SAP passe au SaaS avec ByDesign tout en adoptant Silverlight

Donnez votre avis !
Share

SAP, leader sur le marché des ERP, a prévu de lancer courant juillet sa solution d’ERP en mode SaaS appelée Business ByDesign, et dont le but est d’aller chercher davantage les entreprises de faible taille. La solution serait facturée au prix de 133 euros par an et par utilisateur ; et baserait son interface entre autre sur… le plugin Silverlight de Microsoft. C’est sur LeMagIT que l’on apprend ça.

Alors, autant je suis pour l’utilisation de la solution SaaS, c’est évidemment plus simple pour une petite entreprise : elle n’a qu’à se créer un compte pour l’entreprise, puis créer des comptes pour les utilisateurs, et hop, c’est à peu près tout. Pas de coût d’installation ni d’infrastructure, pas de coût de maintenance, pas de coût de mise à jour et de risques qui y sont liés. Donc a priori, c’est une bonne chose.

Quelques gros points négatifs cependant.

L’arrivée sur le marché est un peu tardive, et elle ressemble fort au retard en terme de Cloud qu’à accumulé Microsoft par rapport à Google. Bilan, en arrivant trop tard, la concurrence a eu le temps de prendre une avance non rattrapable, et beaucoup de clients sont désormais déjà convertis. Surtout que Oracle, l’ennemi le plus dangereux de SAP, a déjà sortit depuis quelques temps une solution SaaS nommée On Demand (non complète, par contre, d’après ce que j’ai pu lire sur Vnunet et ITexpresso). Salesforce, qui n’est pas un ERP mais un CRM en SaaS, a quant à lui sorti des connecteurs à SAP et Oracle, donc a peut-être déjà grignoté quelques parts de marché aux deux mastodontes du secteur.

Deuxième gros défaut (énorme bévue) : l’utilisation de Silverlight pour les interfaces riches. On pourrait penser que ce n’est pas grave : installer Silverlight pour des PME est certes moins compliqué (car le volume d’installation est moins important) que dans des grandes entreprises. En contrepartie, il faut voir que Silverlight n’est que très peu répandu sur les postes Windows, et encore moins sur les Macs, alors que la proportion d’ordinateur Apple augmente dans les entreprises (notamment dans les PME où il y a moins de politiques d’achats groupés d’ordinateurs à prix négociés, et donc où la possibilité de « choisir » de travailler sur un Mac est plus grande).

Au final, au vue de la guerre qu’on lancés Apple et Microsoft contre Flash, je doute qu’il eût été une bien meilleure idée que de se lancer sur Flash/Flex. Silverlight n’est pas beaucoup apprécié ni de Google, ni de Apple, donc les perspectives ne sont pas bien meilleures. C’est finalement les RIA en Javascript qui sont appréciées de tous (notamment par Apple, qui tend à vouloir les imposer pour les plateformes mobiles, ce qui n’est pas rien), et je me demande bien pourquoi SAP n’a pas choisi de les adopter, alors que les outils pour les créer existent (ExtJS, GWT, Pyjamas, Cappuccino) et qu’ils ne coûtent rien.

D’autres visuels de la solution Business ByDesign :

Une vidéo de présentation par SAP :

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *