Avec ChoiceVendor, LinkedIn complète son offre d’aide à la décision

Donnez votre avis !
Share

Pour une entreprise fondée à la fin de l’année 2002, LinkedIn a été plutôt inactif sur le front de l’acquisition. Cette année semble donc marquer un tournant dans la stratégie adoptée par l’entreprise. C’est en effet la seconde acquisition de l’année -et de son histoire- pour LinkedIn. A peine 6 semaines après le rachat de mSpoke, une entreprise de recommandation technologique, LinkedIn annonce le rachat d’une entreprise spécialisée dans les réseaux sociaux professionnels : ChoiceVendor.

Basée à San Fransisco, ChoiceVendor est une startup qui propose des reviews sur les services B2B dans plus de 70 catégories, dans l’ensemble des Etats américains.

Comme pour le rachat de mSpoke, les conditions financières sont restées confidentielles. D’après la rumeur, LinkedIn aurait racheté cette entreprise avant tout pour ses équipes. C’est tout du moins ce que le CEO Jeff Weiner a déclaré : « Notre acquisition est dans la droite ligne de notre ambition de construire chez LinkedIn une équipe de classe mondiale. Nous étions admiratifs du travail de Yan-David -Erlich-, Rama -Ranganath-, et de la talentueuse équipe de ChoiceVendor, nous sommes donc aujourd’hui ravis de les voir rejoindre nos rangs ».

Yan-David Erlich a été le co-fondateur et PDG de ChoiceVendor. Avant ChoiceVendor, il a été un entrepreneur à Battery Ventures et le créateur (puis le PDG) de Mogad/Social.IM. Cette dernière a été en rachetée en 2008 par iSkoot. Encore avant cela, il a occupé des positions d’ingénieur chez Microsoft et Google.

Rama Ranganath, avant d’être le VP of Engineering de ChoiceVendor, a fait partie d’une des premières équipes d’Adsense. Et encore avant cela, il a travaillé chez Microsoft.

D’après l’annonce publiée sur le site de ChoiceVendor, celle-ci devrait arrêter nette toutes ses activités. LinkedIn, de son côté, affirme avoir largement dépassé le nombre de 15 millions de membres et espère pouvoir dépasser la barre des 900 employés d’ici la fin de l’année. La rumeur court depuis longtemps sur le fait que l’entreprise serait entrain de préparer une OPA, mais rien jusqu’à présent n’a été confirmé ni annoncé.

Edit de Louis : Je trouve vraiment intéressant ces rachats de la part de LinkedIn. On remarque que les sociétés rachetées sont vraiment complémentaires à l’activité de LinkedIn (même si officiellement, LinkedIn rachète surtout les équipes…). mSpoke recommendait des technologies (or, le choix de la bonne technologie est déterminant pour le budget d’un gros projet), donc le secteur d’activité de cette société entre tout à fait dans la cible visée par LinkedIn. De la même façon, ChoiceVendor, en proposant des review de services B2B permet aux décideurs de mieux faire leur choix. Donc on peut entrevoir la stratégie de LinkedIn, qui s’articule autour de l’offre de service aux décideurs, et on peut penser que LinkedIn se voudra être d’ici quelques années LE Facebook du monde professionnel et (hautement) qualifié, avec des services annexes d’aide à la décision (pourquoi pas imaginer un rachat de NetVibes comme tableau de bord flexible de ses indicateurs ?).

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *