Pour Windows 8, Microsoft vise Steam, MacOS X et l’iPhone

[ 3 ] Commentaires
Share

D’après un billet sur le site Win7Vista, on sait plusieurs choses sur le prochain Windows. Sur ce que l’on peut entrevoir, il y a de l’idée, Microsoft comprend qu’il faut peut-être voir ce qui se fait à côté pour faire (au moins) aussi bien. Pour autant, je ne suis pas d’accord avec une certaine partie des idées exprimées, et je dis pourquoi : globalement, l’angle de vue doit être changé, mais peut être de façon encore plus importante que celui adopté par Microsoft.

Un Windows Store

Faire un Windows Store, comme Steam, comme la Logithèque Ubuntu, ou plus comme un App Store ? L’idée est bonne, mais je pense que vendre du logiciel propriétaire sur les desktops (je ne parle pas des jeux ici) est un modèle dépassé. Il y a aujourd’hui une foule de sites « de confiance » qui proposent des logiciels à télécharger, libre et gratuits de surcroît, qui font que, à part Microsoft Office, PhotoShop et WinRar, je connais peu de logiciels payants installés sur les PC de Monsieur Toutlemonde. Globalement, Monsieur Toutlemonde a toujours dans son entourage un petit malin pour venir lui installer la version piratée, et donc, globalement, Monsieur Toutlemonde ne paye pas de logiciel sur son PC. Je ne crois pas qu’un Windows Store changerait la donne. Donc l’idée est plutôt bonne, car elle permet à Microsoft d’envisager le futur du logiciel propriétaire, mais la traduction en « Windows Store » est à mon avis mauvaise.

Pourquoi Steam n’est pas copiable sur le plan des logiciels ? A mon avis parce qu’un jeu vidéo est plus proche d’un DVD ou d’un film classique qu’un logiciel, qui ne reste qu’un outil. Et il est possible que l’on accepte de payer pour du divertissement, mais pas forcément pour du travail.

Enfin, je pense que l’on paye aujourd’hui pour du service, et non plus pour des licences. De cette façon, les nouvelles façon d’être rentable est de proposer des services « premium » en ligne à la MobileMe, DropBox, Flickr, etc. Microsoft pourrait tout à fait faire ça, notamment avec des services de backup en ligne de ses données sur Windows, ou de synchronisation de ses données entre les différents Windows d’un utilisateur.

Les nouvelles capacités hardware

Dans le second slide, Microsoft envisage de supporter les nouveaux capteurs que l’on retrouve notamment dans les smartphones : le tactile, les webcams, la reconnaissance facile, les accéléromètres et boussoles en tout genres, et autres capteurs de proximités et luminosité. Quand je vois l’avance qu’à Apple dans ce domaine, le retard qu’à Windows (où sont passé les Windows 7 Tablet ?), mais la vitesse à laquelle les constructeurs commencent à mettre des capteurs un peu partout dans leurs machines, Microsoft ne peut que être bien inspiré de se préoccuper sérieusement de cette affaire.

Apple comme but à atteindre

Il semble d’ailleurs que Microsoft ait fini par réaliser qu’Apple arrivait derrière Microsoft à grand pas, avec une vitesse de conversion de clients plus importante que celle de Microsoft (Microsoft gagne moins de clients « déjà équipés » que Apple). Même si Microsoft parle d’Apple comme d’une marque ayant une certaine aura de qualité, de simplicité (ce qui est effectivement constatable dans l’esprit de Monsieur Toutlemonde…), je ne suis pas sûr que ce soit facilement atteignable pour Microsoft. Je pense que le cru Windows XP était plutôt bien apprécié : tout le monde savait l’utiliser, il était simple et rapide. Oui, MAIS : il était prompt à aspirer les virus. Microsoft a alors sortit Windows Vista, qui, si il était un peu plus blindé niveau sécurité, ne l’était pas du tout en terme de performances. Windows 7 a réglé ce problème, et je crois qu’aujourd’hui, Apple n’a plus vraiment d’avance en terme d’OS : la différence est désormais majoritairement un choix, une affinité.

La vraie différence se fait aujourd’hui sur le hardware : Windows est vendu sur des PC quelques fois peu fiables, souvent sans beaucoup de durée de batterie, et surtout quasiment tout le temps en dessous d’Apple en terme de compacité des PC et de design. En clair, l’avance d’Apple se fait aujourd’hui toujours, mais elle subsiste grâce à sa capacité à innover sur le hardware, à faire toujours des PC très jolis, très fins. On en arrive à vouloir acheter du Apple pour le hardware et seulement pour celui-ci, quitte à renier la partie software (cf mes billets sur l’iMac Mini !).

Vous serez peut-être intéressé :

3 commentaires sur ce billet

  1. PatatoOor dit :

    Je n’ai jamais aimé Microsoft, j’ai toujours eu l’impression que c’est un super tanker avec un capitaine bourré à la barre… certes ils peuvent écraser tout sur leur passage mais derrière il y a toujours un champ de ruines…
    J’aimerai que la concurrence, Linux, Apple et Google les motivent un peu pour essayer de sortir de la qualité, de l’originalité plutôt que de la simple quantité bas de gamme.
    Il manque à la tête de Microsoft quelqu’un de rêveur, d’idéaliste, Bill Gates l’était un petit peu mais je pense qu’il s’est fait dépasser par ce qu’il a crée.
    Ses vidéos d’anticipation ont toujours été excitantes mais en réalité rien de bien terrible… un peu comme les prototypes de Renault et Peugeot, toujours alléchants et à la fin ils nous pondent des voitures on ne peut plus classiques et bas de gamme (et chères…)
    Pourquoi ne rachèteraient ils pas un constructeur afin de proposer enfin un ensemble machine/OS homogène, de qualité, on n’aurait plus les problèmes de drivers and co et on pourrait avoir des concepts intéressants qu’ils maitriseraient de A à Z…
    A l’heure actuel, Windows à part quelques fioritures esthétique et s’être adapté à la puissance des machines, n’a rien révolutionné en terme d’ergonomie depuis windows 3.0…

    RépondreRépondre
  2. Louis dit :

    Il manque à la tête de Microsoft quelqu’un de rêveur, d’idéaliste, Bill Gates l’était un petit peu mais je pense qu’il s’est fait dépasser par ce qu’il a crée.

    Entièrement d’accord. Ballmer est tout sauf une bonne chose pour Microsoft (et je pense que les chiffres commencent à le montrer !).

    Pourquoi ne rachèteraient ils pas un constructeur afin de proposer enfin un ensemble machine/OS homogène, de qualité, on n’aurait plus les problèmes de drivers and co et on pourrait avoir des concepts intéressants qu’ils maitriseraient de A à Z…

    Oui, l’idée n’est pas bête, mais je crois que ce n’est pas dans la culture de Microsoft. Ils ne seront jamais capable de faire ça. Et de surcroît, je pense que les actionnaires n’accepteraient jamais ce genre de rachat…

    A l’heure actuel, Windows à part quelques fioritures esthétique et s’être adapté à la puissance des machines, n’a rien révolutionné en terme d’ergonomie depuis windows 3.0…

    A mon avis, la vraie révolution depuis Windows 3.0 a été celle des interfaces tactiles, et c’est Apple qui a fait le plus gros pas en avant avec l’interface de l’iPhone.

    RépondreRépondre
  3. PatatoOor dit :

    Je suis d’accord et j’ai hate de voir comment ils pourront adapter cette érgonomie sur les machines de bureaux.
    Je ne crois pas au tactile sur ces machines pour des raisons de confort… mais je pense que l’on peut transposer le concept d’interface simple et intuitive, même si ça déplaira à certains puristes…

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *