Ventes de Macs supérieures à celle des PC en entreprise en juin

[ 4 ] Commentaires
Share

Je ne me réjouis pas grandement de parler aussi souvent des Macs, même si je trouve que leur bonne forme est entièrement mérité (en fait, je suis plutôt déçu par la quasi-totalité des constructeurs qui ne sont pas capables de rattraper Apple, faute déjà de le devancer), mais je continue de rendre à Jobs ce qui appartient à Jobs, et force est de constater que la stratégie d’Apple finit par porter ses fruits, au vu des derniers chiffres publiés par Needham & Co.’s Charlie Wolfe. D’après eux, et à l’inverse de ce à quoi on s’attend habituellement, les ventes de Macs ont augmenté de 35% comparé à une augmentation globale du marché de 20%. Wolfe notes également que les ventes de Macs pour les organismes gouvernementaux ont augmentée de 200%, soit 16 fois plus que la moyenne du marché (12%).  

Comme on peut le voir sur le graphique ci-dessous, les chiffres parlent d’eux-même.

Cependant, et parce que on peut être honnête également, je pense que le marché des Macs est bien moins volumineux que « le marché global » (qui représente Macs + PCs), et donc qu’en volume, il est bien plus facile d’augmenter de 200% que de 12% (et si ça se trouve, les 12% d’augmentation représentent davantage d’unités vendues que les 200% d’augmentation).

Pour autant, et c’est à mon avis le point le plus important, l’arrivée des Macs dans le milieu professionnel commence à devenir significative (elle l’était déjà, mais dans seulement certains secteurs, comme le graphisme, le design ou le marketing), et son utilisation au sein du bureau commence doucement à se démocratiser. Entre autre parce que les gens en ont chez eux, et donc ils trouvent plus simple d’avoir la même chose sur leur lieu de travail.

Or, si Apple se démocratise sur les lieux de travail, c’est un marché colossal (je pèse mes mots) qui va s’ouvrir à Apple (et se fermer à Microsoft). Si on considère que le marché professionnel est un marché de longue durée, c’est donc une énorme victoire qu’est en train d’infliger Apple a toute l’industrie des constructeurs de PC.

Mais j’en vois déjà venir, qui me diront que celà ne se produit que dans les petites et moyennes entreprises.

Pas de chance, il y a un deuxième graphique, pas beaucoup plus réjouissant pour les Dell, HP et autres Lenovo :

Et oui : même dans les grandes entreprises, la croissance est bien plus forte pour les macs que pour les PC (mais encore une fois, je répète qu’on ne parle que de croissance, pas de volumes). Cette croissance a au moins le mérite de suggérer une chose : les constructeurs vont devoir sérieusement se réveiller, sinon chaque trimestre va être un peu plus difficile à annoncer aux actionnaires que le précédent…

Vous serez peut-être intéressé :

4 commentaires sur ce billet

  1. Adam dit :

    « D’après eux, et à l’inverse de ce à quoi on s’attend habituellement, les ventes de Macs ont augmenté de 35% comparé à une augmentation globale du marché de 20%. »

    Il est très fréquent que la croissance des ventes de Macs surpasse celle du marché. Entre 2005 et 2008, c’était le cas pratiquement tous les trimestres.

    http://news.cnet.com/8301-13579_3-10070371-37.html

    Contrairement aux autres, Apple ne diminue pas le prix de ventes de ses machines pour gagner des parts de marché. Leur prix de vente moyen est plus élevé que celui des machines concurrentes et reste à peu près stable. Logiquement, la part de marché du Mac exprimée en chiffre d’affaire est plus importante que la pdm en volume. Et comme expliqué dans le billet les ventes de Macs demeurent modestes par rapport au volume du marché global. Mais leur croissance permet de gagner lentement des parts de marché.

    Apple’s Mac leads sales growth as PC market begins to recover

    « Pour autant, et c’est à mon avis le point le plus important, l’arrivée des Macs dans le milieu professionnel commence à devenir significative »

    À mon avis elle n’est pas significative. Apple est concentré sur les ventes aux particuliers, dans l’enseignement, et dans une certaine mesure aux PME, mais le marché des entreprises est largement dominé par Microsoft. L’iPhone arrive s’y faire une place, beaucoup plus facilement que le Mac. Les 200% de croissance des ventes dans le secteur gouvernemental au mois de juin 2010, par exemple, sont mesurés par rapport aux chiffres de l’an dernier et s’expliquent par les difficultés rencontrées par Apple en 2009. En juin 2009, les ventes de Macs étaient en chute de 66,9% dans ce secteur, à cause de la crise économique. Après une année de crise, les ventes semblent rebondir en 2010 mais rien ne prouve que les ventes en volume soient très élevées. Il faudrait les comparer à celles de 2008 pour voir le taux de croissance sur deux ans.

    Apple’s Mac leads sales growth as PC market begins to recover

    RépondreRépondre
  2. H4mm3r dit :

    Tant qu’il n’y a pas un graphique sur les parts de marché en pourcentage, ça ne donne pas vraiment d’informations.

    RépondreRépondre
  3. H4mm3r dit :

    De plus, quand on parle Apple, on sait qu’on parle de Mac OS X mais PC tu peux mettre n’importe quoi dessus. Peut-être qu’Apple mange les parts de marché des Linux Clients qui n’ont jamais vraiment su percer la barrière du bureau…

    RépondreRépondre
  4. Louis dit :

    @Adam: Merci pour ton billet détaillé, tes infos m’intéressent (si tu en as d’autres comme ça, n’hésites pas, je suis preneur).

    Sur Apple qui ne vise pas les entreprises, j’ai lu ce matin un billet très intéressant chez GigaOM, que je te recommande : Apple Doesn’t Target Markets. It Targets People.

    @H4mm3r: Je suis d’accord avec le fait que comparer des croissances est idiot, c’est d’ailleurs ce que j’avais noté dans mon billet. Mais bon, je crois que c’est peine perdue de tenter de l’expliquer aux journalistes…

    @H4mm3r: Humm, je ne sais pas, mais c’est bien possible. Je commence à penser que Apple se place sur le marché du « Linux niquel/pas geek », ce qu’Ubuntu essaie de plus en plus d’atteindre avec le nouveau thème, ce qui validerait ton propos.

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *