile au sein des entreprises, les clients professionnels sont d’ores et déjà en train de s’équiper en iPad (vu que l’iPad est seul sur ce marché). Il est probablement vrai que beaucoup auraient préfèré une tablette Blackberry, et c’est la raison pour laquelle RIM s’est bougé les fesses pour sortir la sienne.

RIM aura peut-être réussi à réduire l’hémoragie de clients en annonçant assez tôt sa tablette, mais n’a pas pour autant réussi à rattraper Apple en ce qui concerne le marché grand public. D’abord, Apple et d’autres constructeurs concurrents savent exactement ce qu’ils présenteront dans environ 6 mois, ce qui leur permet facilement de planifier des mises-à-jour de gamme qui surpasseront en caractéristiques celles du Playbook (qui ne sort pas tout de suite, rappelons-le : RIM dit qu’elle sera commercialiée début 2011). Ensuite, les clients pas encore partis chez Apple savent que les mises-à-jours de gamme d’Apple sont annuelles (au moins), donc même si pour l’heure le Playbook arrive à faire compétition avec l’iPad, ils savent que d’ici 6 à 10 mois, l’iPad aura probablement repris une sévère longueur d’avance. Par exemple avec une nouvelle version d’iPad (un iPad 2) avec Retina Display, FaceTime, camera frontale/dorsale, juste au moment où ils pourront enfin avoir le PlayBook en main.

Même si le Blackberry Playbook est lancé avec un très bon SDK, et que le Blackberry App World reçoit une nouvelle version le rendant beaucoup plus attractif pour les utilisateurs, Apple reste leader sur le marché des applications grand-public (rattrapé par Android, mais Blackberry reste très très loin derrière). Donc quoi qu’il arrive, RIM a encore pas mal de retard sur Apple à ce niveau.

Le Playbook est-il révolutionnaire ? Non, mais le Playbook était une obligation pour RIM s’il ne voulaient pas voir s’envoler chez Apple tout un segment de marché historiquement détenu.

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *