Apple aurait en fait développé deux prototypes d’iPhone 4G HD en parallèle

[ 7 ] Commentaires
Share

DigiTimes a publié hier un rapport très intéressant à propos des futurs iPhones 4G HD. Dans ce rapport, l’analyste Ming-Chi Kuo réponds à des questions en apportant un grand nombre d’éléments jusqu’alors inconnus, notamment sur la résolution des futurs iPhones, le non-choix des écrans AMOLED, la quantité de RAM et les divers prototypes envisagés pour l’iPhone 4G. J’en ai sélectionné quelques un, puis les ai traduis.

Apple a initié le projet d’iPhone 4G vers la fin 2008. Selon nos sources, Apple a en fait un autre produit au nom de code N91, qui présente moins de changements par rapport à l’iPhone 3GS comparé au N90 (celui présenté en exclusivité par Gizmodo). C’est un produit parallèle pour rattraper le N90 dans le cas où il y aurait des retards importants dus à des modifications significatives dans le design physique, la résolution de l’écran, l’appareil photo numérique intégré, etc.

A l’heure actuelle, la plus grande résolution disponible sur les Android est 854×480, donc la résolution de l’iPhone 4G devrait être au moins de 854×480, et sera très probablement 960×640, ce qui devrait fournir le moins de problème car il a le même ration largeur/hauteur que la résolution des iPhones actuels. C’est également une résolution proche de celle de l’iPad, ce qui devrait être un plus pour les développeurs qui pourront ainsi créer des applications fonctionnant sur les deux devices.

Selon nos sources, Apple a parlé avec Samsung Mobile Display (SMD) à propos de la possibilité de fournir des écrans AMOLED depuis le développement de l’iPhone 3GS, mais les capacités de production reste un gros problème. SMD n’a la possibilité que de fournir 50 à 60% du total de commande pour tous les iPhones, et ce dans le cas où il allouerait toutes ses unités de productions AMOLED à l’iPhone.

Bien sûr, le coût est un gros problème. Les écrans AMOLED coûtent 34-38US$. Les écran TN coûtent moins de 10US$ et les écrans ISP autour de 20US$.

L’AMOLED a également une faiblesse au niveau affichage. SMD utilise la technologie PenTile développée par Clairvoyante pour produire les AMOLED, ce qui est moins adapté pour afficher du texte. Avec Apple qui se mets sur le business des e-readers, l’AMOLED risque de ne pas être la meilleure solution à l’heure actuelle.

Bien qu’Apple a expliqué que les processeurs A4 étaient développés en interne, c’est en fait un partenariat entre Apple, Samsung et Intrinsity, qui a depuis été racheté par Apple. Nos sources indiquent que la majorité de la technologie venait de Samsung.

Samsung a le processeur multi-coeur Cortex A9 en développement actuellement également, mais il nécessite un OS qui prenne en charge le multi-coeur pour bénéficier de sa puissance accrue. Mais comme la sortie du Cortex A9 n’est estimée que pour la fin de l’année et que l’iPhone 4.0 n’est pas encore pre^t pour utiliser complètement le processeur multi-coeur, le A4 est le candidat le plus probable.

Apple a demandé à ses fournisseurs de lui produire des modules de mémoire RAM de 256Mo (utilisés dans les iPhone 3GS) et 512Mo pour des tests de compatibilité. D’après nos tests internes, l’iPhone 4.0 Beta est assez gourmand en mémoire comparé à l’iPhone 3.0, ce à cause d’applications plus complexes, des besoins du multi-taches et de la caméra intégrée de 5 MegaPixels. L’iPhone 4 a besoin de 523Mo de RAM.

Vous serez peut-être intéressé :

7 commentaires sur ce billet

  1. Louis dit :

    Tiens tiens, HTC a le même problème qu’Apple pour les écrans OLED/AMOLED : ils ne peuvent pas soutenir les cadences de production ! Ils remplacent donc par du LCD : HTC remplace l’OLED par du LCD pour satisfaire la demande

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *