Wikipédia pense au P2P et à SwarmPlayer pour distribuer ses vidéos

[ 1 ] Commentaire
Share

Dans l’idée de faire diminuer les coût de bande passante pour la vidéo, Wikipédia expérimente la technologie BitTorrent. Comme Michael Dale l’a expliqué dans une annonce, « un problème potentiel avec l’augmentation de l’usage dela vidéo sur les sites de Wikimédia est que la vidéo est bien plus chère à distribuer que le texte et les images dont Wikipédia est composé. Il est probable que les coûts de bande passante consomment tout le budget de la fondation ou finisse par ne laisser que peu de ressources pour d’autres projets ou programmes. Pour cette raison il est important de commencer à explorer et expérimenter de futures solutions de plateforme de distribution et partenariats. »

Un de ces partenariats se ferait avec le consortium P2P-Next, un projet européen dont le player opensource SwarmPlayer V2.0 aidera à réduire les coûts de distribution de vidéo en partageant leur distributon (je rappelle au passage que le P2P est déjà salvateur pour d’autres sites, comme WikiLeaks, ou potentiellement des sites de streaming vidéo comme Youtube et Dailymotion).

SwarnPlayer est un addon pour Firefox qui permet aux utilisateurs de Wikipédia de partager très simplement leur bande passante en upload pour servir les vidéos à d’autres utilisateurs. L’addon fonctionne également avec la librairie HTML5 Kaltura et url2torrent.net.

Si vous allez sur Wikipédia sans SwarmPlayer, la vidéo est distribuée depuis le server normal. Mais avec SwarnPlayer installé, le .torrent est demandé au serveur, puis téléchargé, et la vidéo se télécharge via BitTorrent. Pour s’assurer du visionnage correct de la vidéo (au cas où il n’y aurait pas d’utilisateur partageant la vidéo sur BitTorrent au moment où on veut y accéder), un mecanisme de repassage sur le processus classique est prévu.

Le plugin SwarmPlayer peut être configuré pour limiter la bande passante d’upload utilisée. De façon générale, utiliser le plugin permet d’aider à distribuer les vidéos tout en en hébergeant certaines (c’est à dire en maintenant une quantité de seeders non nulle).

Edit de Louis : Tout comme pour BitLet (dont je vous invite à lire l’article suivant : BitLet.org montre que le P2P viendra peut-être au secours des services de partages de vidéos tels Youtube ou Dailymotion), le P2P fait des émules pour ce qui est de la distribution de vidéo. Hé oui, finalement, le P2P pourrait bien ne pas être QUE un instrument de piratage, mais également la techno du futur ! Qui l’eut crû ? L’avantage avec cette annonce, dont j’espère qu’elle se concrétisera avec SwarmPlayer, c’est que si Wikipédia utilise le P2P, il va devenir compliqué de le filtrer, parce que filtrer le P2P reviendra à filtrer Wikipédia, ce qui serait un petit peu contre-productif… J’en connais qui vont s’arracher les cheveux 🙂

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *