Google pèse de tout son poids derrière Théora sur les mobiles

Donnez votre avis !
Share

Souvenez-vous de tous les articles parus sur Theora, H264 et quel codec était le plus adapté pour les vidéos HTML5 ? Et bien il semble que Google a officiellement décidé de peser de tout son poids derrière… Theora. Ce qu’ils font n’est pour l’instant qu’un tout petit pas, mais un des aspects de ce petit pas est important : Google reconnait ouvertement que Theora est libre de droits et n’utilise aucun code soumis à brevet.

Google a décidé officiellement de peser de son poids derrière Theorarm, une librairie de codec Ogg Theora/Vorbis optimisée spécialement pour les plateformes ARM. Google explique notamment dans son post officiel que « la complexité de Theora est considérablement moindre que beaucoup de ses concurrents : les autres codecs requièrent souvent un matériel décidé pour les aider à parvenir aux buts à atteindre en terme de performance, mais avec un code source optimisé, Theora peut faire aussi bien sans matériel dédié. »

Après avoir loué les niveau de compression et de qualité de Theora, Google dit clairement que Theora ne dépend d’aucun brevet : « La meilleure fonctionnalité qui le met au delà de ses concurrents est le fait qu’il est libre. Vraiment libre. Pas simplement ‘libre d’utiliser des décodeurs’ ou ‘libre d’utilisation si vous acceptez cette licence compliquée’, mais vraiment libre. La spécification pour le flux et le code source de l’encodeur/décodeur est disponible au téléchargement et peut être librement utilisé et modifié par quiconque. Theora a été créé et est maintenu dans le but de ne pas dépendre des licences et brevets. Aucun autre codec peut prétendre être aussi indépendant des brevets et des royalties que Theora, tout en restant une alternative crédible.

Ce qui signifie que Google, une entreprise majeure avec un département « legal » aussi important que le Texas, décide que Theora n’est pas menacé par les brevets, contrairement à ce que pensait Apple, qui avait exprimé son incertitude quant à l’utilisation ou non de brevets dans Theora. Google se met donc directement en face d’Apple : si Google parvient à fournir une implémentation correcte de Theora sur les mobiles, ce sera un argument face aux critiques des supporter du format H264 qui expliquent que les smartphones et autres mobiles ne sont pas encore prêts pour Theora.

Ce billet est une traduction personnelle d’un billet paru sur OSnews.

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *