Travailler chez Google ou chez Facebook ? Un ancien employé compare les deux entreprises

[ 1 ] Commentaire

Sur le site de questions/réponses Quora, un ancien employé ayant travaillé précédemment chez Google et travaillant désormais chez Facebook (depuis 2007) donne son avis sur les différences qui existent entre Google et Facebook.    

I’ve done both, and enjoyed both experiences. I left Google 3 years ago, after having been there for 4 years.

A lot depends on your personality, and the kind of culture you like. I’ll try to highlight the key similarities and differences. But, the short answer is you should come work at Facebook. Send me your resume 🙂

There are a lot of things this post doesn’t cover. My experience at Google is 3 years out of date (and partially based on what I hear from friends who are still there). Feel free to ask follow-up questions in the comments, and I will edit my response accordingly.


Google is like grad-school. People value working on hard problems, and doing them right. Things are pretty polished, the code is usually solid, and the systems are designed for scale from the very beginning. There are many experts around and review processes set up for systems designs.

Facebook is more like undergrad. Something needs to be done, and people do it. Most of the time they don’t read the literature on the subject, or consult experts about the « right way » to do it, they just sit down, write the code, and make things work. Sometimes the way they do it is naive, and a lot of time it may cause bugs or break as it goes into production. And when that happens, they fix their problems, replace bottlenecks with scalable components, and (in most cases) move on to the next thing.

Google tends to value technology. Things are often done because they are technically hard or impressive. On most projects, the engineers make the calls.

Facebook values products and user experience, and designers tend to have a much larger impact. Zuck spends a lot of time looking at product mocks, and is involved pretty deeply with the site’s look and feel.


Google is really big. There are multiple teams doing the same thing and don’t know about each other. There are teams that strongly believe that other teams should not exist. There are giant sections of Google that have been described as « non-Google » because of culture drift and acquisitions. When you go to the holiday party, you will not know 95% of the people there.

Facebook is much smaller, and while you won’t know everyone (or even the majority), you will probably recognize 25% of the engineers. There is sometimes duplication of work, but it is almost always intentional. Facebook is growing, and there is no reason to believe that the problems at Google wont start showing up, but it has not happened so far.

Because of its size, Google can place big bets, and try ambitious world-changing things. A project that makes a 10s of million dollars is not interesting enough for them to even try. There are many ambitious projects, most of which fail, but the successes are pretty inspiring. They can support world-class research into anything computer-science related, and beyond. So if being at the frontier of computer science is what you want, and you are good enough to convince the Google management structure to not place you into one of the many critical but not very interesting teams, Google might be the place for you.


Google has some amazing engineers. There are people at Google that have made the computer industry into what it is today. It is very unlikely that you will work with, or interact with those people. In general, the quality of the people you work with will still be very high, especially if you find yourself in one of the core teams (Search or Ads). There is a good number of academics, and Googlers are often seen presenting their work at top-tier conferences.

There is also (according to my friends at Google) a noticeable number of people that should have never been hired, and the company seems reluctant (or unable) to remedy that. But, in general, Google has very smart people, who are experienced, passionate, and do good work.

Facebook engineers are typically younger, and many are less experienced. There are only 400 of them, and Facebook is much more willing to fire people. So I would say the median quality of engineers at Facebook is higher, but Google has some strong outliers.


Because Google is so big, management plays a much bigger role. There are many VPs, directors, managers (not all technical), and tech-leads. Most managers are competent, and I have almost never heard engineers disliking their managers. But there are turf wars, and ideological conflicts on many levels. Google’s culture is that decisions should be distributed, and made bottom up. This means engineers, and project teams have a lot of freedom, but it makes it difficult for teams to cooperate.

All of Facebook’s managers are technical, many have switched to the management track from engineering. There is one VP of engineering, a few directors, and a bunch of managers. So things are not completely flat, but reasonably so. Due to the size of Facebook, the hierarchy is much less important, since it’s actually possible to develop relationships with people through out the company. This means there is a lot more peer-to-peer communication/collaboration than the management structure enables. Some of the managers at Facebook are new to management (having recently switched from engineering) and may not be as good at management as you may like. That said, I’ve been very impressed by the diligence with which they approach their new role, and the effort Facebook puts into selecting the right candidates.

Personal Impact:

At Google’s it’s often hard to feel like you have real impact. Many (most?) people make incremental changes to existing systems to improve stability, performance, or add minor features. Improving the throughput of a GFS cluster by 5% is huge, saves Google a ton of money, and improves the search experience of hundreds of millions of people. But it takes effort to feel like improving something by 5% is actually meaningful.

Products have to be built to scale, and have a fairly high level of polish and maturity before release. Before a project launches there is a long checklist of things it needs to handle (such as internationalization, logging, security, etc…) Even if your product was completely finished, working, and bug free, it can take months to go through the checklist, and actually launch.

On the other hand, when you do launch, 100s of millions of users will notice, and that’s awesome.

At Facebook, I had checked in code my first day there, and it was pushed to the live site on the next day. There were bugs, and emergency pushes to fix those bugs, but a few days later my code was running in production, and millions of people were benefiting from it. That was 3 years ago, and it’s still the case now. In general new-hires have code go live in their first week, maybe first two weeks. Chances are pretty high that your code is directly visible by users, though as the company grows, there is a lot of work on internal tools as well.

Facebook is full of low-hanging fruit, as well as important systems that need to be replaced to handle orders of magnitude more data, so if you want to feel like you have an impact, it’s easier at Facebook. Most critical infrastructure projects are the work of small teams, so you get to work on v0 of a system instead of v5.2.


The base salaries at the two companies are pretty close, with Google offering a bit more. Google also has an annual bonus targeted at 15%, but with various multipliers. The years I was there, it was more like 30%. Additionally, Google grants RSUs which (on expectation) should also be in the 15%-30% over 4 years. They will also pay for you to continue your education, and make it relatively easy (and cheap) to get a Masters from Stanford or CMU while you work at Google. They also match your 401k contributions, which is an additional $7k, tax-deferred.

Facebook’s bonus target is 10%, but goes up non-linearly for high-performing engineers. Facebook is private, so deciding on the value of their RSUs is hard. Secondary markets might give reasonable estimates, but no one knows for sure. Furthermore, you will not be able to sell your shares until Facebook IPOs, and it’s not clear when that will be.


In general, perks are better at Google. Facebook’s cafe is very good, but Google has 30 (?) and on any day you can find great food in most of them. Google has gyms, a dance studio, a steady stream of interesting speakers, ski trips, and cellphone giveaways.

Facebook has subsidized laundry service.

La traduction française assurée par Google Traduction :

J’ai fait les deux, et apprécié les deux expériences. J’ai quitté Google il ya 3 ans, après avoir été pendant 4 ans.

Beaucoup dépend de votre personnalité, et le type de culture que vous aimez. Je vais essayer de mettre en évidence les principales ressemblances et différences. Mais, la réponse courte est que vous devriez venir travailler à Facebook. Envoyez-moi votre CV:)

Il ya beaucoup de choses ce poste ne couvre pas. Mon expérience chez Google est de 3 ans de retard (et en partie fondée sur ce que j’ai entendu des amis qui sont toujours là). libre de poser des questions de suivi dans les commentaires des sites Internet, et je vais modifier ma réponse en conséquence.


Google est comme grad-école. La valeur des personnes travaillant sur des problèmes difficiles, et comme il faut. Les choses sont assez poli, le code est généralement solide, et les systèmes sont conçus pour l’échelle dès le début. Il ya de nombreux experts autour et à l’examen des processus mis en place pour la conception des systèmes.

Facebook est plus proche de premier cycle. Quelque chose doit être fait, et les gens le faire. La plupart du temps ils ne lisent pas la littérature sur le sujet, ou consulter des experts sur la façon dont «droit» de le faire, ils ont juste s’asseoir, écrire le code, et faire fonctionner les choses.Parfois, comme ils le font, il est naïf, et beaucoup de temps risque de provoquer des bugs ou de l’échec comme il va dans la production. Et quand cela arrive, ils fixent leurs problèmes, remplacer les goulets d’étranglement avec des composants évolutifs, et (dans la plupart des cas) de passer à autre chose.

Google tend à valeur de la technologie. Les choses se font souvent parce qu’ils sont techniquement difficiles ou impressionnantes. Sur la plupart des projets, les ingénieurs d’effectuer les appels.

Facebook valeurs des produits et l’expérience utilisateur, et les concepteurs ont tendance à avoir un impact beaucoup plus grand. Zuck passe beaucoup de temps à regarder se moque de produits, et participe très profondément avec l’apparence du site et se sentent.


Google est vraiment grand. Il ya plusieurs équipes font la même chose et ne savent pas les uns des autres. Il ya des équipes qui croient fermement que les autres équipes ne devraient pas exister. Il ya des sections géant de Google qui ont été décrits comme «non-Google » en raison de la dérive de la culture et des acquisitions. Quand vous allez à la fête de Noël, vous ne saurez pas 95% de la population locale.

Facebook est beaucoup plus petite, et alors vous ne saurez pas tout le monde (ou même la majorité), vous reconnaîtrez probablement 25% des ingénieurs. Il ya parfois des doubles emplois, mais il est presque toujours volontaire. Facebook est de plus en plus, et il n’y a aucune raison de croire que les problèmes à l’habitude Google commencent à arriver, mais il ne s’est pas produit jusqu’à présent.

En raison de sa taille, Google peut placer des paris grand, et d’essayer des choses ambitieuses changer le monde. Un projet qui fait une 10s de millions de dollars n’est pas assez intéressant pour eux de même essayer. Il ya beaucoup de projets ambitieux, dont la plupart ne parviennent pas, mais les succès sont très inspirants. Ils peuvent soutenir la recherche de calibre mondial en quoi que ce soit en informatique connexes, et au-delà. Donc, si être à la frontière de l’informatique est ce que vous voulez, et vous êtes assez bon pour convaincre la structure de gestion Google de ne pas vous placer dans l’une des nombreuses critiques, mais pas des équipes très intéressant, Google pourrait être l’endroit pour vous.


Google a des ingénieurs étonnant. Il ya des gens à Google qui ont fait l’industrie informatique en ce qu’elle est aujourd’hui. Il est très peu probable que vous allez travailler avec, ou d’interagir avec ces personnes. En général, la qualité des personnes avec qui vous travaillez sera encore très élevé, surtout si vous vous trouvez dans l’une des équipes de base (recherche ou ADS). Il ya un bon nombre d’universitaires, et Googlers sont souvent vus présenter leurs travaux lors de conférences de haut niveau.

Il ya aussi (selon mes amis de Google) un nombre appréciable de personnes qui n’auraient jamais été embauchés, et la société semble réticent (ou pas) pour y remédier. Mais, en général, Google a des gens très intelligents, qui sont expérimentés, passionnés et font du bon travail.

Facebook ingénieurs sont généralement plus jeunes, et nombreux sont les moins expérimentés. Il n’y a que 400 d’entre eux, et Facebook est beaucoup plus disposé à les incendies. Je dirais donc que la qualité médiane des ingénieurs de Facebook est plus élevé, mais Google a des valeurs aberrantes forte.


Parce que Google est si grand, de gestion joue un rôle beaucoup plus important. Il existe de nombreux vice-présidents, administrateurs, gérants (pas toutes techniques), et tech-conduit. La plupart des gestionnaires sont compétents, et je n’ai presque jamais entendu parler d’ingénieurs ne pas aimer leurs gestionnaires. Mais il ya des guerres intestines et les conflits idéologiques à plusieurs niveaux. la culture de Google est que les décisions devraient être distribués, et fait de bas en haut. Cela signifie que les ingénieurs et les équipes de projet ont beaucoup de liberté, mais il est difficile pour les équipes de coopérer.

Tous les gestionnaires de Facebook sont de nature technique, de nombreux se sont tournés vers la piste de gestion de l’ingénierie. Il ya un vice-président de l’ingénierie, quelques directeurs, et un bouquet de gérance. Tant de choses ne sont pas complètement à plat, mais alors raisonnablement. En raison de la taille de Facebook, la hiérarchie est beaucoup moins important, car il est effectivement possible de développer des relations avec des gens tout au long de la Société. Cela signifie qu’il ya beaucoup plus de communication peer-to-peer et la collaboration de la structure de gestion permet. Certains des gestionnaires de Facebook sont de nouveaux à la gestion (ayant récemment changé de l’ingénierie) et peut ne pas être aussi bon à la gestion comme vous voudrez. Cela dit, j’ai été très impressionné par la diligence avec laquelle ils abordent leur nouveau rôle, et l’effort de Facebook met en sélectionnant les bons candidats.

Les conséquences personnelles:

À Google, il est souvent difficile de se sentir comme vous avoir un réel impact. Beaucoup de gens (la plupart?) apporter des modifications supplémentaires aux systèmes existants pour améliorer la stabilité, de performance, ou ajouter de nouvelles fonctionnalités mineures.Améliorer le débit d’un cluster GFS de 5% est énorme, Google enregistre une tonne d’argent, et améliore l’expérience de recherche de centaines de millions de personnes. Mais il faut faire des efforts pour se sentir comme quelque chose de l’amélioration de 5% est réellement significative.

Les produits doivent être construits à l’échelle, et ont un niveau assez élevé de Polonais et de la maturité avant la libération. Avant qu’un projet lance il ya une liste longue des choses dont il a besoin pour gérer (comme l’internationalisation, l’exploitation forestière, la sécurité, etc ..) Même si votre produit a été complètement terminé, le travail, et sans bug, il peut prendre des mois à passer par la liste de contrôle, et du démarrage effectif.

D’autre part, lorsque vous faites lancement, 100 millions d’utilisateurs pourrez le constater, et c’est génial.

A Facebook, j’avais vérifié dans le code de mon premier jour là, et il a été poussé vers le site en direct sur le lendemain. Il y avait des bugs, et d’urgence pousse à corriger ces bugs, mais quelques jours plus tard, mon code a été mise en production, et des millions de personnes ont été en tirer profit. C’était il ya 3 ans, et c’est encore le cas aujourd’hui. En général nouvelles recrues ont-code vont vivre dans leur première semaine, peut-être les deux premières semaines.Les chances sont assez élevé que votre code est directement visible par les utilisateurs, bien que l’entreprise grandit, il ya beaucoup de travail sur les outils internes.

Facebook est plein de fruits mûrs, ainsi que des systèmes importants qui doivent être remplacés pour traiter les commandes de données grandeur plus, si vous voulez vous sentir comme vous ont un impact, il est plus facile à Facebook. La plupart des projets d’infrastructure essentiels sont l’œuvre de petites équipes, donc vous rendre au travail sur v0 d’un système au lieu de v5.2.


Les traitements de base dans les deux entreprises sont assez proches, avec Google offre un peu plus. Google a également une prime annuelle cible de 15%, mais avec divers multiplicateurs. Les années que j’ai été là-bas, il était plus près de 30%. En outre, les subventions Google UAS qui (sur les attentes) devrait également être dans les 15% -30% sur 4 ans. Ils devront également payer pour que vous puissiez continuer votre éducation, et il est relativement facile (et bon marché) pour obtenir une maîtrise de Stanford ou CMU pendant que vous travaillez chez Google. Ils correspondent aussi à vos contributions 401k, qui est un montant supplémentaire de 7k, à imposition différée.

prime cible de Facebook est de 10%, mais monte de façon non linéaire pour les ingénieurs de haute performance. Facebook est privé, afin de décider de la valeur de leurs unités d’actions est difficile. marchés secondaires pourraient donner des estimations raisonnables, mais on ne sait pour sûr. En outre, vous ne serez pas en mesure de vendre vos actions jusqu’à ce que Facebook offices de propriété intellectuelle, et il n’est pas clair quand ce sera.


En général, les avantages sont plus à Google. Facebook café est très bon, mais Google a 30 (?) et tous les jours vous pouvez trouver de la nourriture dans la plupart des grands d’entre eux.Google a des gymnases, un studio de danse, un flux régulier de conférenciers intéressants, les voyages de ski, et des cadeaux cellulaire.

Facebook a un service de blanchisserie subventionnés.

Vous serez peut-être intéressé :

Un commentaire sur ce billet

  1. richard dit :

    Purée jai lu tout l’anglais avant de voir qu’il y avait la traduc.


    bien sympas tout ca


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *